27 avril 2020

multifonctions (billet contaminé au Covid 19)

Je me savais un peu hyperactif et capable de faire jusqu’à trois choses en même temps (cuisiner, regarder la télé qui n’est pas dans la même pièce et répondre au téléphone ou tenir une discussion avec le président) mais je ne me connaissais pas autant de talents que je découvre au fur et à mesure du confinement. J’en ai tellement que je pense être l’incarnation humaine du couteau suisse. Et pas un modèle de base, non, un modèle multifonctions, justement. Et même avec des tâches insoupçonnées, jusque dans mes rêves voire mes fantasmes... [Lire la suite]

12 avril 2020

inventaire citadin (avec peut-être un peu de coronavirus)

Des pavés mais pas que, parfois, il en manque et ils ont été remplacés par du goudron, comme autant de cicatrices suite aux dégâts créés par les gilets jaunes et les casseurs réunis sans oublier les manifestants contre toutes les réformes, celle de la retraite en tête. Un peu d’herbes folles le long de certains bâtiments dont les propriétaires n’ont cure. Des voitures stationnées, autant, en période de confinement, ça me surprend toujours. Et Shuka qui lève la patte contre une roue d’Audi. Bon choix. D’autres pavés, plus... [Lire la suite]
27 novembre 2019

Kali, Shuka et Stéphane, trois nuances de gris

L’autre jour, j’ai eu envie d’une veste d’intérieur polaire mais ça ne me suffisait pas qu’elle soit avec des poils frisés dedans, j’avais surtout envie qu’elle soit avec des poils frisés à l’extérieur. Et j’ai fini par en trouver une à ma taille chez Uniqlo. Mais pas en magasin, uniquement par Internet. Contre mauvaise fortune, j’ai fait bon cœur et je l’ai commandée et je suis allé la chercher hier après-midi, tranquillement et j’ai réussi à attendre jusqu’à hier soir, vers 19h30 pour l’enfiler. Je me demande comment j’ai fait car... [Lire la suite]
23 août 2019

Biscarrossais d’un jour, pas Biscarrossais toujours

J’aime un peu aller à Biscarrosse quand je vais chez le patron (celui qui m’oblige à faire cuire des homards pour son propre compte – je suis son homme de main mais parfois, celui d’hier, aussi…) mais j’aime plus être chez moi, à Bordeaux même si chez moi, je suis nettement plus amené à courir partout comme un chien fou. À courir partout et tout le temps. Comme si on me sortait d’une cage, chaque matin de chaque jour. Et quand je dis que j’aime un peu aller à Biscarrosse, c’est juste que même si je m’y sens bien, parfois, la ville me... [Lire la suite]
24 février 2019

pas de promenade des chiens, ce matin

Pas de promenade des chiens, ce matin. Ils sont punis. Oui, ils sont punis. Pourquoi ? Parce que je l’ai décidé ainsi. Conjointement avec le patron. Après tout, on n’est pas non plus à leur disposition, on n’est pas leurs esclaves ? Ils ont besoin de faire caca ailleurs que dans la maison ? Il y a le bac à sable à l’entrée du jardin, à côté de la cabane à outils qui leur est réservé et Kali, elle sait très bien y aller. Bon, pour Shuka, c’est plus compliqué, lui, il fait un peu n’importe où, n’importe quand et surtout,... [Lire la suite]
20 juillet 2018

Dieu (s’il existe) reconnaîtra les chiens

Kali ! Shouka ! Pardon, Chouka ! Allez, revenez par ici, ce n’est pas propre, là-bas. C’est vraiment amusant de les voir courir comme des fous, surtout elle, en tête et lui, ensuite, qui essaie toujours de la dépasser mais il ne fait que la talonner. Ce qui n’est déjà pas mal… Je me demande s’ils comprennent quand je contracte leurs deux noms. Tiens, je vais ressayer, pour voir : Choukali ! Venez ici ! Bof, je ne sais pas s’ils n’ont pas compris ou s’ils vaquent juste à leurs occupations.... [Lire la suite]

26 mars 2018

bon, on s'est fait un câlin, ce matin

Et à la différence de l’araignée, câlin du matin n’est pas chagrin, bien au contraire. J’avoue que j’avais un peu les pétoches, en allant chez le patron, ce matin. Et si Chuka était traumatisé par mon comportement d’hier suite à son comportement traumatisant ? Et si tout le travail d’apprivoisement des premiers mois était à refaire. Non, en réalité, ça s’est passé comme avec un enfant : sur le coup, hier, il avait peur de moi, encore sous le choc de mon autorité naturelle (hmmm, hmmm !) et ce matin, tout était oublié,... [Lire la suite]
25 mars 2018

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit qu’il ne fallait pas changer d’heure. Non seulement, j’ai très mal dormi mais en plus, je me suis réveillé très tôt, dans la nuit, comme si c’était un jour de travail alors que justement non. Et en plus, je n’ai pas réussi à dormir plus longtemps que 6h30, heure locale, c’est-à-dire 5h30, heure d’hiver. Je me suis donc levé fatigué. Heureusement, je n’avais pas grand-chose à faire ce matin, si ce n’étaient mes courses pour jusqu’à jeudi et ensuite, la promenade dominicale des chiens avec le patron. Avant un... [Lire la suite]
10 mars 2018

leur truc en plumes

On n’a pas pu récupérer Kali en temps et en heure, hier. Seul Chouka était prêt. Le toiletteur avait appelé pour dire qu’il aurait au moins trois quarts d’heure de retard pour ne pas dire quarante-cinq minutes et bon, ça n’était pas si grave que ça, avec le patron, nous en avons profité pour faire deux ou trois courses qu’on repoussait toujours. Comme ça, les stylos sont rechargés et le courrier en recommandé, posté. Après, nous avons pris le chemin de la rue Fondaudège en passant par les allées de Tourny et là, alors qu’un SDF nous... [Lire la suite]
09 mars 2018

ChouKali

Tout à l’heure, je vais aider le patron pour aller chercher les chiens. Seul, il pourrait les tenir tous les deux en laisse mais c’est plus agréable quand on est deux. D’autant que la petite Kali, ce véritable mâle manqué, elle tire, elle tire, elle tire et pas que l’aiguille, ma fille, non, elle tire comme si elle était attirée par un aimant. Et moi, derrière, je cavale. Et ça fait sourire les badauds et les passants qui passent, quand ils voient un mec avec des cheveux blancs se faire mener par le bout du nez pas un petit bout de... [Lire la suite]