13 juin 2019

moi, finalement, j’en suis revenu

Finalement, on en parle, on en parle mais moi, j’en suis revenu et même assez vite revenu. Il n’y avait aucune raison que j’y passe plus de temps que ça. Et finalement, une fois rentré chez moi, je me suis dit que j’étais le champion du monde du voyage éclair. Parti très tôt le matin, 6h25 pour poser mes chaussures chez moi à 17h20, ça fait un road trip de 11h. Ce n’était donc pas la peine de que je fasse une valise pour si peu. Pour si peu de temps, principalement. Je n’ai pas eu besoin de me changer entre hier matin et hier... [Lire la suite]

12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]
29 mai 2019

TGV 8433, voiture 12, place 52

Eh bien voilà, ce court mais bref séjour à Paris et en Essonne a pris fin. Je suis déjà dans le train du retour et je serai revenu à Bordeaux en début d’après-midi, je n’aurai pas déjeuné mais ce n’est pas grave, je trouverai bien quelque chose à me mettre sous la dent, comme disait Ève, au Paradis, pas le Latin, l’autre. J’ai toute l’après-midi pour me remettre de mes émotions. Ces deux derniers jours ont été intenses, riches en retrouvailles, certaines avec des disparus depuis vingt ans et d’autres depuis encore plus que ça. C’est... [Lire la suite]
28 mai 2019

si vous aviez vu sa tête quand elle a vu ce que je lui ai offert

Si vous aviez vu la tête de Mymy quand elle a découvert les cadeaux que je lui ai apportés ! Je pense que l’effet de surprise passé, elle était contente. Mais de toute façon, Mymy, elle est toujours contente. Déjà, elle a été très contente de me revoir, ce que je peux tout à fait comprendre. Ensuite, elle a été très contente qu’on parle du passé, ce que j’aime bien aussi. Enfin, elle a été contente parce que je lui ai apporté des cadeaux et qu’elle ne s’y attendait pas du tout. Je les avais bien cachés dans ma valise. Déjà, le... [Lire la suite]
22 mai 2019

toilettage à tous les étages

Cet après-midi, je vais chez le toiletteur. Plus par raison que par plaisir. Parce que comme je vais aller passer trois jours sur Paris, en début de semaine prochaine, je veux faire bonne impression. On ne sait jamais. Peut-être que je pourrais rencontrer un recruteur qui pourrait, à son tour, me proposer un boulot sur Bordeaux, bien payé, pas fatigant et tout et tout. Et comme j’ai l’air d’un baroudeur, depuis que j’ai arrêté de bosser (un baroudeur du dimanche, certes, mais un baroudeur quand même !), je me dis que comme je... [Lire la suite]
03 mai 2019

Godness ! (où l’on reparle d’Aliénor d’Aquitaine)

Il y a des écrits qui ne se perdent pas. Je viens de l’apprendre par le président qui vient de me ressortir un sketch écrit en octobre 2016 pour une soirée « Patrimoine de Bordeaux » qui n’a jamais eu lieu. Comme la troisième guerre mondiale. Du moins, pas encore. Comme mon sketch qui n’a jamais été joué, du moins pas encore. Puisqu’il est de plus en plus question qu’il le soit le 22 ou le 23 juin pour une représentation exceptionnelle, soit en soirée, la veille, soit en matinée, le lendemain. Je suis clair ? Pour moi,... [Lire la suite]

02 mai 2019

quelques tractions et puis plus personne

Forcément, c’est difficile et plus tellement de mon âge. Surtout que je n’ai jamais été habitué à faire ce genre de trucs vu que je ne me suis inscrit dans une salle de sports (je me suis réellement inscrit, je précise car les précédentes occasions, quand j’étais plus jeune, ça ne comptait pas, je tirais bien trop au flanc…) que vers 45 ans et encore, j’ai dû rester l’équivalent de deux à trois ans sans rien faire sans raison valable. Et en plus, comme je suis du genre un peu feignant ou fumiste, ça dépend des jours, un truc qui... [Lire la suite]
08 avril 2019

en léger différé

J’ai écrit ce billet hier, à Bordeaux, juste après le précédent, qui était celui du jour-même jusqu’à aujourd’hui ou c’est celui du lendemain mais aussi celui de la veille. C’est juste pour vérifier que la fonction « léger différé » de mon blog fonctionne. Parce qu’il y a longtemps que je ne l’avais pas utilisée. J’écris à un moment T, je programme la publication à un jour M et les lecteurs le découvrent dans un temps H et ainsi, tout le monde est (plus ou moins) satisfait et moi, ça m’a libéré d’un stress inutile quand je... [Lire la suite]
30 mars 2019

le mouvement le plus con de l’histoire de l’humanité

J’ai failli ne pas écrire, ne rien écrire, ce matin, aujourd’hui, dans mon blog, malgré son nom. Parce que je n’ai qu’une chose en tête et je m’étais promis de ne plus en parler, déjà, j’ai énormément freiné mes pulsions de colère mais là, non, je crois que si on ne me retient pas, je vais me lâcher. Personne ne me retient ? Bon, tant pis pour vous, vous l’aurez voulu. Je suis partagé entre la rage et le désespoir (ô rage, ô désespoir !) depuis hier, quand j’ai appris que notre nouveau maire, à Bordeaux, avait demandé à... [Lire la suite]
29 mars 2019

s'allonger un morceau

Je me souviens de cette chanson d’Ester Galil, Le jour se lève, reprise par Garou, dans les années 70, elle m’avait beaucoup marqué par le texte, la musique et la voix de son interprète, une voix rauque comme on peut facilement rencontrer au moment d’un réveil, après une courte nuit qui fait suite à une longue) soirée pendant laquelle d’aucun(e)s ont pas mal bu et sans doute beaucoup fumé. Et là, au petit matin, on a la voix enrouée et un peu de difficulté à faire la part des choses. Et parfois, aussi, à faire la part des gens. Allez... [Lire la suite]