22 juin 2020

au confessionnal

Mon père, je viens vous voir parce que j’ai fait des choses… Comment dire ? Des choses pas très bien. Je vous écoute, mon fils. Il faut que je vous dise tout de suite ce dont il s’agit ou je peux digresser un peu et parler de la pluie et du beau temps, avant ? Faites comme bon vous plaira, mon fils, c’est vous qui venez pour vous confesser, faites-le comme vous le sentez, comme bon vous semble, Dieu est patient, à la différence de tant de ses ouailles, la plupart du temps égarées. Euh… Excusez-moi, mon fils, je m’égare, je... [Lire la suite]

07 juin 2020

et c’est non négociable

Bon, il faut que je te dise que j’ai peur. Depuis que je te connais, j’ai peur et là, aucun médicament ne peut rien pour moi. J’ai peur parce que mes sentiments pour toi sont si forts que ça me donne des frissons et ça me fait imaginer le pire. Au point que parfois, je me dis qu’il aurait mieux valu que je ne te rencontre jamais car au moins, je n’aurais pas connu les affres de ces tourments inutiles mais incontournables. Involontaires mais néanmoins nécessaires. Inutiles et nécessaires ? Oui, je saute de paradoxe en paradoxe... [Lire la suite]
18 mai 2020

loin des yeux, loin du cœur

Je le savais ! Je l’ai même toujours sur : loin des yeux, loin du cœur. Je me souviens l’avoir déjà dit il y a au moins trente ans à Karine. À l’époque, c’était surtout pour la remettre à sa place car elle me faisait du rentre-dedans pour devenir amie avec moi et moi, j’étais circonspect. Et méfiant. Une amie aussi jeune qu’elle (nous avons douze ans d’écart), j’avoue que ça ne me faisait pas vibrer et Dieu (s’il existe) sait combien je l’ai freinée les deux pieds sur la pédale ad hoc. Mais contre mauvaise fortune, j’ai fait... [Lire la suite]
30 janvier 2020

et si tu n’existais pas…

Et si tu n’existais pas, ma foi, est-ce que j’aurais pu t’inventer ? Oh, je n’ai rien d’un savant dingue, je n’ai rien d’un docteur es création d’être humain et contrairement aux apparences, je n’ai rien d’un Dieu générateur de vie. Oh, j’aurais pu t’inventer dans mes rêves des plus sages aux plus fous et j’aurais collé l’image idéale que je me serais faite de toi dans ma boîte à fantasmes, dans laquelle il y a des reliques de toutes mes précédentes amours (je parle de celles qui ont compté mais pas que…) Et si tu n’avais pas... [Lire la suite]
26 décembre 2019

reichs arbeit dienst, wir füften liebe und seele (billet avec les restes de Noël)

Ouf, Noël est enfin passé et je peux vous dire que je n’ai pas été à la fête tous les jours avec cette fête d’origine judéo-chrétienne, devenue une célébration païenne du consumérisme et des pollutions en tous genres (ah tiens, le père Grincheux est toujours en moi !) et moi, alors qu’aujourd’hui, c’est mon anniversaire ma fête, je trouve ça incroyable que personne n’en parle, ni les médias pourtant habitués aux petites informations de fonds de tiroir, ni mon entourage qui n’en a cure que ce soit ma fête, ni même moi, hormis dans... [Lire la suite]
24 septembre 2019

chut, ne dites pas à mes parents que je ne suis pas leur fils

Chut, ne dites pas à mes parents que je ne suis pas leur fils, ils ne le savent pas… Maman, j’ai quelque chose à te dire mais je voudrais que tu t’asseyes, avant tout. Parce que j’ai un peu peur de ta réaction. Surtout, penses à bien respirer comme on t’a appris à le faire en cas d’émotions fortes et dis-toi bien qu’il n’y a rien contre toi dans ce que je vais te dire mais bon, comme je pense que l’heure est venue que toute la vérité soit enfin dite, elle est donc grave, l’heure. Ça va, tu es bien installée ? Je peux y... [Lire la suite]

19 septembre 2019

si c’est moi qui salis, c’est moi qui nettoie

Ça y est, il est midi cinquante, la cuisine est propre, la femme de ménage peut arriver. Normalement, elle vient pour 13h, le mercredi. Et là, hier, j’ai eu le temps de terminer de faire la vaisselle, de tout ranger afin que rien ne traîne, afin que rien ne dépasse (sauf les lettres) et j’ai même eu le temps de ficeler une poubelle et tout était fin prêt quand elle a sonné pour venir faire ses 3 heures. Je n’aime pas du tout que la cuisine soit en désordre ni sale quand elle arrive. Ce n’est pas ma bonne, elle ne vient pas pour ça.... [Lire la suite]
10 août 2019

un samedi matin ordinaire

Ça aurait pu être un samedi matin ordinaire mais je ne suis pas sûr que ça le soit ou que ça le reste. D’abord, je me suis levé un peu trop tôt pour quelqu’un qui ne travaille pas, qui ne travaille plus et pourtant, Dieu (s’il existe) sait que je fais partie de ceux à qui appartiennent le monde, en règle générale et matinale. Mais là, quelque chose m’a poussé hors de mon lit, comme une envie pressante de savoir quelque chose que j’ignorais encore. Comme un pressentiment. Mais aussi, comme si j’entendais la pluie tomber parce qu’elle... [Lire la suite]
27 juin 2019

il ne manque plus qu’Édouard

Il ne manque plus qu’Édouard et j’aurai fait le tour de tous les Philippe que je connais, depuis avant-hier. Bien sûr, on ne parlera pas de ceux qui sont encore plus célèbres comme… comme Philippe Stark, le premier qui me vient à l’esprit mais qui ne serait pas forcément mon premier choix pour autant. Ou comme Philippe de Dieuleveult pour ceux qui savent de qui je parle. Drôle de nom, pour celui-ci, hein ? Dieuleveult et Dieu l’a effectivement repris. Ce que Dieu veut, Dieu le prend, on le sait tous. Philippe Claudel, aussi,... [Lire la suite]
22 juin 2019

Caleçons ? Tessons ? Calissons ?

Ce qui me dérange, entre autres, chaque lendemain comme aujourd’hui vis-à-vis d’hier, c’est quand on est envahis de caleçons. Non pas que je n’aime pas les caleçons mais ça dépend du caleçon en lui-même et de la personne qui le porte car bien souvent, surtout quand c’est très moulant, ce n’est pas si avantageux que ça. Mais attention, ça ne veut pas dire que ce n’est réservé qu’aux gens bien foutus sinon, l’industrie du caleçon aurait fait faillite depuis longtemps. Eh bien voilà, chaque année, c’est entre autres ce que je déplore,... [Lire la suite]