16 décembre 2017

adoption

Je suis presque prêt. Je suis changé, vêtu de vêtements pas encore portés parce que là, c’est enfin le week-end pour moi. Et parce que tout à l’heure, je vais faire une rencontre importante. Sans doute importante. Je vais rencontrer Sherpa. Un Lhassa Apso. D’un an et demi, je crois. Encore un gamin, quoi. Je vais faire sa connaissance et le ramener en voiture. Le sortir de là où il est « enfermé » depuis un certain temps. Et ensuite, pour lui, ça sera sans doute un monde meilleur. Je l’espère. Oui, je vais à la SPA de... [Lire la suite]

16 octobre 2017

mourir d’inanition ou tirer la langue aux journalistes ?

Je ne sais pas trop quoi faire, là, à l’instant précis où je viens de rentrer chez moi après une après-midi à moitié consacrée à une séance de cinéma et l’autre moitié à m’être rendu en ville et en être revenu à vélo en passant par la case Cabirol, là où habite le patron mais ce n’était pas comme au Monopoly, quand on passe par la case départ, je n’ai pas touché 20 000 francs et encore moins 20 000 euros. Tant pis, je pourrai toujours me consoler en me disant que j’aurai essayé et comme qui ne tente rien n’a rien, moi, j’ai... [Lire la suite]
07 avril 2017

que sont devenues les fleurs ?

Que sont devenues les fleurs du temps qui passe ? Que sont devenues les fleurs du temps passé ? Aujourd’hui, c’est le jour du grand fauchage. Après avoir coupé les têtes fanées de mes premières tulipes jaunes, le week-end dernier et celles des rouges, avant-hier, là, je viens de déterrer les bulbes en tirant doucement sur les tiges jusqu’à ce qu’ils sortent de terre, de leur début d’hibernation. Parce qu’il n’était pas question qu’ils restent là tout l’été à se tourner les pouces sans rien faire. Non, je vais les mettre au... [Lire la suite]
04 mai 2016

elle s'est encore échappée

C’est une habituée de l’échappée belle. Elle a le sens de l’art de la fugue. De la fugue éphémère. Du moins, jusqu’à ce dernier week-end où là, elle a sans doute voulu prendre un chemin de traverse et elle ne saura pas retrouver la route de sa maison. Il faut se faire une raison. C’est toujours ainsi que va la vie, avec son lot de mauvaises surprises, parfois. Car cette fois, on aura beau taper dans les mains, comme nous le faisions, à chaque fois qu’elle était partie renifler dans tous les coins et tous les recoins de la forêt, à... [Lire la suite]
14 juin 2014

et fusion

Le plus gros des préparatifs qui nous incombaient est fait. On va dire ça, oui. Mais il en reste encore à faire. Déjà, tout à l’heure, à 9 heures, j’ai rendez-vous chez le coiffeur. Non pas pour me faire faire un chignon, non, non, non, mais pour me faire couper les cheveux assez courts. Une coupe d’été, une coupe de vacances avec une légère brosse pour pouvoir ramasser les éventuels grains de riz qu’on pourrait nous lancer en sortant de la mairie. De la mai-riz, devrais-je dire, si c’est le cas. Cette légère brosse, je ne pouvais la... [Lire la suite]
18 avril 2014

un vendredi sain ?

Oui, je sais, je me répète. Mais comme les jours se suivent et se ressemblent, il n’y a pas de raison que je n’en fasse pas autant. Moi aussi, chaque jour, je me suis (beaucoup) et je me ressemble (de moins en moins). Alors voilà, encore une matinée plus que chargée en termes de travail mais j’aime quand les choses sont bien accomplies. Alors, ça me va. Pour aujourd’hui, en tout cas. Il ne me reste plus que demain et cette première semaine de boulot de l’ère post-barcelonaise sera terminée. À partir de maintenant, ça va être... [Lire la suite]

17 avril 2014

un jeudi sain ?

Je n’ai rien de particulier à raconter, aujourd’hui. Je me sens déjà fatigué au bout de trois jours de reprise mais c’est la vie qui veut ça. En même temps, il fait extraordinairement beau et même chaud, surtout ici, dans le Sud-Ouest, et ça, ça vaut de l’or en barre. Je rentre d’un cours avec mon coach et je me sens encore un peu plus fatigué qu’avant mais différemment. À moins que ce ne soit l’inverse. Avec la sensation de quelque chose d’un peu plus accompli. Et là, je vais aller préparer le repas du soir, le sandwich pour demain... [Lire la suite]
06 avril 2014

supplément de bagages

Normalement, tout est quasiment fin prêt pour partir ce soir. Il ne reste plus que deux ou trois broutilles à mettre dans la valise. Comme mes tongs. Oui, parce que je porte des tongs en guise de chaussons. Je ne sais pas vivre avec les pieds enfermés quand je suis à la maison. Même je ne suis pas totalement enfermé comme quand la fenêtre près de l’ordinateur est ouverte comme en ce moment. Et parfois même, je suis carrément pieds nus. Ce qui signifie que je retrouve mon inégalité de longueur de jambes car il est évident que quand je... [Lire la suite]
06 octobre 2013

fragments de marché

Un dimanche matin de début octobre, normal, ensoleillé et un peu frais mais pas froid, neuf heures vingt-cinq, place Pey Berland, à Bordeaux. Travelling général sur les forains déjà installés depuis le quai de la station du tram ligne B : « Hôtel de ville.» Sont déjà là : le traiteur sud-américain, le marchand de pain et de gâteaux, le marchand de saucissons et de fromage, un marchand de vin, l’épicier italien qui n’a d’italien que le nom des produits de son étalage et il porte le même sweat à rayures que lors des... [Lire la suite]
09 juillet 2013

un dîner presqu'imparfait

Je m’étais inscrit pour participer à l’émission Un dîner presque parfait et je viens enfin d’avoir la confirmation de ma participation pour la prochaine série d’émissions qui sera enregistrée sur Bordeaux, probablement à l’automne. À vrai dire, je pense que j’ai fait le bon choix, je suis un candidat idéal, je sais et j’aime cuisiner, j’ai le goût de recevoir les amis (les inconnus, je ne sais pas encore) et j’aime briller en société et mes mots d’esprit, donc, j’ai tout pour gagner. Reste à définir un menu qui sera forcément le menu... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,