08 novembre 2019

j’ai cherché partout

Depuis hier, j’ai cherché partout, dans tous les coins, pour tenter de savoir où tu pouvais te nicher. Où tu pouvais te cacher. Où tu pouvais te planquer. J’ai parcouru toute la ville sous des pluies incessantes et j’ai pris l’eau de haut en bas et de bas en haut sans oublier la sueur qui, contre l’eau des déluges faisait un choc thermique et me rendait encore plus fou, encore plus désespéré, encore plus impatient de te retrouver, enfin. Je n’aurais jamais pensé que cela puisse être aussi difficile de rattraper. Je te croyais là... [Lire la suite]

17 novembre 2018

non, ne me dites pas que vous trouvez que je suis en colère, vous vous trompez

Mais ils étaient où, pas là, ils étaient où, pas là, les gilets jaunes, quand j’ai quitté mon travail, ce matin, à 5h31 (environ) ? Hein, ils étaient où ? Pas là. Bande de feignasses, tiens ! Je suis content car j’ai réussi à aller travailler et à en revenir sans être bloqué par ces frustrés des gilets jaunes. Bon d’accord, je ne voulais pas prendre un jour de congé à cause d’eux (ou alors, je leur aurais facturé ? Non, je pense qu’ils n’auraient pas accepté) mais, et je peux le dire maintenant que je suis chez... [Lire la suite]
15 janvier 2018

vivre avec son temps présent

Ce matin, j’ai vécu un moment à la fois extraordinaire et banal. Banal parce que ce moment-là était quasiment le même pour tous les autres, pour tous ceux que j’ai croisés. Que ce soit sur le chemin pour aller à la station de tram ou dans ce dernier ou encore, dans les rues, autour de la place des Quinconces. Il était à peine huit heures quand je suis sorti de chez moi. Le jour, cette grosse feignasse, était encore au lit et se tapait comme une grasse matinée, ce qui est inadmissible, un lundi matin. Le dimanche, passe encore mais le... [Lire la suite]
31 mars 2016

et un de plus

Toute journée commencée étant considérée comme terminée et donc due, on va partir du principe que ce 31 mars est déjà terminé à 14h10, en ce qui me concerne. Et puisque cette journée clôture ce mois de mars, on peut donc officiellement dire que ça me fait un trimestre de plus de validé dans le cadre de mon calcul d’annuités pour ma future et relativement proche retraite (putain, encore cinq ans !) et ça, c’est quelque chose qui va me permettre de me sentir mieux. Me sentir mieux ? J’en ai besoin. Aujourd’hui, c’est jour de... [Lire la suite]
27 juillet 2015

on a vu sa culotte

Je vous jure que c’est vrai. Hier, nous sommes allés passer la journée à Blaye, sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde. Le président et moi, nous connaissions déjà, évidemment, pour y être allés au moins deux fois depuis un peu plus de quinze ans maintenant que nous habitons à Bordeaux mais comme nous ne savions pas trop quoi proposer pour la journée aux deux jeunes lyonnais en vacances chez nous, nous avons pensé que ça pouvait être une virée plutôt plaisante. La ville de Blaye en elle-même, je ne sais même pas si nous y... [Lire la suite]
23 mai 2015

hé, con, taxe

Dans les éventuelles pistes à creuser pour faire entrer de l’argent dans les caisses de l’état, il y en a une à laquelle, j’en suis sûr, personne n’a jamais pensé. Et moi, c’est ce matin que ça m’est venu à l’esprit. Et c’est à cause du feu d’artifices d’hier soir, à Bordeaux, que j’y ai pensé ce matin. Ah ça oui, on peut dire que quand j’ai un truc dans la tête, je ne l’ai pas dans le… vous savez, dans le… dans le sillon glutéal, voilà, c’est ça ! Je ne peux pas dire mieux. Mais franchement, tout ce qu’il ne faut pas faire pour... [Lire la suite]

18 août 2014

la ville chôme et dort

Travailler un jour férié comme celui de vendredi dernier, le 15 août, c'est quelque chose de véritablement spécial. L'atmosphère de la ville, à 4h30 du matin, quand je suis sorti de chez moi pour me rendre au garage de la rue Ducru, était particulière. Je connais bien l'ambiance habituelle des rues au petit matin quand se croisent les noctambules qui rentrent chez eux et les autres, ceux qui en sortent pour aller bosser. Vendredi  matin, c'était vraiment différent. Il n'y avait presque personne qui déambulait au hasard des... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
30 juillet 2014

à bicyclette

Je fais le trajet en trois étapes (et éventuellement deux pauses minute) minimum et à partir de là, je peux espérer arriver au bureau à une heure que je juge décente, c’est-à-dire avant que l’équipe de nuit ait terminé son travail et si possible, au moins une demi-heure avant l’arrivée du premier tram. Sinon, ça sert à rien que je me décarcasse si c’est pour arriver à la même heure que d’éventuels autres. Autant rester une demi-heure de plus au lit mais non, cette idée-là ne me convient pas car si c’était le cas, je sais que je ne... [Lire la suite]
18 juillet 2014

il a bien fallu

Cette semaine encore, il a bien fallu avancer, vaille que vaille, coûte que coûte et bisque, bisque rage. Normalement, on ne dit pas ça pour ça mais je n’avais pas envie de terminer ma litanie sur coûte que coûte. Et cette semaine, qui ne sera réellement terminée que demain midi, en ce qui me concerne, après la fin de mon travail, aura été pleine de rebondissements et de surprises, pas forcément toujours bonnes mais c’est comme pour un cadeau, ce n’est pas la chose ni le prix qui importent, c’est le geste qui compte. Alors, je vais... [Lire la suite]
22 mai 2014

les mauvais matins qui suivent des nuits médiocres

Pourquoi donc certains matins sont-ils si impossibles que ça ? J’en veux pour preuve ceux que je subis depuis quelques temps, ceux qu’on m’inflige et ceux qu’on ne m’épargne pas. Et pourtant, Dieu m’en sera témoin, s’il n’est pas occupé ailleurs, je suis plutôt du matin que du soir, d’une façon générale. Mais là, on dirait que les matins d’aujourd’hui ne sont pas comme les matins d’hier. Comme les matins d’avant. Les matins d’antan. Les matins de quand j’étais jeune. Et que, quelque part, il y avait toujours une espèce... [Lire la suite]