17 mars 2020

un mot sur trois

Dans le cadre du confinement général annoncé hier soir par Emmanuel Macron, je suis au regret de vous informer que pour le troisième paragraphe, il n’y aura qu’un mot sur trois afin de bien respecter la distance entre eux et pour que l’épidémie de ce satané coronavirus ne s’aggrave pas plus qu’elle ne l’est déjà. Conscient de la gêne occasionnée, j’ai fait le maximum pour que la compréhension de ce magnifique texte soit la moins pénalisée possible et je compte sur l’exceptionnelle intelligence de mon lectorat (et de ma lectorate) pour... [Lire la suite]

14 mars 2020

confidences de sous-vêtements

Finalement, je n’ai pas été surpris en écoutant l’allocution du président Macron, avant-hier soir. Je n’ai pas été surpris de l’entendre rendre hommage à tous les corps de métier du médical (à tous les corps médicaux ?) car, en réalité, outre le fait que c’est exactement ce que j’avais écrit, c’est également ce que je pensais déjà depuis un certain temps et ce n’est pas innocent si Emmanuel en a parlé. Je crois que cette fois, il m’a non seulement bien écouté mais il me semble qu’il m’ait bien compris. Qu’il ait bien compris le... [Lire la suite]
13 mars 2020

allocution présidentielle et réservataires

Comme j’écris toujours mon billet du jour la veille du jour de sa publication, je suis un peu embêté, hier soir, donc, ce matin, car entre temps, il y aura eu l’allocation présidentielle d’Emmanuel Macron, ce soir, donc, hier soir, à la télé, concernant le coronavirus. Et je ne peux rien écrire sans prendre le risque d’être ridicule car comme je ne sais pas ce qu’il va dire, ce qu’il va annoncer, si ça se trouve, des choses graves et à l’heure où j’ai écrit ces lignes qui seront publiées demain matin, avant 4 heures, je serai le bec... [Lire la suite]
18 octobre 2019

ça y est, je sais ce que je devais faire, ça m’est revenu

Ça y est, je sais ce que je devais faire, le 17 octobre, ça m’est revenu ce matin. Je devais aller déjeuner chez Chuchu, à Saujon, près de Royan. Déjeuner chez Chuchu avec Moumoune et leurs maris respectifs, deux ex. Non, pas deux ex petites amies, non, juste deux ex-collègues de la grande époque Scaïb, pas même Sonepar, juste Scaïb, la meilleure époque pour nous, celle des années 80, la période pendant laquelle nous avions de travailler au sein d’une même famille. Bon, c’est un peu con, si je devais y aller hier, le 17 octobre et que... [Lire la suite]
29 septembre 2019

il n’y a pas cinquante solutions

Il n’y a pas autant de solutions que de nuances de gris. Ouais, je sais, de nuances de Grey. Mais j’ai choisi de parler 100% français, ce matin. Absolutely french in the text. En français dans le texte, pour ceux qui n’auraient pas compris. Je disais donc qu’il n’y avait pas cinquante solutions. Au mieux, il y en a plus d’une et moins de trois. En gros, il n’en reste que deux. Environ. À peu près, si vous préférez. Parce que soit j’écris ce billet en me disant que j’aurais l’esprit et ma conscience tranquilles pour ne pas dire... [Lire la suite]
28 septembre 2019

« la poésie est un courant d’air pour l’esprit »

J’avoue que quand j’ai entendu cette phrase à la radio, ce matin, dans une émission en hommage à Jacques Chirac, je me la suis répétée plusieurs dizaines de fois pour ne pas prendre le risque de l’oublier. Comme je partais faire des courses et que j’en avais pour au moins une heure et demi à deux heures avant de rentrer chez moi… Que dire sur la disparition de ce grand homme d’état, peut-être le dernier président de cette catégorie-là. Peu m’importe qu’il ait pu être un magouilleur, je pense que c’était un homme qui aimait les gens... [Lire la suite]

16 avril 2019

sidération, émotion, tristesse

On peut ne pas être croyant, comme moi, ça n’empêche pas d’apprécier les édifices religieux comme les églises, les temples ou autres lieux de culte. C’est toujours intéressant à visiter, pour admirer l’architecture, les œuvres d’art qui peuvent y être exposées ou tout simplement pour tenter de comprendre la foi de l’autre. Ne pas croire n’induit pas l’intolérance. Pas chez moi, en tout cas. Hier soir, après avoir dîné plus tôt que d’habitude pour écouter Emmanuel Macron nous donner la liste de ses mesures tant attendues, j’ai d’abord... [Lire la suite]
05 février 2019

service après-ventes des manifestations bonjour que puis-je pour vous ?

Service après-ventes des manifestations des agiles et jeunes et cas soc’ réunis, un instant je vous prie… Ne quittez pas, le S.A.V. de manifestations des agiles et jeunes et cas soc’ réunis va prendre votre app…  Oui, merci d’avoir attendu, bonjour, que puis-je pour vous ? Bonjour, voilà, je suis agile et jeune et ça fait douze week-ends que je vais manifester un peu partout où on me dit d’aller et j’aimerais savoir comment ça va se passer pour le coup de pouce du président, celui qu’il a annoncé en décembre, qu’on a... [Lire la suite]
27 janvier 2019

Gilles et John (3)

Messieurs Gilles et John bonsoir, nous avons souhaité vous recevoir afin de pouvoir parler calmement et sereinement dans le but de trouver une solution à ce problème des gilets jaunes et des casseurs réunis. Bonsoir Gilles. Bonsoir John. Et bonsoir les camarades qui nous soutiennent. Première question, vous demandez la démission d’Emmanuel Macron, si nous avons bien compris ? Non, nous ne demandons pas du tout la démission de Macron, hein, Gilles ? Nous pensons juste qu’il n’a pas été élu démocratiquement car il n’a pas été... [Lire la suite]
16 janvier 2019

Gilles et John (1)

Bonjour, Gilles et John, pouvez-vous nous dire si vous avez reçu la lettre d’Emmanuel Macron ? Et surtout, si vous l’avez lue et si vous allez répondre aux questions qu’il pose ? Oui, on l’a reçue mais on ne l’a pas lue, ça ne nous intéresse pas et on ne répondra pas aux questions car les questions, elles sont orientées et les réponses, on les connaît déjà. Nous, ce qu’on veut, c’est plus de démocratie. Mais dites-moi, Gille et John, c’est quand même une démarche on-ne-peut-plus démocratique, cette lettre et ce grand débat... [Lire la suite]