04 août 2016

en jachère

Par suite de problèmes de connexion au réseau Pamplemousse, il nous sera certainement impossible de publier un billet digne de ce nom aujourd’hui dans ce blog tout aussi digne de Cenon, de Lormont et même de tout Bordeaux Métropole. Par suite de problèmes avec le décodeur de la TV Pamplemousse, je confirme qu’il nous est impossible de publier un billet aujourd’hui. Je n’ai pas beaucoup de solutions de rechange : soit rediffuser un ancien billet, soit rediffuser 4 épisodes des Feux de l’amour. Par suite de problèmes avec... [Lire la suite]

20 février 2015

tram de nuit

Ce matin, aucun lapin n'a tué de chasseur. Mais moi, j'ai tué mon sommeil en me levant à 4h20 comme tous les matins. Et je me suis préparé et je suis descendu dans la rue pour attendre mon tram quelques minutes. Celui de 4h50. En temps normal. Sauf que là, ce matin, il bruinassait, un temps pas vraiment normal, tout à fait supportable ni totalement insupportable. Mais j'aurais alors préféré rester sous la couette et prendre un peu plus de temps pour petit-déjeuner mais je n'avais pas assez fait, j'ai pris un en-cas avec moi pour le... [Lire la suite]
30 juillet 2014

à bicyclette

Je fais le trajet en trois étapes (et éventuellement deux pauses minute) minimum et à partir de là, je peux espérer arriver au bureau à une heure que je juge décente, c’est-à-dire avant que l’équipe de nuit ait terminé son travail et si possible, au moins une demi-heure avant l’arrivée du premier tram. Sinon, ça sert à rien que je me décarcasse si c’est pour arriver à la même heure que d’éventuels autres. Autant rester une demi-heure de plus au lit mais non, cette idée-là ne me convient pas car si c’était le cas, je sais que je ne... [Lire la suite]
21 novembre 2013

le paumé du petit matin

Jeudi soir, demain, c’est vendredi matin et comme chaque vendredi matin, je vais attendre le tramway qui m’emmènera à Lormont Lauriers. Pour la plus grosse journée de la semaine. La plus lourde à porter puisqu’elle sera un peu comme une accumulation des trois précédents jours, interminables plus minables qu'inter, parfois. Il aura plu. Le quai sera luisant comme s'il avait été lubrifié avant l'arrivée du gros suppositoire qu'est le tramway quand il entre en station. Il règnera une atmosphère curieuse, baignée d'humidité, de point du... [Lire la suite]