14 mai 2020

téléconsultation (billet pas totalement déconfiné)

Allo docteur ? Vous êtes là ? Moi aussi. Bonjour, docteur. Je suis content de vous voir sans être obligé de passer à votre cabinet mais j’espère que vous serez indulgent car c’est ma première fois. C’est ma première téléconsultation et je ne voudrais pas faire n’importe quoi. Oui, je sais, c’est comme une discussion vidéo sur Skype mais sur Skype, quand on parle encore avec sa famille, ses amis ou pour un plan cul, il y a moins d’enjeux risqués qu’avec son médecin. Non, je ne veux pas spécialement faire un plan cul par... [Lire la suite]

10 mai 2020

déconfits (billet de moins en moins contaminé au Covid 19)

Dernier jour du confinement, du moins pour nous, à Bordeaux, Gironde, Nouvelle-Aquitaine, Sud-Ouest de la France, Europe, Terre. C’est peut-être un peu long pour l’adresse, là, non ? Oui, j’aurais pu condenser un peu plus ma pensée et concentrer mes écrits au lieu de les diluer de la sorte. Restons concentrés, comme ils disent toujours, chez Nestlé, dans la branche lait en tube. Sauf dans l’unité vénitienne car là, comme il y a beaucoup d’eau, ça n’arrange pas les bâtiments et ils sont obligés de fermer l’usine de production car... [Lire la suite]
09 mai 2020

ils ne sont pas venus (billet contaminé au Covid 19)

Franchement, Mymy, elle manque d’humour, parfois. L’autre fois, quand je lui ai écrit pour lui dire que nous ne pourrions pas la recevoir à l’occasion de sa venue à Bordeaux, le 8 mai (hier), c’était histoire de parler (pour ne rien dire) et éventuellement de faire un peu d’esprit mais elle a dû prendre mes propos au pied de la lettre car hier soir, j’avais préparé tout un menu de gala en son honneur ainsi qu’en celui de son mari (dont je tairai le prénom car personne n’a besoin de savoir qu’il s’appelle Pascal) sans poisson, sans... [Lire la suite]
08 mai 2020

impôt sur ma fortune immobilière (billet non contaminé au Covid 19)

Ce matin, j’ai envoyé tous les documents à l’avocat fiscaliste pour la déclaration de l’IFI, sur le coup, quand j’ai reçu les papiers informatifs, j’ai cru que c’était une nouvelle taxe sur Internet, sur le fait qu’on soit beaucoup en Wi-Fi, ce qui est exagéré, car moi, je me connecte très peu avec mon Smartphone, comme je suis beaucoup chez moi, quand j’ai besoin d’aller sur le Net, j’y vais depuis mon ordinateur. Alors, ma première réaction, ça a d’abord été d’être surpris. D’ailleurs, c’est dommage qu’il n’y ait pas la vidéo, dans... [Lire la suite]
07 mai 2020

je préfère qu’on reste amis (billet non contaminé au Covid 19)

Quand le professeur de français (n’était-ce pas plutôt une femme ?) nous avait demandé de le lire, par esprit de contradiction, j’avais tout fait pour ne pas l’ouvrir, ce bouquin. Je venais de découvrir le théâtre et la poésie du vingtième siècle alors vous pensez bien que tous ces auteurs classiques et en particulier ceux des 18ème et 19ème siècles, j’en faisais un rejet systématique. Je ne me souviens plus de quelles pirouettes j’ai été capable pour ne pas me faire mettre de mauvaises notes, sans doute de la chance. Mais... [Lire la suite]
06 mai 2020

je plaisantais, je ne suis pas un mec facile (billet contaminé au Covid 19)

Suite à la parution de mon billet d’hier (en mai, fais ce qu’il te plaît), j’ai eu un commentaire totalement spontané de Mymy, comme un cri du cœur qui s’est échappé d’elle afin de me sauver la vie : « Non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non !... » Et moi, en l’entendant pousser ce hurlement en forme de mise en garde, je me suis stoppé net dans ce que je faisais et dans ce que je m’apprêtais à faire et je suis resté à l’arrêt, comme un chien de chasse qui a vu une... [Lire la suite]

05 mai 2020

en mai, fais ce qu’il te plaît (billet contaminé par le Covid 19)

On m’a toujours dit : en mai, fais ce qu’il te plaît mais n’oublie jamais de dire s’il te plaît sinon, toute l’éducation qu’on t’aura donnée n’aura servi à rien et tu passeras pour quelqu’un de mal élevé voire de très mal élevé et ça, ce n’était pas leur objectif, à mes parents, qu’on puisse penser ça d’aucun de leurs trois enfants même si tout n’a pas été parfait, on ne peut pas leur reprocher de nous avoir élevé comme il se devait, surtout mon frère aîné et moi, qui avons été enfants dans les années 60 parce que pour mon petit... [Lire la suite]
04 mai 2020

dans le Berrrrrry (billet peu contaminé au Covid 19)

Aujourd’hui, ça va être un peu sans sujet particulier, un billet en forme de plusieurs petits billets pour parler de différentes choses qui n’ont rien à voir (en apparence) les unes avec les autres. Parce que quand on n’a pas l’inspiration des grands jours (ça m’est déjà arrivé, l’inspiration des grands jours ?), rien n’interdit de se laisser aller à écrire ce qui vient à l’esprit. Donc, ce matin, pas de choses spéciales en tête. Non, juste des émotions, des coups de cœur ou des coups de gueule. Et des mots qui se veulent jeux,... [Lire la suite]
03 mai 2020

les éponges non essorées (billet peu contaminé au Covid 19)

Je vais faire l’expérience sur la semaine comme ça, j’en aurai le cœur net parce que j’en ai marre de prendre des réflexions régulièrement. Moi, pour tout ce qui est maison, entretien et ménage, je n’en fais jamais mais j’en reçois souvent. On ne me laisse rien passer, absolument rien. Comme si j’avais un devoir de perfection permanent. Bref, lundi matin, je ne me sers pas d’aucune éponge, ni celle à vaisselle, ni celle à paillasse. Enfin si, je peux en passer une rapidement sur un objet ou un plan de travail mais je n’en mouille... [Lire la suite]
02 mai 2020

il y aura 63 ans (billet non contaminé par le Covid 19)

Je me souviens  bien, ça fera 63 ans demain et après-demain (je sais qu’on ne doit jamais rien souhaiter en avance mais là, je ne souhaite rien, je commémore, ça n’est pas tout à fait la même chose !) et c’était un peu l’ébullition, rue du Palais, à St Maixent l’École, dans les Deux-Sèvres dont l’une passe au bout du jardin depuis toujours. C’était l’ébullition car la veille d’un mariage, tout le monde est un peu sur le pont surtout que là, la noce devait durer deux jours, un jour pour la cérémonie civile, à la mairie et un... [Lire la suite]