08 juin 2018

du gras ou du sucre ?

Finalement, si ça se trouve, personne ne s’en est rendu compte, hier, que je n’ai pas publié de billet. Rien, nada, que tchi. Même pas un texte contre les syndicalistes grévistes ni même sur Laeticia Hallyday. Rien, j’étais trop tout mou. Et aujourd’hui, comme je me sens un peu pareil, je pense que je vais faire la même chose. Ou plutôt, ne pas faire, comme hier. Ne rien écrire et ne rien publier. Je suis trop bien sur mon fauteuil, même si ce n’est pas grand soleil, là, sur la terrasse, en position quasi horizontale. Et, alors que... [Lire la suite]

03 juin 2018

clin d’œil à Stéphane Mallarmé

À travers la transparence des mots, le vocabulaire D’apparition en apparition soupire en brise marine Je reçois le don du poème, les mots surnuméraires Des vers en placet futile sonnent sonnent la mâtine   Dans une tristesse d’été mon pauvre esprit fait aumône Qui me sait las de l’amer repos où ma paresse offense Quelconque est cette solitude d’une après-midi de faune Je me languis, pitre châtié, guignon ; la désespérance   Cette marchande d’herbes aromatiques aux senteurs De fleurs fanées que seul l’éventail... [Lire la suite]
02 septembre 2017

peut-être mettre une chemise

Un, deux, trois, je suis aux abois… Le compte à rebours a commencé pour les festivités de ce soir, au 94 rue Bourbon à Bordeaux (je ne suis pas fou, ce n’est pas la véritable adresse mais je ne voulais pas voir débarquer tout le monde et n’importe qui !...) La preuve ? Maman et moi, nous sommes allongés chacun sur un fauteuil relax, les pieds en l’air et les orteils en éventail, en plein soleil. Nous allons commencer par digérer le repas frugal du déjeuner. Et ensuite, je ferai un petit somme. J’ai besoin de me reposer... [Lire la suite]
13 août 2017

je ne suis pas là mais je surveille

Comme le week-end dernier, je ne suis pas là mais je peux vous dire que je surveille. J’ai un œil rivé sur mon blog et quiconque tentera d’essayer d’y entrer pour publier quelque chose qui ne serait pas de moi aura affaire à moi. On ne va pas se laisser marcher sur la tête, non mais sans blague ! Je suis à Biscarrosse et régulièrement, je viens voir si personne n’est entré ici même sans le faire exprès (bénéfice du doute – ces bénéfices-là sont-ils assujettis à ma future déclaration de revenus ?) et même si je suis dans la... [Lire la suite]