29 juin 2015

écrire pour oublier et oublier ce qu'on écrit

Il y a des fois où j’écris des choses mais je les oublie. Et ensuite, si un jour je tombe dessus, de deux choses l’une : soit je me souviens de quoi il est question et pourquoi j’ai écrit ça, soit je me demande, je m’interroge et ma perplexité peut même me pousser à douter que ça soit moi qui ai écrit ça. Parce que comme je note aussi des phrases ou des petits extraits de livres qui me marquent, qui m’interpellent… il peut arriver que j’aie un trou noir. Et là, justement, j’en ai un à propos de quelques lignes. Je ne me... [Lire la suite]