09 avril 2021

la touffe

En prévision des beaux jours et d’allers et retours éventuels à Biscarrosse (vu que je n’ai pas prévu de partir en vacances, encore cette année), j’ai décidé de me faire faire le maillot. Une fois n’étant pas coutume, je me suis dit que comme nous vivions plus ou moins confinés depuis un peu plus d’un an, maintenant, je pouvais bien me payer ce genre de petits plaisirs inédits. Et j’avoue que ça m’a épaté, je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien. Je n’ai pas du tout été stressé, à ma grande surprise (à mon auto-étonnement) et... [Lire la suite]

14 août 2020

un retour à la normale ?

Pendant mes différentes petites vacances à Biscarrosse, cette année (trois sessions) mais pas à St Maixent (une session), j’ai eu l’occasion de subir LCI, la chaîne d’informations de TF1. Et là, j’ai été agacé de voir que systématiquement, quand ils désorganisent des faux débats avec des pseudo-spécialistes et des politiciens et d’autres journaleux, ils mettent toujours des titres avec un point d’interrogation pour générer de la polémique. Par exemple : « Guerre d’Algérie, raison ou tort ? » « Liban : un... [Lire la suite]
20 juillet 2020

stop !

Stop ! Quand je crie « stop ! » à Kali, lors de nos promenades, elle a tendance à m’écouter à s’arrêter mais il faut que je lui dise au moins trois à quatre fois. Avec Shuka, la question ne se pose pas car lui, il est toujours à vue d’œil et même à vue de mollets car il est toujours à moins d’un mètre. Il ne respecte pas du tout la distanciation sociale, lui. Il n’est pas comme Kali qui elle, préfère courir partout, fureter partout et fourrer sa truffe partout. Quand on lui a demandé de respecter les distances... [Lire la suite]
18 juillet 2020

la probabilité d’une huître

Jeudi dernier, à Biscarrosse, avec le patron, en allant nous promener à la plage, en fin de matinée, pas vraiment seuls sur le sable, les pieds dans l’eau, à un moment, au creux d’une vague qui terminait sa vie avant de renaître de ses écumes, j’ai aperçu une coquille d’huître, une demi-coquille d’huître. Ça n’avait rien d’original ni de surprenant, dans un tel endroit, même si là, les rouleaux sont si performants que tout s’érode à vitesse grand V, contrairement aux Sables d’Olonne où les coquillages de toute sorte peuvent se trouver... [Lire la suite]
12 juillet 2020

exceptionnellement, en direct de Biscarrosse

Chut ! Je suspends momentanément les rediffusions de mon tout premier blog, entre 2005 et 2009 pour reprendre la main afin de publier un billet en direct. Mais il ne faut pas faire de bruit. Il est très tôt, ce matin, il fait à peine jour et tout le monde dort encore dans la maison principale, chez le patron. Nous, avec le président, nous dormons dans la petite maison, la secondaire, à vingt mètres de la première mais le reste du temps, nous vivons ensemble tous les quatre, eux, Claude et moi. Et les deux chiens, c’est vrai,... [Lire la suite]
09 juillet 2020

et si je n’y arrivais pas ?

Et si je n’y arrivais pas ? Attention, il n’y a aucun rapport avec le billet d’hier, que les choses soient claires, entre nous, hein ! Oui, donc, et si je n’y arrivais pas ? Je veux dire que comme je suis à Biscarrosse depuis hier midi, il se peut que je n’arrive pas à avoir suffisamment de réseau pour me connecter sur Internet et cette année, je n’ai pas prévu d’écrire à l’avance tous les billets correspondants aux jours où je resterai là. Donc, le risque, c’est que je me retrouve avec un réseau trop faible voire... [Lire la suite]

16 septembre 2019

pourquoi ne suis-je pas capable de partir vraiment en vacances ?

Est-ce consécutif à la baisse (assez) importante de mes revenus depuis fin mars ? La question mérite d’être posée mais non. En réalité, comme je suis un peu, quelque part, toujours en vacances, depuis le premier avril, vu que j’ai quitté mon boulot la veille (je précise ça au cas où il y aurait quelques milliers de nouveaux lecteurs, ici) et si j’y regarde de plus près, voire de très près, il se pourrait bien que j’aie passé l’équivalent de presque un mois à Biscarrosse, depuis le début de l’été. À chaque fois, ça s’est toujours... [Lire la suite]
25 août 2019

un retour à l'anormal

À force de vivre (presque) la moitié du temps à Biscarrosse, depuis le début de l’été, quand je rentre à Bordeaux, comme hier soir, tard, je me demande si c’est un retour à la normale ou un retour à l’anormal. En effet, quand je suis là-bas pendant un certain temps et régulièrement (ou l’inverse), je m’y habitue vachement bien. Et quand je reviens chez moi, j’ai besoin d’un certain temps d’adaptation. Ou de réadaptation. Probablement un effet du jet-lag entre les Landes et la Gironde. C’est un jet-lag très peu connu puisqu’il semble... [Lire la suite]
24 août 2019

je croyais qu’on les appelait les Biscarrots et les Biscarrottes

Pendant très longtemps, j’ai cru que les habitants de Biscarrosse s’appelaient les Biscarrots et les Biscarrottes alors que c’est complètement faux. Parce que les habitants de Biscarrosse s’appellent les Biscarrossais et les Biscarrossaises. Ni plus, ni moins. Mais je trouve ça nettement moins joli et moins amusant de dire Biscarrossais que Biscarrots. Et surtout Biscarrossaises que Biscarrottes. Parce que franchement, vous pourriez faire des jeux de mots avec Biscarrossais et Biscarrossaises, vous ? Moi pas. En tout cas, jusqu’à... [Lire la suite]
23 août 2019

Biscarrossais d’un jour, pas Biscarrossais toujours

J’aime un peu aller à Biscarrosse quand je vais chez le patron (celui qui m’oblige à faire cuire des homards pour son propre compte – je suis son homme de main mais parfois, celui d’hier, aussi…) mais j’aime plus être chez moi, à Bordeaux même si chez moi, je suis nettement plus amené à courir partout comme un chien fou. À courir partout et tout le temps. Comme si on me sortait d’une cage, chaque matin de chaque jour. Et quand je dis que j’aime un peu aller à Biscarrosse, c’est juste que même si je m’y sens bien, parfois, la ville me... [Lire la suite]