23 novembre 2014

le gars de la marine, hier

Ce matin, et non pas hier, je portais un élégant sweat-gilet à rayures bleues et blanches. Sauf la capuche qui elle, est unie dans l’azur. Pas comme le ciel qui nous couvre et nous gâche la vue, depuis ce matin. Et, en allant livrer quelques fruits et légumes du marché au patron et à Claude, je me suis entendu dire des compliments sur ma tenue, décontractée mais élégante. Des couleurs qui me vont bien, ont-ils ajoutée. Et qui vont  bien avec tes cheveux blancs. J’en ai rosé de plaisir. Ce qui continuait d’aller bien avec ce que... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

27 octobre 2014

pintade ou saucisses ?

Samedi après-midi, nous sommes allés voir le dernier Woody Allen avec le patron et Claude. Ça n’arrive pas si souvent que nous y allions tous les trois même si je redoute toujours un peu la présence de Claude à mes côtés car je n’aime pas qu’on me parle pendant un film et Claude le fait facilement, ça. Magic in the moonlight, ce n’était pas mon premier choix mais il faisait partie de la liste de mes envies potentielles car la bande annonce m’avait accroché alors qu’en général, je me méfie toujours des bandes annonces.  Et... [Lire la suite]
25 septembre 2014

un oubli

Pourtant, je lui ai dit, au président. Mais il n’a pas tenu compte de mon rappel à l’ordre des choses justes. Ou alors, il a complètement oublié. Une chose est sûre, c’est que ça n’est pas la première fois, cette année et peut-être même l’année dernière aussi pour ne pas parler des précédentes, ce n’est pas la première fois qu’on oublie de fêter l’anniversaire de quelqu’un à qui on le souhaite systématiquement. Parce qu’on l’aime bien ou parce qu’on l’aime tout court. Ou, parfois, parce qu’on n’a pas le choix. Il y a des vœux... [Lire la suite]
20 septembre 2014

journée de mon patrimoine

Puisque c’en est la journée, je vais vous faire portes ouvertes dans mon patrimoine. Même dans mon appartement alors que si ça se trouve, vu le peu de lecteurs que j’ai la majorité d’entre eux est déjà venue et le connaît cet environ 100 mètres carrés en plein Bordeaux, à l’angle du cours d’Alsace et Lorraine et de la rue Ste Catherine. Ici, vous pouvez constater que l’appartement est traversant et donc, ça permet une grande luminosité et surtout, de pouvoir faire des courants d’air, exprès ou pas et de faire claquer les portes quand... [Lire la suite]
29 juin 2014

météo en aternance

Le gars (ou la fille) qui travaille à la météo, chez Dieu, s’il existe, ce doit être un(e) stagiaire en alternance. Parce que quand on voit comment ça se passe depuis quelques temps, ça ne peut pas être autrement. Déjà, quand nous étions à Amsterdam, nous avons eu du frais presque très froid en arrivant à l’aéroport, de la pluie, du brouillard et du vent en pleine après-midi (à 16 heures) alors que nous avions quitté Bordeaux quelques heures plus tôt sous une chaleur pas tout à fait accablante mais presque. Et quand le patron appelait... [Lire la suite]
14 juin 2014

et fusion

Le plus gros des préparatifs qui nous incombaient est fait. On va dire ça, oui. Mais il en reste encore à faire. Déjà, tout à l’heure, à 9 heures, j’ai rendez-vous chez le coiffeur. Non pas pour me faire faire un chignon, non, non, non, mais pour me faire couper les cheveux assez courts. Une coupe d’été, une coupe de vacances avec une légère brosse pour pouvoir ramasser les éventuels grains de riz qu’on pourrait nous lancer en sortant de la mairie. De la mai-riz, devrais-je dire, si c’est le cas. Cette légère brosse, je ne pouvais la... [Lire la suite]
13 juin 2014

trait d'unions

Tu sais, Jean-Marie, j’étais moins stressé pour ton mariage, il y a deux mois, que pour le mien. Je ne sais pas comment tu as fait pour que tout se passe aussi bien, d’une façon aussi fluide, sans turbulences, sans courir partout et… oui, je sais, sans invités, aussi. Mais quand même, nous étions six, à ton mariage, ce n’est pas comme si tu avais été tout seul. Ce qui a failli arriver puisque Claude t’a même demandé, le matin même, si sa présence était indispensable. Non, a quand même fallu prévoir l’apéritif pour six personnes et de... [Lire la suite]
27 février 2014

l'étournotte

Un jour, c’est sûr, il perdra le sens de tout, c’est fatal. Peut-être même le sens de la vie. Ce n’est pas de sa faute, il faut le savoir, il a la tête en l’air et les pieds dans les nuages. Il est ainsi fait, ainsi soit-il, c’est un artiste. C’est un poète de l’image, un peintre qui n’a cure des contingences matérielles et ne se nourrit que de spiritualité et d’intellectualité mais aussi parfois aussi un peu, beaucoup de chocolat, de biscuits sur lesquels il étale de la confiture et de petits choux à la crème de marron sauf que la... [Lire la suite]
06 janvier 2014

à l'heure où je dors

À l’heure où je vous écris, je dors. Il est nuit. Je suis sommeil. Endormi comme un marmot. Je dors comme quelqu’un qui pourrait être bienheureux s’il ne savait qu’il doit se lever un lundi matin pour aller au travail. Pas pour travailler. Pour une formation. Et je pense que ça fait comme un nuage gris dans le ciel bleu nuit de mes rêves. Tiens, bleu et gris… Et si j’en profitais pour repeindre la chambre en bleu et gris. À l’image de mes nuits. Un bleu pas trop bleu parce que je dors mieux quand il fait nuit que grand beau temps,... [Lire la suite]