15 octobre 2020

hommages féminins

Moi, je ne suis pas d’accord avec Alice Coffin (ne pensez pas que je l’aime parce que je parle beaucoup d’elle, depuis trois jours, c’est juste une espèce de tête de turc, pour moi) car, et jusqu’à preuve du contraire, je suis un mec même si je ne suis pas un malabar, je n’ai pas été élevé et instruit qu’avec de la représentation masculine, que ce soit en histoire, en sciences-naturelles, en musique, en littérature, au cinéma ou que sais-je encore, que ce soit à l’école, au lycée ou par moi-même. Non, je ne sais pas comment elle a... [Lire la suite]

12 juin 2014

Jules Artaban

Ah oui, ça, on peut le dire que j'étais fier, aujourd'hui, dans les rues de Bordeaux. Je me sentais tellement bien que j'ai souri à tout le monde et d'ailleurs, j'ai même cru que tout le monde était venu me voir, rien que pour me voir moi et même si ce n'est pas vrai, peu me chaut, l'essentiel, c'est que j'y ai cru ne serait-ce qu'un instant. J'étais fier car je me sentais bien. Fier d'être bien. Malgré l'âge avançant. Malgré les soucis. Malgré toutes les bonnes ou mauvaises raisons qui peuvent faire qu'on ne peut que se sentir mal.... [Lire la suite]
05 février 2014

le mot le plus long

Non, mais je vous jure, il n’y a vraiment pas de quoi s’affoler. Personnellement, ça ne me fait ni chaud, ni froid. De toute façon, moi, personnellement, je ne le suis pas. Je ne suis pas hexakosioihexekontahexaphobe donc, je peux tout à fait manier la fraction 2/3 comme je veux, quand je veux, où je veux. Pourquoi la fraction 2/3 ? Parce que tout simplement, elle a un développement décimal illimité qui répète le chiffre 6. Déjà, je ne m’intéresse pas trop aux chiffres et aux nombres pairs alors, si en plus, je devais prendre en... [Lire la suite]