12 juin 2014

Jules Artaban

Ah oui, ça, on peut le dire que j'étais fier, aujourd'hui, dans les rues de Bordeaux. Je me sentais tellement bien que j'ai souri à tout le monde et d'ailleurs, j'ai même cru que tout le monde était venu me voir, rien que pour me voir moi et même si ce n'est pas vrai, peu me chaut, l'essentiel, c'est que j'y ai cru ne serait-ce qu'un instant. J'étais fier car je me sentais bien. Fier d'être bien. Malgré l'âge avançant. Malgré les soucis. Malgré toutes les bonnes ou mauvaises raisons qui peuvent faire qu'on ne peut que se sentir mal.... [Lire la suite]