05 février 2021

deux fois pois chiches

Soixante-sept, soixante-huit, soixante-neuf et soixante-dix. Eh bien, je ne suis pas au bout de ma peine. C’est la deuxième fois de ma vie que j’épluche l’équivalent d’une grande boîte de conserves de pois chiches mais j’ai complètement oublié combien de temps ça m’a pris, la première fois et surtout, je ne me souviens pas du nombre de pois chiches qu’il peut y avoir dans une boîte. J’aurais dû le noter vu que je n’ai pas su le mémoriser. Ou alors, à l’époque, je n’avais pas compté. Ou je m’étais trompé avant la fin et… Mais il... [Lire la suite]

25 août 2020

un truc incroyable... Splatch !

Il faut que je te raconte ce que j’ai vécu, la semaine dernière. Je me suis longuement tâté pour savoir si je pouvais en parler à quelqu’un sans passer pour un fou mais si, à toi, je pense que je peux faire confiance car si je ne peux pas avec toi, avec qui je pourrais, alors ? Ah fais chier, ces moucherons ! Attends, une seconde… Splatch ! Un de moins. Ben oui, je suis désolé mais ça m’énerve, ça me stresse et je ne pourrai pas me concentrer s’il y en a qui me tourne autour. Tu veux boire quelque chose ? Bon,... [Lire la suite]
06 juin 2020

l’autre pilulier

J’ai un deuxième pilulier mais pas pour des médicaments ou des compléments alimentaires, non, c’est juste pour des pilules, des gélules et des comprimés qui m’ont été prescrits par un marabout et que j’ai payés au black et dont je n’ai pas trop le droit de parler mais là, nous ne sommes qu’entre nous, je ne crains rien et vous non plus, qui me lisez car je ne vais citer aucun nom ni aucune marque ni rien. Je vais rester évasif et donc, ne prendre aucun risque car de toute façon, je ne veux pas non plus me retrouver avec la police sur... [Lire la suite]
31 mai 2020

non, les moucherons ne dansent pas non plus

Je n’ai toujours pas compris d’où viennent tous ces moucherons (j’en ai exterminé une douzaine en deux jours et demi, dans ma cuisine) car comme je ne laisse aucune nourriture traîner, pas même des fruits, pas même des pas mûrs. Non, rien de rien : même mes déchets sont enfermés dans la poubelle qui est elle-même sous l’évier, cachée derrière une porte secrète. Et quand j’épluche des fruits ou des légumes, je mets mes pelures dans un sachet  pour le descendre presque aussitôt dans un conteneur, en bas, dans le local ad hoc.... [Lire la suite]
25 mai 2019

transparente et récidiviste

Hier, quand j’ai quitté la cuisine pour faire je ne sais plus quoi, j’avais laissé la petite assiette, enfin, l’assiette à dessert transparente avec de l’eau dedans, au fond de l’évier en inox et je suis passé à autre chose et puis, m’en étant allé de Charybde en Scylla, si je puis dire, quand je suis retourné dans la cuisine, j’avais oublié que je l’avais laissée là. Et en rangeant quelque chose dans le placard réservé  à l’épicerie… Non, en cherchant quelque chose dans celui des compléments alimentaires et des médicaments, oui,... [Lire la suite]
06 mars 2019

floc, floc, je m’ennuie, floc… floc, oui, je m’ennuie

Floc, floc… Floc… Floc… Floc, je m’ennuie, floc… Floc… Alors, je compte les gouttes qui tombent du robinet dans l’évier de la cuisine. C’est un évier en inox et donc, chaque goutte qui tombe de haut dedans fait plus de bruit que si ça avait été un évier avec la moquette. Ce qui n’arrive pas souvent. Des éviers avec de la moquette. Parce que, même si c’est plus pratique quand on fait tomber un verre ou une assiette dedans, ça ne casse pas, ça ne peut pas casser en chutant sur de la moquette, même en synthétique mais ce n’est surtout... [Lire la suite]

03 avril 2018

à la bonne taille même sans être trop très vieille

Ce qu’il y a de bien avec ma mère (mes parents sont chez moi depuis dimanche et jusqu’à jeudi), c’est que ma mère a la bonne taille, pour ne pas dire la taille parfaite, quand on est deux dans la cuisine. Surtout au moment de la vaisselle. Je m’explique : maman est petite même si c’est peut-être la plus grande des mamans mais elle ne dépasse pas le mètre cinquante, à quelques centimètres près. Ce n’est pas Mimi Mathy (une grande actrice, ne l’oublions pas) mais pas loin. Et donc, quand nous sommes deux à proximité de l’évier et... [Lire la suite]
07 mai 2015

mais pas les boules à thé

Le problème des poêles et des casseroles, c’est réglé depuis que je me sers d’une très grande bassine sans aucun risque de tentative de moquerie avec mon propre bassin, ce qui n’est pas rien. Et donc, depuis plusieurs jours, ça ressemble à du camping. Quand je cuisine, je ne peux rien laver au fur et à mesure (légumes, vaisselle…) et pour tout nettoyer, après, j’attends que le repas soit terminé et je fais avec mon système D. Et je m’en sors plutôt pas mal pour ne pas dire très bien. Comme je ne peux rien jeter dans l’évier tant que... [Lire la suite]
06 mai 2015

se laver les poêles

Bien sûr, il y a aura toujours des esprits pervers pour voir malice et obsession de la chose de ma part. Alors que par du tout. Et quand j’écris « pas du tout », c’est profondément « pas du tout », pas juste au bord. Parce que le titre ne veut rien dire d’autre que laver les poêles quand on en a sali plusieurs après avoir dîné. Ni plus, ni moins. Il  n’y a pas la queue d’une seule arrière-pensée dans mes propos. Il y a des queues de poêles et des queues de casseroles, certes, mais pas plus. Et des casseroles,... [Lire la suite]
05 août 2014

l'aphasique

La question que je posais hier, c’était : suis-je partiellement, totalement, temporairement aphasique ? Non, je pense que je suis juste comme tout le monde. Je suis juste comme tous les mecs de près de cinquante-cinq ans. Je suis comme tous ceux qui se prénomment Stéphane et qui ont une activité intellectuelle qui fonctionne en trois/huit et bref, je suis comme tous ceux qui sont comme moi. C’est-à-dire, tout seul, si on part du principe que je suis un cas unique et comme tout le monde, si on part de l’autre principe, que... [Lire la suite]