11 septembre 2019

avant toute chose et même avant le reste

Avant toute chose et même avant le reste, tout le reste, je dois écrire mon billet du jour pour demain. Dans quelques minutes, 18 heures sonneront au campanile de notre immeuble (je dis ça mais il n’y a pas de campanile en haut de notre résidence) et j’ai plusieurs options avant de dîner : finir de préparer ce dernier, écrire à Christian (j’ai reçu une lettre de lui, aujourd’hui, justement), lire le Télérama qui est également arrivé aujourd’hui, faire quelques parties de Free Cell sur mon ordinateur, aller aux putes ou ranger mon... [Lire la suite]

17 janvier 2019

Christian, il croyait que tu étais scandinave, Chouchou !

Tu te rends compte, Chouchou, Christian, tu sais, mon pote de Lille, il pensait que tu étais scandinave alors que j’avais bien dit que tu venais plutôt de l’est. Je n’ai d’ailleurs pas compris de quel pays, anciennement soviétique, tu étais originaire et en même temps, ça ne me regarde pas vu que tu n’es qu’une vue de mon esprit toujours en ébullition. Tu es mon aide-mémoire, mon pense-bête, mon porte-faix, mon escort-boy, mon secrétaire particulier, mon nouveau confident, mon image mais en mieux, j’en passe et probablement pas de... [Lire la suite]
06 janvier 2017

s'en sort toujours

Je ne sais pas depuis combien de temps je suis allongé, attaché, dans cette pièce sombre, à peine éclairée à un seul angle, d’un néon faiblissant mais j’aimerais bien savoir pourquoi je suis ici et pas dans mon vrai lit. Tant qu’à dormir, j’aime mieux l’idée de ma couette que cette espèce de table dure comme tout et ces sangles aux chevilles et aux poignets pour m’empêcher de bouger les jambes et les bras. Mais je suis donc prisonnier ? Je viens de réaliser ça… En plus, j’ai soif. Et je n’ai pas forcément très chaud. Pourtant,... [Lire la suite]
04 novembre 2013

de bon coeur

J’avais rendez-vous chez lui à 10h30 et je n’ai fait que stresser avant d’y arriver, non pas parce que je redoutais que ça se passe mal ou que j‘en sorte avec une mauvaise nouvelle des étoiles mais tout simplement parce qu’il pleuvait comme une vache espagnole qui pisse dans violon tsigane. C’est une nouvelle expression qui veut dire qu’il tombait des cordes à mon arc-en-ciel de lit de Procuste. Ce qui est encore une nouvelle expression pour dire que dehors, c’est trempé comme un gros plein de soupe qui n’a qu’un cheveu et un pétard... [Lire la suite]
01 octobre 2013

s'en souviendrait-il ?

J’étais dans la salle d’attente de Christian, le masseur de la salle de sports mais qui n’exerce plus dans les locaux de la salle vu qu’il en est parti depuis quelques semaines voire quelques mois et qu’il s’est mis à son compte et pas qu’un peu, ma bonne dame, ben oui, mon bon monsieur, il s’est installé dans les beaux quartiers, ceux qu’on dit beaux parce que les immeubles sont cossus et qu’on est loin des commodités du centre-ville, somme toute un peu plus populaire mais tellement moins chic et de bon aloi. Et c’est tellement plus... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 19:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,