09 juin 2019

un dimanche pour rien

Je n’aime pas trop gâcher, du moins, j’essaie de le faire de moins en moins. Le moins possible. Parce que c’est vrai que fut un temps où j’ai bien gaspillé, comme tout un chacun. Parce qu’on ne se posait pas vraiment la question. Mais avec ce temps qui va et qui fait que tout s’en va, on réalise qu’on a été bien léger, bien laxiste, bien insouciant. L’insouciance est un apanage de la jeunesse. Je suis passé par là mais je n’y repasserai plus vraiment. Maintenant que j’ai plus, nettement plus de temps libre, outre le fait que je cours... [Lire la suite]

15 mai 2019

si la photo est bonne

Si la photo est bonne juste en deuxième colonne, y a le voyou du jour qui a une petite gueule d'amour… J’ai cru qu’en me faisant faire une nouvelle photo d’identité, je pourrais enfin changer celle de la page d’accueil de mon blog, qui datait de 2012 avec Solange, en arrière-plan, un peu floue, elle et c’était tant mieux car la vedette, c’est moi, pas elle. J’aimais bien cette photo, à l’époque car dessus, j’y porte des lunettes noires et blanches que je n’ai jamais vraiment assumées mais contre mauvaise fortune, bon cœur, c’était un... [Lire la suite]
19 avril 2019

dis-moi que tu m’aimes mais pas trop fort, c’est un secret

Dis-moi que tu m’aimes mais pas trop fort, je t’en prie, c’est un secret que personne, absolument personne ne doit jamais savoir. Promets-moi, jure-moi que tu m’aimes et que tu ne le répéteras pas. Oui, je t’aime, tu le sais et je ne le dis qu’à toi, je ne le répèterai pas, jamais, mes lèvres sont scellées. Voilà, ça, c’est une bonne base, un bon début pour raconter une histoire d’amour intense. Parce que ce matin, j’avais envie de ça, en me levant. J’avais envie de grandes envolées romantiques voire dramatiques. Envie d’entendre une... [Lire la suite]
04 octobre 2018

Sheila, ce n’était pas une blague, vraiment

Mais non, je vous jure que je ne blaguais pas quand j’ai évoqué l’idée d’inviter Sheila pour le trois-millième billet en 2021. Et non, je n’étais pas caustique quand j’ai parlé d’elle à propos de culture. Et toujours non, il n’y avait aucune ironie dans mes propos. Je suis sûr que si je lui demande, à Mamie Rock, elle dira oui. Dans trois ans, peut-être qu’elle pourra encore assurer. Et ma foi, s’il n’en reste qu’une, je veux bien que ce soit elle. Au nom de cette idolâtrie qu’elle a suscité chez de nombreux français, principalement... [Lire la suite]
31 juillet 2018

qu'un seul être vous mente et tout est triste comme...

Je ne suis pas comme Barbara, je ne sais pas s’il y aura du monde à mon enterrement. D’abord parce qu’il n’est pas prévu que je me fasse enterrer. Loin de moi de prétendre à quelque ridicule et vaine éternité, même pour tout l’or du monde, pas plus que pour tous les chevaux de tous les manèges, je ne voudrais rempiler. Je sais que je n’ai même pas cette curiosité de vouloir me projeter dans un futur quelconque pour voir comment les choses se passent. Et qu’y retrouverais-je ? Bah, personne qui ne m’est assez cher mais surtout,... [Lire la suite]
18 février 2018

Gérard et Barbara

J’en avais entendu parler et j’ai fini par succomber. Je n’ai pas pu attendre que ça soit disponible à la bibliothèque de Bordeaux pour l’emprunter et là, hier, en passant à la Fnac, je suis tombé sur le disque, le CD et comme il n’était qu’à 7 euros, je me suis laissé tenter. J’en avais envie. Je n’en connaissais pas grand-chose, une seule chanson, entendue une fois à la radio, sur Fip, et j’avais beaucoup aimé. Parce que c’était empreint d’une grande délicatesse, légèrement inattendue mais non, c’est peut-être juste parce qu’on se... [Lire la suite]

22 novembre 2017

est-ce possible de choisir sa tristesse ?

Ce serait vraiment dommage d’être triste un jour comme aujourd’hui : plein soleil dans un ciel immaculé bleu. Un bleu doux, un bleu tendre, un bleu rassurant. Et pourtant, il doit y en avoir des gens qui ne sont pas heureux, aujourd’hui. Des gens pleins de malheur. Des gens qui pensent que la vie ne vaut pas le coup d’être vécue plus longtemps. Et des gens malades, qui savent. Et des gens dans la rue et là, aucun soleil ne sera jamais vraiment du réconfort. C’est un des paradoxes de la vie. Et aussi ce qui en fait sa... [Lire la suite]
27 février 2016

l'aigle noir

Un beau jour, car ce n’était pas une nuit, j’en suis sûr, puisque c’était tout à l’heure, vers 14h15, dans le tram, je ne m’étais pas endormi car soudain, j’ai vu l’aigle noir. Je vous jure que c’est vrai. J’ai vu l’aigle noir. Évidemment pas celui de la chanson, il était bien trop jeune. J’aurais même dû écrire l’aiglon noir pour être plus proche de la vérité. Mais non, j’avais envie de parler de lui comme de l’aigle noir. Comme le successeur du grand aigle noir. Celui-là n’a pas crevé le ciel et à peine venait-il peut-être de... [Lire la suite]
25 septembre 2015

il automne

Il automne à pas furtifs, chantait Barbara dans ce que je considère être une de ses plus belles chansons appartenant à sa dernière période. Une chanson qui lui collait si bien à la peau. Et qui m’allait comme un gant. Parce que l’automne qui vient, ce n’est pas triste du tout. C’est parfois un peu gris, un peu déprimant parce qu’on sait qu’on ne va pas vers les beaux jours, bien au contraire et même ces derniers, on sait qu’ils raccourcissent comme une peau de chagrin. Mais l’automne, c’est aussi la flamboyance des étés indiens. J’ai... [Lire la suite]
14 août 2014

les pieds dans l'eau

Il pleut, il fait beau, il pleut, il bruine. Il bruine et il grise mine, dehors. Il bruinasse et tantôt, il fait beau et tantôt il fait moche. L’eau bruine comme si elle se croyait utile pour rafraîchir les estivants sous un soleil accablant qui a préféré prendre la fuite. La fuite d’eau. Il bruine et il est mort le soleil que tous les nuages du monde pleurent. Ils sont tous là en cortège funèbre comme au temps des chrysanthèmes. Il bruine à tombeaux ouverts. Et il va bientôt falloir remiser voire revendre tous nos bermudas et nos... [Lire la suite]