05 novembre 2014

plus jamais ça

Il ne reste plus tant de temps que ça avant que l’année ne se termine et je ne voudrais pas que 2014 laisse la place à 2015 sans avoir apporté ma pierre au mémorial de la Grande Guerre, la première mondiale, la Grande Guerre. Celle dont on disait que ce serait la dernière. Avant la suivante. Celle qui dans son côté boucherie préfigura des horreurs encore bien pires, inimaginables jusqu’au jour où on a pu se rendre compte que le proverbe « à l’impossible nul n’est tenu » avait trouvé son comble. Je ne suis personne pour... [Lire la suite]