28 septembre 2018

étroitesses

Il y a ce mousquetaire qui était tellement maigre et tellement grand que ses potes de cape et d’épée le surnommaient tous l’étroit mousquetaire. Il faut bien que je trouve de quoi parler au sujet du chiffre 3 puisque cette semaine, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, j’écris en compte à rebours. Je vais m’arranger pour tomber de six, cinq, quatre, trois, deux, un à zéro pour dimanche prochain, dernier jour de ce troisième trimestre de 2018. L’idéal aurait été que je tombe à zéro pour le premier octobre mais, comme bien souvent,... [Lire la suite]