14 mars 2021

le nombril de Kali

La pauvre petite bête qui est maltraitée, mal nourrie et mal aimée. C’est ma chienne. Enfin, quand je dis que c’est ma chienne, ce n’est pas tout à fait vrai, c’est la chienne du patron mais c’est un peu la mienne, par ricochet et comme je suis probablement celui qui lui fait le plus de câlins, à Kali et que c’est moi qui la promène, avec son demi-frère Shuka, pendant les confinements et chaque dimanche matin, en dehors de ces confinements et que c’est aussi moi qui les emmène tous les deux chez le toiletteur environ tous les trois... [Lire la suite]

16 février 2021

vendredi matin, j’ai pensé à vous

Vendredi matin, j’ai pensé à vous. À 10h30, j’ai regardé l’heure et je me suis dit que ça faisait environ un quart d’heure que vous étiez rentrés. Un quart d’heure que vous aviez dû revenir, un peu trempés car il a sans doute beaucoup plu, à Bordeaux aussi, tout comme à Saint-Maixent. Et ça m’a fait plaisir de penser à vous alors que dès le réveil (et même pendant la nuit), je suis tombé dans la facilité des pensées négatives. J’ai mis la machine à tracassin en route et franchement, à part me tirer des larmes de moins en moins... [Lire la suite]
27 octobre 2020

le coup de la panne

Ça fait longtemps que ça ne m’est pas arrivé. Mais ce matin, là, carrément, franchement… Ce matin, c’est revenu. Ça recommence. Je me sens tout bizarre d’être comme ça. Parce que je n’ai rien vu venir, évidemment. Ah ben non, hier, après être allé au cinéma avec moi-même (Tu es mon autre…) pour voir Miss, de Ruben Alves, si je ne me trompe pas, je ne suis pas passé par la case départ et donc, je n’ai pas touché 20 000 francs (je n’ai jamais joué au Monopoly depuis qu’on est passé à l’euro, désolé…), je ne suis pas non plus passé... [Lire la suite]
23 septembre 2020

les mains fatiguées

Je pense que ça ne m’était jamais arrivé avant. J’ai déjà eu froid aux mains, j’ai déjà eu des ampoules aux mains à force de visser ou de dévisser en montant des meubles, j’ai déjà eu mal aux mains parce que je m’étais coupé, coincé, tapé dessus ou que sais-je encore mais je crois, non, j’en suis sûr, je n’avais encore jamais été fatigué des mains comme ce fut le cas, hier soir. Je ne sais pas ce que j’ai branlé (facile !) mais j’avais les mains crevées, épuisées, flapies. Des mains éreintées. Je suis éreinté des mains. Je suis... [Lire la suite]
20 juillet 2020

stop !

Stop ! Quand je crie « stop ! » à Kali, lors de nos promenades, elle a tendance à m’écouter à s’arrêter mais il faut que je lui dise au moins trois à quatre fois. Avec Shuka, la question ne se pose pas car lui, il est toujours à vue d’œil et même à vue de mollets car il est toujours à moins d’un mètre. Il ne respecte pas du tout la distanciation sociale, lui. Il n’est pas comme Kali qui elle, préfère courir partout, fureter partout et fourrer sa truffe partout. Quand on lui a demandé de respecter les distances... [Lire la suite]
27 avril 2020

multifonctions (billet contaminé au Covid 19)

Je me savais un peu hyperactif et capable de faire jusqu’à trois choses en même temps (cuisiner, regarder la télé qui n’est pas dans la même pièce et répondre au téléphone ou tenir une discussion avec le président) mais je ne me connaissais pas autant de talents que je découvre au fur et à mesure du confinement. J’en ai tellement que je pense être l’incarnation humaine du couteau suisse. Et pas un modèle de base, non, un modèle multifonctions, justement. Et même avec des tâches insoupçonnées, jusque dans mes rêves voire mes fantasmes... [Lire la suite]

12 avril 2020

inventaire citadin (avec peut-être un peu de coronavirus)

Des pavés mais pas que, parfois, il en manque et ils ont été remplacés par du goudron, comme autant de cicatrices suite aux dégâts créés par les gilets jaunes et les casseurs réunis sans oublier les manifestants contre toutes les réformes, celle de la retraite en tête. Un peu d’herbes folles le long de certains bâtiments dont les propriétaires n’ont cure. Des voitures stationnées, autant, en période de confinement, ça me surprend toujours. Et Shuka qui lève la patte contre une roue d’Audi. Bon choix. D’autres pavés, plus... [Lire la suite]
27 novembre 2019

Kali, Shuka et Stéphane, trois nuances de gris

L’autre jour, j’ai eu envie d’une veste d’intérieur polaire mais ça ne me suffisait pas qu’elle soit avec des poils frisés dedans, j’avais surtout envie qu’elle soit avec des poils frisés à l’extérieur. Et j’ai fini par en trouver une à ma taille chez Uniqlo. Mais pas en magasin, uniquement par Internet. Contre mauvaise fortune, j’ai fait bon cœur et je l’ai commandée et je suis allé la chercher hier après-midi, tranquillement et j’ai réussi à attendre jusqu’à hier soir, vers 19h30 pour l’enfiler. Je me demande comment j’ai fait car... [Lire la suite]
23 août 2019

Biscarrossais d’un jour, pas Biscarrossais toujours

J’aime un peu aller à Biscarrosse quand je vais chez le patron (celui qui m’oblige à faire cuire des homards pour son propre compte – je suis son homme de main mais parfois, celui d’hier, aussi…) mais j’aime plus être chez moi, à Bordeaux même si chez moi, je suis nettement plus amené à courir partout comme un chien fou. À courir partout et tout le temps. Comme si on me sortait d’une cage, chaque matin de chaque jour. Et quand je dis que j’aime un peu aller à Biscarrosse, c’est juste que même si je m’y sens bien, parfois, la ville me... [Lire la suite]
24 février 2019

pas de promenade des chiens, ce matin

Pas de promenade des chiens, ce matin. Ils sont punis. Oui, ils sont punis. Pourquoi ? Parce que je l’ai décidé ainsi. Conjointement avec le patron. Après tout, on n’est pas non plus à leur disposition, on n’est pas leurs esclaves ? Ils ont besoin de faire caca ailleurs que dans la maison ? Il y a le bac à sable à l’entrée du jardin, à côté de la cabane à outils qui leur est réservé et Kali, elle sait très bien y aller. Bon, pour Shuka, c’est plus compliqué, lui, il fait un peu n’importe où, n’importe quand et surtout,... [Lire la suite]