31 juillet 2018

qu'un seul être vous mente et tout est triste comme...

Je ne suis pas comme Barbara, je ne sais pas s’il y aura du monde à mon enterrement. D’abord parce qu’il n’est pas prévu que je me fasse enterrer. Loin de moi de prétendre à quelque ridicule et vaine éternité, même pour tout l’or du monde, pas plus que pour tous les chevaux de tous les manèges, je ne voudrais rempiler. Je sais que je n’ai même pas cette curiosité de vouloir me projeter dans un futur quelconque pour voir comment les choses se passent. Et qu’y retrouverais-je ? Bah, personne qui ne m’est assez cher mais surtout,... [Lire la suite]

18 février 2018

Gérard et Barbara

J’en avais entendu parler et j’ai fini par succomber. Je n’ai pas pu attendre que ça soit disponible à la bibliothèque de Bordeaux pour l’emprunter et là, hier, en passant à la Fnac, je suis tombé sur le disque, le CD et comme il n’était qu’à 7 euros, je me suis laissé tenter. J’en avais envie. Je n’en connaissais pas grand-chose, une seule chanson, entendue une fois à la radio, sur Fip, et j’avais beaucoup aimé. Parce que c’était empreint d’une grande délicatesse, légèrement inattendue mais non, c’est peut-être juste parce qu’on se... [Lire la suite]
22 novembre 2017

est-ce possible de choisir sa tristesse ?

Ce serait vraiment dommage d’être triste un jour comme aujourd’hui : plein soleil dans un ciel immaculé bleu. Un bleu doux, un bleu tendre, un bleu rassurant. Et pourtant, il doit y en avoir des gens qui ne sont pas heureux, aujourd’hui. Des gens pleins de malheur. Des gens qui pensent que la vie ne vaut pas le coup d’être vécue plus longtemps. Et des gens malades, qui savent. Et des gens dans la rue et là, aucun soleil ne sera jamais vraiment du réconfort. C’est un des paradoxes de la vie. Et aussi ce qui en fait sa... [Lire la suite]
27 février 2016

l'aigle noir

Un beau jour, car ce n’était pas une nuit, j’en suis sûr, puisque c’était tout à l’heure, vers 14h15, dans le tram, je ne m’étais pas endormi car soudain, j’ai vu l’aigle noir. Je vous jure que c’est vrai. J’ai vu l’aigle noir. Évidemment pas celui de la chanson, il était bien trop jeune. J’aurais même dû écrire l’aiglon noir pour être plus proche de la vérité. Mais non, j’avais envie de parler de lui comme de l’aigle noir. Comme le successeur du grand aigle noir. Celui-là n’a pas crevé le ciel et à peine venait-il peut-être de... [Lire la suite]
25 septembre 2015

il automne

Il automne à pas furtifs, chantait Barbara dans ce que je considère être une de ses plus belles chansons appartenant à sa dernière période. Une chanson qui lui collait si bien à la peau. Et qui m’allait comme un gant. Parce que l’automne qui vient, ce n’est pas triste du tout. C’est parfois un peu gris, un peu déprimant parce qu’on sait qu’on ne va pas vers les beaux jours, bien au contraire et même ces derniers, on sait qu’ils raccourcissent comme une peau de chagrin. Mais l’automne, c’est aussi la flamboyance des étés indiens. J’ai... [Lire la suite]
14 août 2014

les pieds dans l'eau

Il pleut, il fait beau, il pleut, il bruine. Il bruine et il grise mine, dehors. Il bruinasse et tantôt, il fait beau et tantôt il fait moche. L’eau bruine comme si elle se croyait utile pour rafraîchir les estivants sous un soleil accablant qui a préféré prendre la fuite. La fuite d’eau. Il bruine et il est mort le soleil que tous les nuages du monde pleurent. Ils sont tous là en cortège funèbre comme au temps des chrysanthèmes. Il bruine à tombeaux ouverts. Et il va bientôt falloir remiser voire revendre tous nos bermudas et nos... [Lire la suite]

20 janvier 2014

il y aura du monde

Barbara chantait « il y aura du monde à mon enterrement » eh bien, en ce qui me concerne, je ne sais pas ce qu’il en sera mais la question peut être posée en ce lundi matin qui hésite entre pluie et ciel bleu, entre inhumation et crémation, entre repas froid et plat cuisiné, entre prendre mon thé ou des cendres et entre sortir ou entrer. Mon Dieu, si vous existez, que de choix, seigneur, que mon choix demeure. Parce qu’il est dit que je continuerai d’hésiter tout autant que d’exister. Mais tant que ça ne dérange pas ceux qui... [Lire la suite]
03 décembre 2013

sur Brest, ce jour-là

Demain, c’est la sainte Barbara et hier, j’ai évoqué ma mère, Monique. Le lien entre elles deux ? Leur prénom… Barbara s’appelait Monique Serf, pour l’état civil. Voilà, ça, c’est précisé. Mais peut-être allez-vous me demander pourquoi je regarde le calendrier, pourquoi je parle de la sainte patronne de demain (me prendrais-je pour un présentateur météo en fin de chronique ?) et pourquoi spécialement Barbara ? Parce que Barbara, justement. Parce que ça fait seize ans qu’elle est partie, sans faire de bruit, en nous... [Lire la suite]
11 novembre 2013

spleen de novembre

Novembre est un mois d’automne mais pas un mois d’hiver. Et je crois que le spleen est un sentiment, une émotion assez typique de saison. Tout à fait d’actualité en ce mois pluvieux, gris, nous menant tranquillement et innocemment vers l’hiver. Novembre est un mois étrange, un mois où on a l’impression de ne fêter que des choses pas toujours très joyeuses. Un mois de vent et de brouillard. Ce n’est pas pour rien qu’on l’a appelé Brumaire, au temps de la révolution républicaine. Novembre est un mois qui fait le plus penser à de la... [Lire la suite]
12 mai 2013

S. D. F.

Ça peut arriver à tout le monde et comme dans la chanson de Barbara, « ça ne prévient pas, ça arrive, ça vient de loin… » et justement, ça m’est arrivé sans que ça ne me prévienne et je me suis retrouvé dans cette situation ma foi, plus que désagréable. On n’y pense pas tant que ça n’arrive pas mais je le jour où ça arrive, on est un peu pris de court, on se désempare et on est obligé, d’abord de faire sans puis ensuite, de faire avec. Et de prendre les choses à bras le corps et ne plus avoir peur d’affronter le reste... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,