03 mars 2017

Il avait vu au cinéma, hips, le blé en herbeueueueu

Tu te souviens, toi, Lucien, de ta hips première fois ? Euh non, attends, Gérard, que je réfléchisse… D’abord, je vais finir ma gorgée pour faire de la place pour la suivante et pendant ce temps-là, je vais réfléchir... Oh purée de sa mère, dis-donc, je sais pas à combien on en est, là, mais j’ai du mal à faire le tri. J’ai l’impression que je réfléchis pas droit. Eh, Gégé, tu m’écoutes quand je te parle ? Oh, tu dors ? Parce que si ça t’intéresse pas, faut pas me demander, hein ? Si, si, ça m’intéresse, Lulu,... [Lire la suite]

02 mars 2017

il vient d'avoir 62 ans

Il vient d’avoir 62 ans, Lucio et ma foi, on peut dire qu’il a des beaux restes, il porte bien. Il faut dire que c’était un beau gars quand il n’était qu’au sortir de l’adolescence, fort comme un homme. Et beau, il a su le rester, en partie. Oui, seulement en partie car on peut déplorer un certain laisser-aller car il ne s’entretient pas, Lucio. Il a pris un peu de ventre. Il s’en moque car il a toujours entendu dire que ça donnait un certain charme aux messieurs. À n’importe quel âge mais surtout au sien.  Cependant, il a perdu... [Lire la suite]
18 mai 2014

des odeurs nuisantes

C’est étrange, je ne sais pas ce qui m’arrive ce soir, mais je te regarde comme pour la première fois… Non, pardon, je me suis trompé. Ça commence comme la chanson de Dalida et Alain Delon, Paroles Paroles mais je me suis juste embrouillé les pinceaux, mélangés les panards, mixé les panais ( ?) car je voulais seulement dire que : c’est étrange, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, à ce mec, dans la rue, tout à l’heure mais franchement, il y a de quoi se le demander. Et je me le demande. Et je me remercie de m’être posé la... [Lire la suite]
24 mars 2014

Étienne, Étienne

Moi, je consomme Stéphane parce que, à la tienne Étienne et, tout compte fait, c’est vachement bien et c’est même mieux que bien, c’est vachement très bien. Tout à l’heure, j’irai voir mon podologue, Stéphane Diez, qui va me sauver la vie avec les semelles qu’il m’aura faites. Il s’appelle Stéphane Diez, Stéphane… comme tous les médecins que je consulte et comme tous les commerçants que je fréquente. Quand même, c’est bien fait le hasard… Je suis entouré de Stéphane de toutes sortes et ça me va bien. Mon médecin traitant (mais... [Lire la suite]