25 mai 2019

transparente et récidiviste

Hier, quand j’ai quitté la cuisine pour faire je ne sais plus quoi, j’avais laissé la petite assiette, enfin, l’assiette à dessert transparente avec de l’eau dedans, au fond de l’évier en inox et je suis passé à autre chose et puis, m’en étant allé de Charybde en Scylla, si je puis dire, quand je suis retourné dans la cuisine, j’avais oublié que je l’avais laissée là. Et en rangeant quelque chose dans le placard réservé  à l’épicerie… Non, en cherchant quelque chose dans celui des compléments alimentaires et des médicaments, oui,... [Lire la suite]

06 mars 2019

floc, floc, je m’ennuie, floc… floc, oui, je m’ennuie

Floc, floc… Floc… Floc… Floc, je m’ennuie, floc… Floc… Alors, je compte les gouttes qui tombent du robinet dans l’évier de la cuisine. C’est un évier en inox et donc, chaque goutte qui tombe de haut dedans fait plus de bruit que si ça avait été un évier avec la moquette. Ce qui n’arrive pas souvent. Des éviers avec de la moquette. Parce que, même si c’est plus pratique quand on fait tomber un verre ou une assiette dedans, ça ne casse pas, ça ne peut pas casser en chutant sur de la moquette, même en synthétique mais ce n’est surtout... [Lire la suite]
03 avril 2018

à la bonne taille même sans être trop très vieille

Ce qu’il y a de bien avec ma mère (mes parents sont chez moi depuis dimanche et jusqu’à jeudi), c’est que ma mère a la bonne taille, pour ne pas dire la taille parfaite, quand on est deux dans la cuisine. Surtout au moment de la vaisselle. Je m’explique : maman est petite même si c’est peut-être la plus grande des mamans mais elle ne dépasse pas le mètre cinquante, à quelques centimètres près. Ce n’est pas Mimi Mathy (une grande actrice, ne l’oublions pas) mais pas loin. Et donc, quand nous sommes deux à proximité de l’évier et... [Lire la suite]
07 mai 2015

mais pas les boules à thé

Le problème des poêles et des casseroles, c’est réglé depuis que je me sers d’une très grande bassine sans aucun risque de tentative de moquerie avec mon propre bassin, ce qui n’est pas rien. Et donc, depuis plusieurs jours, ça ressemble à du camping. Quand je cuisine, je ne peux rien laver au fur et à mesure (légumes, vaisselle…) et pour tout nettoyer, après, j’attends que le repas soit terminé et je fais avec mon système D. Et je m’en sors plutôt pas mal pour ne pas dire très bien. Comme je ne peux rien jeter dans l’évier tant que... [Lire la suite]
06 mai 2015

se laver les poêles

Bien sûr, il y a aura toujours des esprits pervers pour voir malice et obsession de la chose de ma part. Alors que par du tout. Et quand j’écris « pas du tout », c’est profondément « pas du tout », pas juste au bord. Parce que le titre ne veut rien dire d’autre que laver les poêles quand on en a sali plusieurs après avoir dîné. Ni plus, ni moins. Il  n’y a pas la queue d’une seule arrière-pensée dans mes propos. Il y a des queues de poêles et des queues de casseroles, certes, mais pas plus. Et des casseroles,... [Lire la suite]
05 août 2014

l'aphasique

La question que je posais hier, c’était : suis-je partiellement, totalement, temporairement aphasique ? Non, je pense que je suis juste comme tout le monde. Je suis juste comme tous les mecs de près de cinquante-cinq ans. Je suis comme tous ceux qui se prénomment Stéphane et qui ont une activité intellectuelle qui fonctionne en trois/huit et bref, je suis comme tous ceux qui sont comme moi. C’est-à-dire, tout seul, si on part du principe que je suis un cas unique et comme tout le monde, si on part de l’autre principe, que... [Lire la suite]
04 août 2014

lave-mains

Il m’arrive de temps en temps, souvent, parfois, rarement et régulièrement (ça dépend des moments) de ne pas trouver mes mots ou de prendre un mot pour un autre. La question qui se pose, alors, c’est la suivante : suis-je atteint d’une aphasie légère ou modérée ? Non, je ne pense pas mais comme pour souvent, je fais tout très vite et souvent plusieurs choses à la fois, il n’est donc pas étrange que je bafouille dans ma pensée ou que j’ai des trous dans la mémoire et que je peux mettre un certain temps avant de les reprises,... [Lire la suite]
30 avril 2014

insolismes urbains (2)

Je suis rarement le nez en l’air quand je prends le tram car j’ai toujours soit un livre en cours, soit du courrier à lire, soit un jeu (intellectuel : Scrabble, Boggle ou Pendu) à terminer. Je reste assez rarement contemplatif dans les vues urbaines qui défilent sous les yeux de tous les passagers mais parfois, observateur de mes congénères quand l’occasion se présente, que ça me fait sourire ou que ça me met hors de moi. Et quand on sait que l’un et l’autre, cumulés, ça représente 97% de mes émotions et de mes états d’âme en... [Lire la suite]