11 novembre 2018

le pipi des grands hommes

C’est avec une certaine émotion que je me suis laissé aller à regarder la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, celle de 14-18, sur France 2, tout à l’heure. Parce que c’est bien de ne pas oublier. Parce que les jeunes générations n’ont plus de lien avec ce drame. Et bientôt, dans quelques vingt ou trente ans, ça risque d’être la même chose, pour celle de 39-45. J’ai aimé la sobriété de la mise en scène, les choix musicaux : le violoncelle sur du Bach, ce qui m’a rappelé Rostropovitch, en 1989, lors de la chute du mur... [Lire la suite]

23 décembre 2016

ne pas voir Naples et mourir quand même

On respire un grand coup ou un grand bol et on ferme les yeux et on se dit que tout ira bien. Comme on n’a pas le choix, il faudra bien que tout aille. Sans préciser ni bien, ni mal, il faudra que tout aille, un point c’est tout. Un poing levé, c’est tout. Parce qu’on ne se laissera pas abattre comme ça. Certains sont tombés au champ d’horreur mais les autres, nous autres, bien plus nombreux, pas surnuméraires, non, juste nombreux. Et nous garderons la tête haute. Même si nous avons le cœur bien bas. Et l’autre, là, le terroriste, il... [Lire la suite]
22 décembre 2016

pendant qu'il bruinasse sur Bordeaux

Pendant qu’il bruinasse sur Bordeaux, il pleut sur Berlin. Et je me dis qu’on a encore de la chance, nous. La bruine, ce n’est pas trop gênant, encore. Quoique… quoique… La terrasse n’a jamais été aussi propre depuis des semaines. Cette eau qui fait un peu semblant de tomber, finalement, elle a bien mouillé les dalles en les nettoyant, lentement mais sûrement. Ça fera du bien, un peu d’humidité qui reste surtout pour les plantes. Il y a très longtemps qu’on subissait un temps anormalement sec. C’est comme quand on passe des mois sans... [Lire la suite]
21 décembre 2016

ich bin ein berliner mich auch

Allemagne, mère blafarde,  je pense à toi, depuis hier, depuis que j’ai appris, un peu tardivement, cet odieux attentat à Berlin. Berlin, où je suis allé, il y a quelques années et qui, malgré le poids du passé, plus que lourdement présent est contrebalancé par une espèce de douceur de vivre comme un besoin de revanche sur une histoire honteuse. Berlin, c’est l’allée sous les tilleuls, Unter den Linden, où, même en plein mois de mai hivernal, il fait bon se promener. Il faisait bon s’y promener jusqu’à ce jour funeste d’entre... [Lire la suite]
16 novembre 2015

une émotion universelle

Forcément, on est tous, je suis un peu plus à cran qu’en temps normal et si l’émotion est totale depuis samedi matin, pour moi, la moindre chose que je peux voir, lire ou entendre ne fait que la renforcer comme si c’était encore possible d’être plus bouleversé. Évidemment, je suis empli d’une tristesse infinie quand je pense aux victimes, à celles qui sont mortes, à celles qui sont blessées voire grièvement blessées mais aussi à leurs proches, à celles qui ont pu assister à ces carnages et qui s’en sont sorties. Et ce soir, je mettrai... [Lire la suite]
18 décembre 2014

un quart d'heure de célébrité

(ou : le voyageur incognito ou encore : les avantages et les inconvénients d’être une star)   Hier, j’ai brièvement évoqué Arnold dont c’était l’anniversaire et justement, à propos d’Arnold, comme il est à la Gomera jusqu’à la fin du mois et comme ça n’a rien à voir avec ça et que lui-même est si peu concerné par ce que je vais dire, je vais vous raconter une anecdote géniale qui m’est arrivé en mai 2010. Il n’y a que quatre ans et pourtant, ça fait déjà quatre ans.   Il faut dire que ce fut cette année-là, ce... [Lire la suite]
23 avril 2014

Außer dem Rhein

C’est en publiant le billet Brandebourg hier que ça m’est revenu en tête que je n’avais pas parlé plus que ça du sommet franco-allemand de dimanche dernier. Un sommet franco-allemand qui atteint des altitudes qu’on n’aurait soupçonnées avant qu’il n’ait lieu. Ce fut une journée comme on aurait pu en voir depuis des dizaines et des dizaines d’années, en toute harmonie et toute en amour. Ou toute en amitié. Des gens qu’on aurait aimé connaître. Maintenant, c’est fait. Des gens plutôt aperçus que connus, à trois reprises, lors de dîners,... [Lire la suite]
21 septembre 2013

donosore

Il y a des sorties qu’on choisit, dans un état limite de gourmandise euphorique et tout va bien tant que c’est encore un peu loin dans le temps et que c’est encore abstrait. Pour la première sortie loisirs/culturelle de la saison, nous avions réservé pour une diffusion de Nabucco en différé de la Scala de Milan chez UGC, jeudi dernier. C’était sans compter que c’était justement jeudi, en pleine semaine pour moi, avec encore deux matins à me lever aux aurores, donosore. Et sans compter qu’on l’avait pris pour faire plaisir au... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 juillet 2013

madame Olbaz

Jamais je ne me permettrai de l’appeler par son petit nom car son petit nom, c’est Ginette et là, désolé, mais ça n’est pas possible pour moi. Ginette, c’est tellement associé à quelque chose de désuet voire de ringard que je ne peux m’y résoudre. Surtout pas madame Olbaz. Si encore ça avait été une autre copropriétaire ou une autre locataire qu’elle mais là, non, madame Olbaz, elle est toujours bien mise, elle ne fait pas spécialement branchée mais elle est impeccable et elle est une véritable citadine. Une dame bien sous tous... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,