11 février 2019

Renée, pas Ian

Si ça se trouve, j’ai contribué à la rencontre de deux personnes qui vont peut-être passer le reste de leur vie ensemble. Tout ça par un concours de circonstances aléatoires et inattendues (je crois nettement plus au hasard qu’au destin) et je me dis que ça n’est peut-être pas si anodin que ça, tout ce qui s’est passé pour qu’on en arrive là. La seule chose, c’est que je ne sais pas s’il y aura une suite à leur rencontre d’hier soir alors que j’aimerais tant que oui. C’est mon côté romantique qui ressort là. Car il ne faut pas croire... [Lire la suite]

30 mai 2017

Mad Max et Juliette

Cette nuit, je me suis réveillé plein de fois, sans doute parce que j’avais peur de me rater l’heure de réveil, programmée à 3h pétantes. Un peu aussi parce que j’étais un peu excité par le début de la cérémonie des Molière, hier soir. Pas mal parce que ça m’a frustré d’être obligé d’éteindre vers 23h30 pour tenter de m’endormir. Et parce que j’ai eu trop chaud malgré les 10 degrés perdus en 24 heures. Il était donc écrit que cette dernière nuit avant ma reprise ne serait pas à marquer d’une pierre blanche. Pan dans ma gueule, en... [Lire la suite]
22 septembre 2015

au nid soit celui qui pense

Hier matin, en écrivant mon billet du dernier jour avant le reste de ma vie, j’ai évoqué (trop) brièvement le fait que j’avais joué à l’espion de très bonne heure, alors qu’il faisait encore nuit noire. J’ai parlé du fait que j’avais pris les jumelles pour regarder depuis une des fenêtres du séjour mais que je n’avais rien pu voir. Mais je n’ai pas dit pourquoi je me suis pris un instant pour James Bond ou OSS 117. Non pas que je voulais savoir ce que faisaient mes voisins d’en face vu qu’à cette heure si matinale, hier matin, ils... [Lire la suite]