07 octobre 2018

la Superba

Ah si seulement elle avait été française, peut-être lui aurait-on rendu hommage de façon plus importante, à la hauteur de son talent. Montserrat-Caballé était une cantatrice, une diva, une Castafiore à la dimension et aux dimensions hors normes. Je l’aimais bien, beaucoup. Elle aussi, je la croyais morte car j’avais appris qu’elle était malade, il y a quelques années. Je m’étais trompé. Elle vient juste de disparaître. Et j’ai envie de parler un peu d’elle. Mais pas que. J’ai aussi envie de m’amuser avec elle. Comme d’autres l’ont si... [Lire la suite]

18 février 2018

Gérard et Barbara

J’en avais entendu parler et j’ai fini par succomber. Je n’ai pas pu attendre que ça soit disponible à la bibliothèque de Bordeaux pour l’emprunter et là, hier, en passant à la Fnac, je suis tombé sur le disque, le CD et comme il n’était qu’à 7 euros, je me suis laissé tenter. J’en avais envie. Je n’en connaissais pas grand-chose, une seule chanson, entendue une fois à la radio, sur Fip, et j’avais beaucoup aimé. Parce que c’était empreint d’une grande délicatesse, légèrement inattendue mais non, c’est peut-être juste parce qu’on se... [Lire la suite]
11 février 2018

et soudain, Marseille me tend les bras

Pendant que sur Fip, on entend Polo dans sa reprise de « À Paris », soudain, Marseille vient de me siffler, du coup, je me suis retourné car ce n’est pas tout à fait faux, je suis un peu un mec facile.  « Les ennuis, y en n’a pas qu’à Paris, y en a dans l’monde entier oui, mais dans l’monde entier, y a pas partout Paris, v’là l’ennui… » Sauf que moi, ce n’est pas Paris qui me prendra dans ses bras, en cette année 2018 mais bel et bien Marseille qui me fait de l’œil et qui fait déjà battre mon cœur comme si... [Lire la suite]
30 avril 2017

on ne pourra jamais vaincre un peuple uni

La (très) bonne idée, sur Fip, de programmer Quilapayun, ce groupe chilien, déjà entendu deux fois cette semaine, avec cet hymne « El pueblo unido jamás será vencido » que je me suis entendu chanter à tue-tête, debout, limite le poing levé.   El pueblo unido jamás será vencido, ¡el pueblo unido jamás será vencido! De pie, cantar, que vamos a triunfar. Avanzan ya banderas de unidad, y tú vendrás marchando junto a mí y así verás tu canto y tu bandera florecer. La luz de un rojo amanecer anuncia ya la vida que... [Lire la suite]
28 janvier 2016

parentèles non confirmées

On en apprend tous les jours. Tiens, pas plus tard que ce matin, j’en ai entendu une bonne qui m’a mis sur le cul. Ça tombait mal vu que j’ai mal au jambon gauche depuis deux ou trois jours. Lundi matin, j’ai dû me faire un truc qu’il ne fallait pas lors d’un exercice avec le coach. Je me souviens très bien, j’étais sur le dos et nous faisions des mouvements vers l’arrière avec un bras dont la main tenait un haltère de 4 kilos et pendant ce temps, la jambe opposée montait et descendait dans le même rythme, un truc qui fait travailler... [Lire la suite]
09 avril 2015

envie d'humidité

Oui, c’est vrai qu’il y a des jours où même s’il fait beau, dehors, il fait grise mine dans la tête et je ne parle pas du reste du corps car celui-ci revendique aussi son droit à ne pas devoir subir un ciel bleu, du soleil qui brille et une température au-dessus de tout soupçon. Ce beau temps me défrise quand je n’ai qu’une envie, celle qu’il se mette à pleuvoir pour que je reste à l’abri, chez moi. Sous l’aile protectrice des murs de mon appartement, que j’ai fini de payer depuis la semaine dernière. Maintenant qu’il est à moi, je... [Lire la suite]

25 avril 2014

Fip Inter Pordeaux

Une lectrice sympathique mais néanmoins aimable (à moins que ce ne soit l’inverse) a réagi à mon billet d’hier sur ma confusion entre Nina Hagen et Dave alors que j’écoutais Fip, hier après-midi tout en me pelant des asperges (rien de grivois dans cette expression, n’en déplaise aux obsédés) car elle était extrêmement surprise de savoir qu’il y avait aussi Fip à Bordeaux. En gros, elle a dû penser que nous ne méritions une radio d’une si grande richesse musicale. Ou alors, son étonnement était réel et je suis ravi de pouvoir lui... [Lire la suite]
24 avril 2014

Dave Hagen

J’étais tranquillement en train d’éplucher une énième botte d’asperges (j’ai l’impression de ne faire que ça depuis dimanche matin) quand, de la cuisine, j’entends une voix qui me semble familière, à la radio, sur Fip mais le bruit de l’économe sur les longues asperges blanches m’empêche de bien reconnaître et la voix et la chanson. C’est Dave ! J’en suis sûr. Ils passent Dave sur Fip ! Incroyable ! Mais sans doute Dave dans un morceau classique. Ils se dévergondent, chez Fip. Je les écoute souvent, tous les jours mais... [Lire la suite]
16 février 2014

air de rien

On parle de temps en temps de cet étrange phénomène qu’est l’air guitar (ou Guitare invisible) où on se demande si ceux qui le pratiquent ou le jouent, le font au premier ou au trente-septième degré. Est-ce du foutage de gueule ou de l’absurde poussé à son paroxysme ? Du coup, forcément, il y en a qui ont peut-être pensé à faire de l’air piano (ou Piano invisible) pour ceux qui voudraient faire les malins. C’est d’autant plus malin que mieux vaut jouer du piano invisible que de la guitare invisible. C’est plus facile à porter, un... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
03 décembre 2013

sur Brest, ce jour-là

Demain, c’est la sainte Barbara et hier, j’ai évoqué ma mère, Monique. Le lien entre elles deux ? Leur prénom… Barbara s’appelait Monique Serf, pour l’état civil. Voilà, ça, c’est précisé. Mais peut-être allez-vous me demander pourquoi je regarde le calendrier, pourquoi je parle de la sainte patronne de demain (me prendrais-je pour un présentateur météo en fin de chronique ?) et pourquoi spécialement Barbara ? Parce que Barbara, justement. Parce que ça fait seize ans qu’elle est partie, sans faire de bruit, en nous... [Lire la suite]