02 juillet 2020

ça sent l'oignon ?

Oui, ça, c’est un peu facile. Ça m’étonne de toi, M… En même temps, je te sais très joueuse alors, ça ne m’étonne qu’à moitié, à vrai dire. Parce que tu sais que je ne connais pas le japonais et que même en cherchant sur Google Traducteur, je n’ai pas trouvé la signification du haïku composé par Tae Kakimoto (ou encore Kakimoto Tae), grand poète du pays du soleil levant parmi tant d’autres. Il serait né en 1893 mais sur Internet, je n’ai pas trouvé la date de sa mort. Il serait encore vivant, M… ? Oui, je te demande ça puisque... [Lire la suite]

01 juillet 2020

trop intellectuel ?

C’est sûr que par rapport à toi, Jean-Michel, je suis moins costaud, moins baraqué et moins gros, on peut le dire, il n’y a pas de honte à être moins gros que toi mais je pense que je suis plus intellectuel. C’est peut-être ça qui nous a toujours différencié. Enfin, je dis ça comme si tu existais mais si tu avais existé, nous aurions été tellement divergents ou discordants (j’ai failli écrire « disproportionnés » !...) que ça n’aurait rien changé à l’affaire. Oui, je sais que mon billet d’hier t’a profondément ennuyé.... [Lire la suite]
24 octobre 2019

cours de gym absolument individuel

Hier matin, j’avais rendez-vous avec Carlos, non pas le terroriste des années 70 et 80 ; non pas le chanteur décédé qui aimait faire tirelipimpon sur le chihuahua, tirelipimpon avec la tête avec les bras, tirelipimpon un coup en l’air, un coup en bas, touche mes castagnettes, moi je toucherai tes ananas ; non pas mon coiffeur qui est rue Costedoat, à Bordeaux ; non pas Carlos Ghosn, qui est l’ex patron de chez Renault, en prison au Japon, si je ne m’abuse ; non, j’avais simplement un cours de gym prévu avec mon... [Lire la suite]
03 juillet 2014

partir, c'est revenir un peu

J’ai toujours aimé partir. Partir en voyage. Partir en ville. Partir pour partir. Parce que je ne tiens jamais en place, d’une part et parce que j’aime bien revenir, d’autre part. Ce que j’aime le plus dans les voyages et les vacances, c’est non seulement le voyage et les vacances mais aussi le fait que ça se termine, que je rentre chez moi et que j’ai tout le loisir d’y repenser, à mes voyages et à mes vacances. Regarder les photos (en surnombre, toujours) pour rester encore là d’où je rentre. Parce que, à travers les photos, c’est... [Lire la suite]