31 janvier 2018

le premier jour du reste de l’année

Normalement, c’est demain, le premier jour du reste de l’année mais comme je suis toujours en avance sur mon temps, j’ai décidé que ça serait aujourd’hui. On n’a qu’à dire qu’on serait le premier jour du reste de l’année et ça serait très bien comme ça. Et on se dirait aussi que c’est un jour qui serait joyeux, un peu comme celui du Nouvel An. Mais de là à faire un réveillon ce soir, il y a un fossé que je ne me sens pas près de franchir même en prenant de l’élan. Ni même un renne. Demain, nous serons le premier jour du deuxième mois... [Lire la suite]

15 août 2016

et des lundis célèbres, alors ?

Alors là, sans aucune hésitation, le lundi le plus célèbre de tous, c’est assurément celui au soleil. Que je suis justement en train de vivre à l’heure où ce billet sera programmé pour une publication pendant que je serai sans doute au bord de la piscine, les doigts de pieds en éventail et les yeux mi-clos, entre deux eaux. Mais pour une fois, c’est un vrai lundi au soleil comme on n’en fait pas souvent car d’abord, il est prévu qu’il fasse beau et c’est un jour férié car c’est l’Assomption. Mais qui sait ce qu’est vraiment... [Lire la suite]
15 avril 2015

Cloclo

Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m'a pris, hier. Une espèce de tourbillon de folie qui s'est emparé de moi et qui m'a fait me prendre pour Claude François alors que franchement... Loin de moi ce genre de désirs-là. Si je ne l'ai jamais complètement détesté, je ne l'ai jamais vraiment aimé non plus, Cloclo. Je n'ai jamais été fan. Hormis quelques chansons d'ailleurs, ce sont plutôt ces quelques chansons que j'ai pu aimer plus que l'artiste et sa façon de les interpréter. Plaise à Dieu que je ne me réincarne jamais en Claude... [Lire la suite]
29 janvier 2014

drôle de tram

Au tram où vont les choses, c’est bientôt en jet-ski ou en ski nautique que j’irai travailler. Parce que, chaque matin, il pleut tellement, il a tellement plu, qu’on se demande si la ligne électrifiée par le sol ne vas pas être inondée et je me dis toujours que je n’ai pas envie de finir ma vie comme Claude François : avoir une idée lumineuse alors que j’ai les pieds dans l’eau. Donc, j’y vais précautionneusement avec mes chaussures un peu godillottes qui sont plus amphibies que toutes celles que j’ai eues jusqu’alors. Et ainsi,... [Lire la suite]