22 janvier 2019

le comte est bon

Hier, j’ai entendu dire que c’était la journée la plus déprimante de l’année. En effet, c’était la journée mondiale de la déprime et je me suis demandé pourquoi. Non pas pourquoi le 21 janvier en soi mais pourquoi choisir une journée mondiale de la déprime alors qu’on est en plein dedans depuis deux mois. Et moi, au lieu d’appeler hier « blue Monday » (lundi bleu) comme l’ont fait les anglais qui, finalement, ont un certain sens de l’esthétisme, j’aurais dit qu’on était dans les « black and yellow months » (les... [Lire la suite]

15 octobre 2018

La Périchole ou la Péricube

Comment ça, je ne respecte vraiment rien ? Parce que tu t’es encore moqué d’un opéra. Je me suis moqué d’un opéra, moi ? Oui, de la Périchole, hier. La péricolière ? Tu vois, tu recommences. Non, je ne me moque jamais d’un opéra, quel qu’il soit, même et surtout s’il est bouffe. Si je ris, pendant la représentation, c’est que le jeu des interprètes (dans les récitatifs ou dans le chant) est drôle ou alors, parce que la mise en scène prête à rire. Parce que c’est fait exprès. Comme hier. Il y avait des trouvailles... [Lire la suite]
02 septembre 2018

Mymy aime les sucettes, les sucettes aux…

Tout bien réfléchi, je crois que je vais lui offrir son poids en bonbons insolites. Je vais estimer qu’elle a environ le même poids que son âge, à 1 près (1 an donc 1 kilo) et on dira que ça fait la rue Michel. Ma chère amie, donc, je vais vous proposer des bonbons différents et originaux, 60 kilos en tout et vous m’en direz des nouvelles. Si vous avez encore assez de salive pour me parler, après avoir ingurgité tout ça. Parce que vous vous vantez d’en manger plein mais moi, j’aimerais bien vous voir devenir un peu plus audacieuse et... [Lire la suite]
23 février 2018

du haut de mes douze ans chétifs

C’était en 1972. L’année scolaire qui allait de septembre 1971 à juin 1972. J’avais douze ans et j’entrais au lycée Denfert-Rochereau, section collège, à St Maixent, dans les Deux-Sèvres. Une nouvelle année dans un nouvel établissement avec des nouveaux professeurs et peut-être des nouveaux camarades mais ça, ce n’était pas gagné d’avance. Ça ne me dérangeait pas outre mesure car j’avais déjà commencé à écrire des histoires dans lesquelles j’avais vraiment des amis même parmi certains profs ou pions. J’étais comme ça, moi, je... [Lire la suite]
04 septembre 2017

l'heure de la sorti-ie

Pour beaucoup d’enfants et d’adolescents, aujourd’hui, c’est le jour R. Le jour de la rentrée. Il fait gris, il pleut, il automne et ça tombe pile poil pour coller avec le sentiment que les vacances sont bel et bien finies. Pour ma part, c’est ma dernière semaine avant quinze jours de congés mérités comme jamais. Il n’empêche que moi, le jour de la rentrée des classes, j’aimais bien ça quand j’étais scolarisé. Que ce fut en primaire, au collège ou au lycée. Pourquoi j’aimais ça le premier jour d’école ? Parce que j’adorais... [Lire la suite]
04 avril 2017

born to lose

En anglais, born to lose, ça signifie « né pour perdre » et hier, j’ai eu cette chanson en tête. Parce que j’étais à Toulouse et je me suis dit que je n’étais pas né à Toulouse, I was not born in Toulouse et pas non plus né pour perdre, not born to lose, du moins, je crois. Un aller et retour dans la journée à Toulouse avec juste une halte à Agen, ce n’était pas une première pour moi. Je l’ai déjà fait une bonne dizaine de fois pour le patron, depuis trois ou quatre ans. Parce que dans ces cas-là, je suis convié à... [Lire la suite]

30 mars 2017

des langues vivantes pour tous

Afin de ne plus être à la traîne, si je suis élu président de la république, en mai prochain, je propose, qu’on impose l’apprentissage des langues étrangères dès la naissance pour tous les animaux français. Je m’explique par l’exemple (parce que je suis moi-même exemplaire ?) : Dans la classe des ânes, Bourriquet, veux-tu me dire comment on dit « hi han » en anglais ? « eeyoore », c’est très bien et en américain ? « hee-haw » c’est parfait et pour demain, tu me révises le turc... [Lire la suite]
16 juillet 2016

je suis Nice but it is not very nice

Cruelle ironie du sort, Nice, en anglais, ça signifie « agréable », « bien », « gentil »… autant de mots positifs qui semblent bien faibles, deux jours après le drame. On a beau dire, ce n’est pas la première fois que nous subissons une telle volonté de tuer des innocents mais on ne s’y fait pas. L’émotion est toujours la même. Encore et toujours. Et on sait que ça recommencera et on sait qu’on aura encore la boule au fond de la gorge. Et on sait qu’on entendra que la vie continue et qu’on va prendre des... [Lire la suite]
29 juin 2016

quelques photos collées

Avec un déménagement, même si le mien tarde vraiment à venir, ce qui est bien, c’est qu’on peut vraiment en profiter pour faire du vide dans sa vie. Du vide en ce qui concerne les objets car le vide en ce qui concerne les gens, c’est encore autre chose. Ça se fera dans un second temps. J’ai déjà commencé une liste. Bon, puisque vous insistez, je vais commencer par celle-ci avant de parler des objets que j’ai triés hier. Alors, dans ma liste de gens que je ne veux plus voir après mon déménagement (que j’espère maintenant vraiment avant... [Lire la suite]
23 juin 2016

un mauvais moment à passer

J’interdis à tout le monde de dire que je ne fais que ronchonner parce que j’aurais mes chaleurs. Je n’ai pas mes chaleurs. C’est la météo qui est en chaleur. Et tout le reste autour, ne fait qu’aggraver la situation : l’agitation sociale, les poubelles non ramassées, les nuits pas forcément très bonnes, le travail un peu compliqué, le lendemain de la Fête du Bruit, le vote des Anglais pour rester dans l’Europe ou non et le bruit des hélicoptères qui survolent Bordeaux en ce moment (à cause d’une éventuelle manifestation ou à... [Lire la suite]