22 avril 2014

Brandebourg

Décidément, il n'y a pas que sur les coins de zinc qu'on entend les meilleures. Car dans le tram, elles sont loin d'être brèves, celles de mes compagnons de voyage.  Arrêtés que nous étions pendant près de dix minutes, le temps que le tram précédent puisse redémarrer après un souci mécanique somme toute assez vite réglé, j'entends deux voix un peu plus fortes que les autres prendre le pouvoir : une dame, le chignon rouquin, entre trois âges, jupe longue et sombre dont on se demande encore s'il s'agissait de sa couleur... [Lire la suite]