08 avril 2018

la lessive tourne en rond et les asperges sont cuites

Un dimanche ordinaire, pour moi, ce sont d’abord les courses au Lac, éventuellement le marché, la promenade des chiens avec le patron, accessoirement, des petits travaux administratifs pour lui ou des gros chambardements dans l’agencement de son intérieur, à la demande de Claude et, la préparation des légumes frais qui ne le resteront pas longtemps si je ne m’occupe pas d’eux le jour-même. Ils sont comme certains que je connais bien mais dont je ne dirai pas le nom, avec eux, c’est tout de suite. Ça ne peut pas attendre. C’est... [Lire la suite]

26 mars 2018

bon, on s'est fait un câlin, ce matin

Et à la différence de l’araignée, câlin du matin n’est pas chagrin, bien au contraire. J’avoue que j’avais un peu les pétoches, en allant chez le patron, ce matin. Et si Chuka était traumatisé par mon comportement d’hier suite à son comportement traumatisant ? Et si tout le travail d’apprivoisement des premiers mois était à refaire. Non, en réalité, ça s’est passé comme avec un enfant : sur le coup, hier, il avait peur de moi, encore sous le choc de mon autorité naturelle (hmmm, hmmm !) et ce matin, tout était oublié,... [Lire la suite]
25 mars 2018

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit qu’il ne fallait pas changer d’heure. Non seulement, j’ai très mal dormi mais en plus, je me suis réveillé très tôt, dans la nuit, comme si c’était un jour de travail alors que justement non. Et en plus, je n’ai pas réussi à dormir plus longtemps que 6h30, heure locale, c’est-à-dire 5h30, heure d’hiver. Je me suis donc levé fatigué. Heureusement, je n’avais pas grand-chose à faire ce matin, si ce n’étaient mes courses pour jusqu’à jeudi et ensuite, la promenade dominicale des chiens avec le patron. Avant un... [Lire la suite]
04 mars 2018

un canard pas enchaîné

Un dimanche matin, peu après huit heures. C’est le moment où je pars avec ma voiture car j’ai des courses à faire à Auchan Lac et ensuite, ou avant, passer chez Leroy Merlin pour tenter d’y trouver des pastilles transparentes et adhésives (ou l’inverse) pour mettre sur le sol de la douche de Claude afin de limiter tous les risques de glissades involontaires possibles. Si Claude choisit d’en faire exprès, c’est autre chose mais entre nous, ça m’étonnerait fort. Il tient de moins en moins debout sur ses jambes et donc, le mieux, c’est... [Lire la suite]
21 décembre 2017

pédaler dans le vide ou dans la semoule

C’est malin. J’ai voulu partir à la Poste pour mettre un courrier un peu urgent, que je voulais voir arriver chez son destinataire avant Noël et comme je suis pas mal crevé de cette longue matinée stressante, je me suis dit que tiens, si je prenais mon vélo histoire de m’aérer un peu, d’une part et d’aller plus vite, d’autre part. Comme ça, la sieste sera plus proche de moi si je vais plus vite là-bas. Sauf que là, ça me semble difficile d’imaginer trouver le sommeil du juste même juste pour vingt ou trente minutes. Parce que je crois... [Lire la suite]
02 décembre 2017

un chausseur sachant chausser

Quelle étonnante mais plaisante aventure que celle d’hier après-midi, alors que j’ai retrouvé le patron et Claude en ville. Ils devaient se rendre rue Voltaire pour voir des chaussons et je me suis dit que je pouvais venir les saluer en faisant comme si je les croisais par hasard dans la rue. Tiens, vous ici, quel heureux hasard ! Justement, j’avais un livre pour toi, patron et je vais vous rendre la lampe de poche de Claude, je n’ai pas réussi à l’ouvrir pour changer les piles. J’ai peur qu’elle ne se casse. Hélas, je me demande... [Lire la suite]

05 novembre 2017

dimanche chrétien

Je ne sais pas comment je me suis organisé, aujourd’hui, jour du saigneur, comme on dit dans les abattoirs, mais depuis ce matin, sans avoir vraiment arrêté, je n’ai quasiment rien fait de très, très concret. Bon d’accord, je suis allé au marché, je suis allé livrer Claude et le patron, je suis rentré, j’ai préparé un osso bucco de dinde, on a déjeuné, je me suis mis devant la télé un peu pour me reposer, je me suis remis en cuisine, après et là, il est presque 16h30, on vient d’essuyer un très gros orage de grêle et je n’ai pas... [Lire la suite]
23 août 2017

mûr solitaire

Moi, dimanche j’ai rempli deux récipients d’un litre et lundi, j’ai eu du mal à arriver au bout d’un seul (boudin seul ?) mais je n’ai pas voulu en ajouter aux concerts de critiques alors, je me suis contenté de bougonner en mon for intérieur. Finalement, ça y ressemblait aussi, un presque mûr et ses lamentations même si ces dernières étaient plus refoulées. En tout cas, on a quand même battu le record de la semaine précédente. Et ça restera ainsi car je ne retournerai pas à Biscarrosse avant un mois, peut-être quelques jours à... [Lire la suite]
22 août 2017

des mûrs et quelques lamentations

De nouveau sur Biscarrosse pour deux nuits et quelques jours, en tête à tête avec Claude, le patron et parfois Pierre, je suis retourné avec eux aux mûres chaque matin. Avec eux et avec les chiens mais sans Pierre. À peine le petit déjeuner avalé, il nous a suffi de nous faire une légère beauté et nous avons pris le chemin pour la cueillette de ces petits fruits parfois bien difficiles à attraper. À cause des épines de leurs propres tiges mais aussi de celles des ajoncs et de quelques autres végétaux peu avenants et sans aucune... [Lire la suite]
14 août 2017

sans préavis

Suite à un mouvement de grève d’une partie du personnel de ce blog, il ne pourra pas y avoir de publication de billet inédit en ce lundi 14 août. Personne ne saura donc qu’on a ramassé près de 3 kilos de mûres en deux jours avec Claude et le patron. Tant pis. En attendant, pour ne pas laisser tout le monde ( ?) sans rien avoir à lire, nous vous proposons la rediffusion d’un billet du 14 aout 2013, juste le temps de le retrouver dans les archives et de le copier-coller là où il faut et tout sera (presque) parfait. Ah non, ça... [Lire la suite]