07 février 2020

un peu de concentration, s’il vous plaît

Avant d’aller assister à l’un des pires spectacles de ma vie, avant-hier soir, avec le président, qui a remplacé le patron qui ne pouvait pas venir, finalement, nous avons mangé un morceau dans une pizzeria et pendant que nous dégustions, lui ses pâtes et moi ma pizza (une espèce de monde à l’envers mais que voulez-vous, rien ne reste vraiment jamais à la même place – il y a quelques années, pas tant que ça, c’est le président qui aurait dévoré une pizza et moi qui me serait délecté de quelques pâtes… Des pâtes, des pâtes, oui mais... [Lire la suite]

06 février 2020

je peux partir mais pas revenir

Quand je vais aller en Allemagne, au mois d’avril, je sais déjà que je peux partir mais pas forcément revenir. Tout du moins, pour l’instant. J’ai déjà mes billets pour l’aller, avec les deux changements de train, le premier à Paris Montparnasse vers Paris Est et le second, un peu plus loin et un peu plus tard, la même journée, à Karlsruhe (comme ça se prononce ou, pour ceux qui ont plus de mal : kaʁlsˌʁuːə, ville du Bade-Wurtemberg, à quelques 22,5 kilomètres de Lauterbourg, dans le Bas Rhin, département 67, région Alsace) pour... [Lire la suite]
13 avril 2019

pile entre 9h55 et 10h55, à une heure près

Je suis là, à attendre et je n’aime pas ça. Je n’aime pas ça car je ne suis pas maître de la situation. Et car je n’ose rien entreprendre d’important comme repeindre la terrasse ou ravaler l’immeuble car je sais très bien que dès que je m’y mettrai, mon téléphone va sonner et je serai obligé de tout lâcher séance tenante. Et donc, je n’aime pas me retrouver dans ce cas-là : être obligé d’attendre. Quand c’est moi qui choisis de poireauter, c’est moi qui tiens les rênes. Aujourd’hui, non. Et comme je n’ai pas de chance, je sais... [Lire la suite]
10 août 2018

deux sortes d'attentes

Je suis capable d’attendre des lustres voire des éternités si j’ai moi-même choisi d’attendre. Mais si on m’impose ça, je déteste et ça me mine. Et je voudrais juste parler de deux cas contradictoires que j’ai vécus ou que je vis encore pour illustrer mon propos liminaire. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était fin décembre 1981, je n’avais pas encore de travail, ça n’allait pas tarde (tout est relatif : six mois après) et comme je venais de faire connaissance d’Arnold, en août, il m’avait invité à venir passer la St... [Lire la suite]
11 octobre 2017

pourquoi pas carrément trente, au moins

Le patron aimerait que je m’occupe de lui passer une commande de confitures sur le site Vekoop, en Allemagne, comme en mai dernier. Cette fois-là, j’en avais pris 21 et il en est arrivé au bout. Alors, comme il ne veut pas spécialement tomber en rupture, je pense que je vais faire ce qu’il faut pour qu’il soit livré le plus vite possible en tenant compte des délais d’acheminement… En gros, je pense qu’en une petite semaine, ça pourrait être dans ses placards. Pourquoi acheter des confitures en Allemagne et pas en France ?... [Lire la suite]
07 mai 2017

fier d'être français en Europe

Comment dois-je prendre ce que j’ai vu en allant voter, ce matin ? En arrivant dans la cour de l’école, trois bulletins Jean-Marine au sol, forcément jetés volontairement, pas arrivés là par hasard. Et dans l’isoloir, deux autres bulletins Jean-Marine, abandonnés là de façon encore plus ostentatoire. Est-ce un bon signe du destin comme une respiration à venir pour cinq ans ? Le quinquennat de la fin de ma carrière professionnelle. Je préfèrerais tellement que ça se passe sans violence extrême. Comment dire ? J’aimerais... [Lire la suite]

21 mars 2017

Direkt Bade-Wurtemberg

Une carte postale de Friburg im Breisgau où je vais passer la nuit, dans un bel hôtel et voir des amis locaux que je n’ai pas vus depuis plus de vingt ans. Peter et Lisa… en 1995, lors d’un périple qui ressemblait à celui-là, avant d’aller voir Arnold à Wiesbaden. On refait toujours un peu les mêmes choses, on reprend toujours un peu les mêmes chemins sauf que là, on a vieilli et le temps aura fait son affaire. Peu importe, nous sommes dans la région (frontalière de la France) du Bade-Wurtemberg et les habitants d’ici, dans notre... [Lire la suite]
20 mars 2017

Direkt der französischsprachigen Schweiz

Je m’en irai dormir vers les paradis blancs… Bienvenue au pays du gruyère qui n’a pas de trou, pas même de mémoire et au pays où les petits sont très appréciés. Nous sommes en Suisse, pays du suicide assisté (suisside ?) et de la neutralité fiscale. Euh non, de la neutralité diplomatique, je voulais dire. Ici, tout n’est que chalets en bois élégamment posés sur des tapis de neige et ici, tout le monde mange du chocolat et porte une jolie montre à son poignet. Dans ce pays, il y a quatre langues officielles et si ça se trouve,... [Lire la suite]
18 mars 2017

cinq bonnes raison d'émigrer en Allemagne

Parmi les cinq bonnes raisons d’envisager d’émigrer en Allemagne, il y a le fait que là-bas, l’écolo-responsabilité me semble être plus présente tant dans les esprits que dans les actes. Ces bonnes raisons ne sont pas forcément dans l’ordre mais en deuxième, là, j’ai envie de dire que si j’ai besoin de faire une cure de saucisses, je crois que l’Allemagne est une destination de choix. Le choix dans la saucisse, ça fait un peu rêver car ce n’est pas chez nous qu’on pourrait acheter une simple saucisse à un banal coin de rue et la... [Lire la suite]
12 mars 2017

caisse de prévoyance

J’ai choisi l’option de publier un billet par jour pendant ma semaine de vacances, à partir du 19 mars prochain, quand je serai en Allemagne. Mais comme je ne veux pas chercher des moyens de me connecter à tout prix pendant que je serai là-bas, j’ai décidé d’écrire cinq (petits) billets à l’avance. Que cinq ? Oui : nous partons dimanche mais je pense que j’aurai le temps d’écrire ce jour-là et nous reviendrons le samedi suivant sur Bordeaux et là encore, je ferai le nécessaire de chez moi, une fois revenu à non port. Cinq... [Lire la suite]