23 février 2019

grâce à Dieu

Grâce à Dieu, j’ai pu traverses la manifestation routinière de ces derniers 15 samedis, en total contre sens, sans faire de dégâts. J’ai été surpris de la jeunesse de nombre de participants. Et de la vieillesse d’un autre nombre. Et des tambours. Du bruit. Du bruit. Du bruit. Et du RIC à tous les sauces. Grâce à Dieu, je n’ai pas aperçu de casseurs réunis, probablement qu’ils n’étaient pas dans le cortège (interminable) que j’ai traversé un peu en long et surtout en large. Et je n’ai pas été si fier que ça. Courageux mais pas... [Lire la suite]

02 février 2015

gaine et gainage

Comme chaque lundi matin, c’est la course pour faire l’ouverture de chez Auchan pour les courses, justement et ensuite, il faut les ranger, ces provisions : quoi dans le réfrigérateur, quoi dans le placard, quoi dans le casier à bouteilles, quoi dans un sac que je dépose sur le balcon (comme il fait froid, ça conserve aussi bien dehors) et quoi dans la sauteuse pour le déjeuner de midi. Car ensuite, c’est cours de gym avec le coach et quand je rentre, à midi trente, environ, je n’ai pas très envie de m’y mettre alors, j’aime bien... [Lire la suite]
13 novembre 2014

être une femme ou devenir femme ?

Hier matin, alors que je chantonnais Une femme avec toi tout en marchant le long de la voie du tram pendant que la nuit s’étirait un peu avant de laisser sa place au jour, compte tenu du ciel noir, des lumières électriques qui brillaient dans un petit matin mouillé, je suis resté dans l’ambiance paillettes et cabaret. Dans l’image de Romain Duris et du travesti qui chantait en play-back sur Nicole Croisille, dans une robe en lamé argent brillant d’autant mille feux que ceux de ses boucles d’oreilles en strass. Mais depuis lundi, jour... [Lire la suite]
12 novembre 2014

la pluie, ma nouvelle amie, fait des paillettes

Il pleuvait fort et très mouillé, ce matin, à 4h30, quand j’ai regardé par la fenêtre pour voir si le premier tram était  bien annoncé en mauvais temps et en bonne heure. Il pleuvait fort et très mouillé et ça m’a fait faire une grimace. Une moue. Mais contre mauvaise fortune et vents et marées, il m’a bien fallu faire bon cœur. Alors, j’ai continué de me préparer et je me suis dit que j’allais faire comme d’habitude. Je suis comme le tram, moi, le matin, je suis sur des rails et je n’en sors pas. Jamais. En plus, je n’avais... [Lire la suite]