07 mai 2017

fier d'être français en Europe

Comment dois-je prendre ce que j’ai vu en allant voter, ce matin ? En arrivant dans la cour de l’école, trois bulletins Jean-Marine au sol, forcément jetés volontairement, pas arrivés là par hasard. Et dans l’isoloir, deux autres bulletins Jean-Marine, abandonnés là de façon encore plus ostentatoire. Est-ce un bon signe du destin comme une respiration à venir pour cinq ans ? Le quinquennat de la fin de ma carrière professionnelle. Je préfèrerais tellement que ça se passe sans violence extrême. Comment dire ? J’aimerais... [Lire la suite]