30 mai 2020

le français moyen dans toute sa splendeur (ou sa décadence ?)

Je crois que j’ai enfin compris comment fonctionnait le français moyen. Qui entends-je derrière cette appellation « français moyen ? » Bien sûr, ça n’a rien à voir avec celui de la chanson de Sheila en 1968 mais avec celui qui n’a pas voté Emmanuel Macron en 2017, tout d’abord et ensuite, avec celui qui a voté pour lui mais qui le regrette. Il a pu le regretter au bout de quelques mois mais également au bout d’un an ou deux voire trois. Peu importe. (Faire cette précision, ce n’est que du remplissage.) Le français... [Lire la suite]

31 mars 2020

des revendications solipsistes (billet non garanti sans coronavirus)

Hier, j’ai fait preuve d’un état d’énervement qui a dû légèrement transpirer dans le billet que j’avais écrit. Aujourd’hui, je suis plus calme, nettement plus calme. Je suis d’un calme olympien. Je suis zen, je suis un jardin japonais. Et pourtant, ce ne sont pas les sujets fâcheux qui manquent, ils sont comme les feuilles mortes, à l’automne, ils se ramassent à la pelle. Quand je repense au préavis de grève de la CGT, je suis toujours autant sidéré et je me sens comme la Vénus de Milo : les bras m’en tombent. Tout ça parce que... [Lire la suite]
31 janvier 2020

mais pourquoi toutes ces déclarations d’amour ?

Dis-nous, Stéphane, on a bien compris que tu n’étais pas tombé amoureux de quelqu’un de la CGT puisque c’était un billet d’humour et non pas un billet d’amour mais alors, pourquoi depuis un certain temps, pourquoi tu écris beaucoup de textes courts pour dire je t’aime ? Et à qui donc dis-tu « je t’aime » comme ça, à tour de bras et à tour de paragraphes ? Est-ce qu’il s’est passé quelque chose dans ta vie dont tu ne nous aurais pas tout dit ? Allez, un peu de franchise, ça ferait du bien. Est-ce qu’il s’est... [Lire la suite]
23 janvier 2020

obligé de m’expliquer, encore une fois

C’est pendant que j’étais en train de faire cuire des crêpes, chez le patron, que ma mère m’a appelé, hier. Je n’avais pas imaginé un seul instant qu’elle ait pu être surprise de la parution de mon billet d’hier, des confidences que je lui avais faites au vu et au su de tout le monde. Et encore une fois, j’avoue que je me suis pris à mon propre piège, en tentant simplement de faire de l’humour (sur moi, ça a parfaitement bien marché, c’est déjà ça !) mais je n’ai pas pensé un seul instant que ma mère aurait pu croire que j’avais... [Lire la suite]
22 janvier 2020

avouer des choses un peu honteuses

Parfois, quand on a des choses à avouer à des gens très proches, comme son meilleur ami ou sa mère, comme c’est mon cas, aujourd’hui, la façon la plus simple, toujours pour moi, c’est de le faire par écrit. Parce que j’ai toujours été plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. Parce que, sous le coup d’une émotion, je peux bafouiller, quand je parle. Parce que je rougis facilement. Parce que je peux perdre mes mots face à quelqu’un qui va me regarder et qui va peut-être me juger. Et là, comme j’ai quelque chose à lui annoncer, à ma mère,... [Lire la suite]
18 janvier 2020

au (bon) coin

À vendre : un lot d’environ 600 000 syndicons de la CGT. Attention, ce lot est un lot d’occasion en état un peu pathétique mais si ça intéresse une dictature loin de la France, cette dernière est prête à faire un prix d’ennemi pour s’en débarrasser. Cette vente est assez urgente car il est grand temps de passer à autre chose. À bon entendeur… À louer : homme de quatre-vingts ans un peu difficile à vivre. L’essayer, ce n’est peut-être pas l’adopter mais ça vaut le coup de tenter sa chance. Si vous avez aimé Tatie... [Lire la suite]

31 décembre 2019

il paraît qu’ils me font tous la gueule

Jusqu’à cette fin d’année, j’avais quelques amis intimes et pas mal d’amis et je viens d’apprendre que je n’en ai plus un seul car il paraît qu’ils me font tous la gueule. Au début, j’avoue que je suis tombé de haut car je n’ai rien fait qui puisse me faire fâcher avec quiconque : aucun de mes amis ne soutient la CGT dans cette grève qui n’en finit pas ; aucun de mes amis ne continue de pleurer sur la disparition de Johnny Hallyday ; aucun de mes amis ne chercherait à me dire non si je lançais une invitation pour quoi... [Lire la suite]
22 septembre 2018

à petits pas perdus

Ça va faire une semaine que je ne marche plus. Je l’ai dit tout de suite après l’incident : moi, je vous préviens, je ne marche plus. Et du coup, je ne marche plus. J’économise mes pas. Je n’ai plus mon petit podomètre de poche (paix à son âme) et je me suis donc dit : à quoi bon marcher si je ne peux plus savoir combien de pas je fais par jour. C’est vrai, ça, à quoi bon ? Alors, je me suis mis en grève de pas. Il y en a qui font la grève sur le tas mais moi, je la fais sur les pas. Chacun son truc et les moutons de... [Lire la suite]
30 juin 2016

passage à l'heure d'été, d'été

Cette année, j’aurai fait deux passages à l’heure d’été. Soit un (double) passage à l’heure d’été, d’été. Depuis hier, depuis hier soir ou depuis ce matin, j’avoue ne plus très bien savoir quand ça a commencé, mais depuis hier, je suis donc passé en horaire spécial. En décalage horaire. Et je me dis que du coup, soit je suis en avance sur les autres, soit je risque d’être très vite à la traîne. Mais en avance sur les autres, c’est déjà ça d’assuré vu que je me lève avant tout le monde. Exclus tous ceux qui ne sont toujours pas encore... [Lire la suite]
22 juin 2016

coupure de tout

Mercredi 22 juin, coupure de réseau Internet et comme la télé et la radio passent par le même câble, coupure d’Internet, de télévision et de radio. La totale, quoi. En gros, j’imagine, qu’un mec de la CGT a dû marcher sur un câble en faisant comme si ça n’était pas fait exprès alors que c’était forcément intentionnel. Histoire d’emmerder le monde, comme toujours. De toute façon, les syndicalistes sont forcément au-dessus des lois. On leur demande de ne pas faire de défilé de tel endroit à tel autre mais de faire une manifestation... [Lire la suite]