24 avril 2019

incapable de vous dire comment ça s’est passé

À l’heure où j’écris ces lignes, mardi 23 avril 2019, 15h45, je suis totalement incapable de vous dire comment s’est passé mon dîner d’hier soir vu que ce billet est programmé pour être publié à 6h du matin, demain soit aujourd’hui, en temps réel (ou en heure locale) parce que comme je n’aurai pas le temps d’écrire, comme je n’ai pas eu le temps, ce matin, en me levant, comme je devais partir assez tôt pour accompagner le patron à Agen (voyage d’affaires ?), j’ai préféré m’y prendre la veille, soit hier pour une ouverture au... [Lire la suite]

26 novembre 2018

des nouvelles inattendues d’Arturo, ce vieil ami, ce frère

Quelle ne fut ma surprise, hier midi, en allant déjeuner chez des amis à Libourne, pour un rendez-vous fixé depuis un mois, annulé en cours de semaine à cause des gilets jaunes et finalement, maintenu car on pouvait s’y rendre sans prendre le risque d’être empêché de passer (qu’elle aille se faire voir, la Jacline Mouraud avec ses vidéos idiotes et ses propos sans aucun fondement, tiens, ça, c’est fait !) et donc, nous nous sommes retrouvés à neuf autour d’une table. Neuf dont trois que je ne connaissais pas. Et une que je ne... [Lire la suite]
10 mai 2018

ça y est, ceux des vacances sont faits

Ça y est, ceux des vacances sont faits. Même si celles-ci ne commenceront que samedi vers 9h voire 10h du matin, je ne partirai vraiment que mardi. Et je profiterai de lundi pour faire une petite répétition générale avec le patron en allant à Agen pour voir si nous y sommes, faire une étape studieuse pour lui et détente pour moi (avec Pauline mais pas avec Paulette) et nous reviendrons sur Bordeaux dès l’après-déjeuner afin de pouvoir préparer ce qui va suivre. Je ne suis pas du genre à faire ma valise une semaine avant l’heure J ou... [Lire la suite]
04 avril 2017

born to lose

En anglais, born to lose, ça signifie « né pour perdre » et hier, j’ai eu cette chanson en tête. Parce que j’étais à Toulouse et je me suis dit que je n’étais pas né à Toulouse, I was not born in Toulouse et pas non plus né pour perdre, not born to lose, du moins, je crois. Un aller et retour dans la journée à Toulouse avec juste une halte à Agen, ce n’était pas une première pour moi. Je l’ai déjà fait une bonne dizaine de fois pour le patron, depuis trois ou quatre ans. Parce que dans ces cas-là, je suis convié à... [Lire la suite]
19 août 2015

ciao, Claude

Coco, Claude, a voulu prendre une part de chaque gâteau et comme il y en avait quatre, ça faisait donc quatre parts. Des petites parts, certes, mais quatre parts quand même. Et même si ça lui faisait plus que plaisir, ça n’était pas raisonnable mais comme nous étions entre amis, comme il faisait beau et que nous finissions notre déjeuner sous la toile de la terrasse, comme nous nous sentions bien, nous ne lui avons rien dit. Il allait être bien temps de faire attention quand il serait rentré chez lui, à Agen. Et puis, mourir de... [Lire la suite]
07 juin 2015

le jambon et la saucisse

Mon amant me délaisse, o gué, vive la rose !... Non, en fait, ce n'est pas ça que je voulais chanter mais c'est venu tout seul sans que je n'y prenne garde alors que je voulais débuter ce billet sur une intro musicale amusante : j'aime le jambon et la saucisse, j'aime le jambon, quand il est bon... le problème, c'est que je ne connais pas la suite, en même temps, je vous rassure, surtout mes parents, je vis bien sans connaître cette comptine par cœur. Mais alors du coup, ceux qui me connaissent n'en seront pas étonnés, il a fallu que... [Lire la suite]
09 décembre 2014

trop égo

Le patron s’en va demain à Agen pour ses affaires et il m’a demandé si j’avais besoin de quelque chose. Pas nécessairement en rapport avec ses affaires, non, évidemment. Parce que ça se saurait s’il pouvait me rapporter un chèque de 3 000 euros juste comme ça, histoire de se dire que ça fait deux fois 1 500 ou trois fois 1 000. Et encore, quand j’écris 3 000 euros, c’est parce que ça m’est venu sans que je réfléchisse mais j’aurais pu mettre 7 000 ou 34 000. C’est vrai ça, quand on aime et quand on peut, je suppose qu’on ne... [Lire la suite]
27 avril 2013

Minou, Minou

Avant de venir m’installer à Bordeaux, j’habitais en région parisienne et j’ai travaillé pendant 18 ans dans une seule et même entreprise. Force est que je connaissais bien la plupart de mes collègues car c’est un sacré bail, 18 ans, de s’adapter à ceux qui étaient là avant, de voir arriver les suivants et certains liens se sont évidemment et naturellement créés. Et parmi les personnes avec qui j’avais le plus d’attaches, il y avait Claire. Mon « assistante » un peu revêche sur les bords mais avec un grand cœur à... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 avril 2013

pas avec le dos de la cuiller

Il en est de l’interprétation des expressions, ainsi que leur origine, un peu tout et n’importe quoi, évidemment, surtout depuis Internet car tout le monde s’autorise à devenir pigiste pour y glisser son commentaire ou son explication, avec force sérieux pour la majorité et beaucoup d’humour pour les plus malins. Et bien sûr, je ne fais pas partie de ceux-là, moi, je ne suis ni quelqu’un qui se prend au sérieux en donnant des leçons aux autres, ni quelqu’un de drôle qui s’amuse à inventer des définitions pour faire croire que c’est... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,