21 mai 2021

juste après, encore un peu

Ça fait du bien. Nous venons de passer un délicieux moment ensemble, toi et moi. Et nous sommes là, l’un contre l’autre, dans cette espèce d’état d’abandon, de fatigue positive et de plaisir. Nous avons chaud, c’est très agréable d’être l’un contre l’autre, comme ça, même juste après, encore un peu. Toi, je te regarde, tu fermes les yeux. Tu as peut-être accumulé un manque de sommeil, récemment. En tout cas, tu es toujours aussi magnifique, même quand tu fermes les yeux. J’entends ta respiration un peu plus lourde. Je sens que tu... [Lire la suite]

05 avril 2021

lundi mais pas que

Nous sommes peut-être lundi mais pas que, nous sommes le lundi de Pâques et ça, évidemment, tout le monde le sait (parmi ceux qui me connaissent, ça, Pâques, que ce soit aux tisons ou aux rabanes, je m’en fous un peu beaucoup) mais je ne fais faire le rabat-joie même si je n’en pense pas moins. Bon, si vous insistez, je vais quand même le dire : je ne comprends pas que dans un état laïc et pluriconfessionnel comme le nôtre, on en soit encore à ne célébrer officiellement et nationalement que les fêtes catholiques. Après tout,... [Lire la suite]
04 décembre 2020

Giscard, un curieux destin

Hier, comme tout le monde, j’ai appris le décès de notre ancien président, Valéry Giscard D’Estaing, à l’âge de 94 ans. Il a quitté ses fonctions de chef de l’état en mai 1981, ça fera bientôt 40 ans. C’est assez impressionnant, quand on y repense. Je reconnais que, même sans avoir de sympathie particulière pour lui, ça m’a fait un petit quelque chose. D’abord, parce que je me souviens très bien de son élection, en 74, de tout son mandat et de sa « défaite » face à Mitterrand, en 81. Giscard a été le président de la... [Lire la suite]
13 novembre 2020

pas plus de quatre à Noël

On ne sait toujours pas si cette année, Noël sera maintenu mais en tout état de cause, pour l’instant, la tendance, ce serait celle de ne pas être plus de quatre personnes pour cette fête de la consommation. Non, pardon, pour cette fête de la surconsommation. Oui ? Déjà une question, là, à gauche ? Je vous écoute…    …   … Oui, alors non. En réalité, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas déjà évoquer Noël dans mon blog alors que dans les rues de nos villes, on a déjà vu apparaître les... [Lire la suite]
20 août 2020

en pleine sudorification

Hier, en fin d’après-midi, je me suis retrouvé dans un état aqueux. Bon, ça m’est déjà arrivé, quand je sors de sous une douche, quand je sors de prendre un bain (il y a si longtemps que je ne sais même plus ce que ça fait de se glisser dans une baignoire), quand je sors d’un bain de mer (il y a si longtemps que je ne sais plus non plus ce que ça fait que de jouer dans les vagues), quand je sors d’un entraînement avec mon coach (il y a plusieurs mois que je n’y suis pas retourné – Covid et conséquences obligent – que je ne sais plus... [Lire la suite]
23 mars 2020

mesures pour le confinement (billet non garanti sans coronavirus)

Alors voilà, moi, Stéphane 1er, dictateur à vie, j’ai décidé de prendre certaines mesures au sujet du confinement. En premier lieu, j’ai une pensée pour toutes ces personnes sans domicile fixe à qui on demande de rester chez elles et à qui on reproche de ne pas le faire et pour cause, elles n’ont pas de chez elles vu que chez elles, c’est dans la rue. J’ai d’ailleurs du mal à imaginer comment on peut se confiner dans la rue mais il est vrai que moi, de mon manoir, je n’ai qu’une vue très étriquée des pauvres et des nécessiteux. Alors,... [Lire la suite]
07 août 2017

sens de la mesure

J’ai été particulièrement agacé, la semaine dernière, quand on n’a quasiment parlé que de ça pendant plusieurs jours de suite : le transfert record du joueur de foot Neymar. Certes, le beau gosse a raison d’en profiter mais aborder ce sujet systématiquement à la lune de tous les journaux radiophoniques, télévisuels et autres, justement, Neymar, j’en ai marre ! En fait, déjà, on va préciser que moi, le foot, je m’en contrefoot déjà pas mal mais quand on nous déballe des indécences de mouvements d’argent pareils, j’ai honte.... [Lire la suite]
07 octobre 2015

fin de vie

S’ils avaient été là, lors de la prise du pouvoir par Adolf, dans les années 30, peut-être que nous n’aurions pas subi la seconde (ou la deuxième ?) guerre mondiale. Parce que sans doute que Herr Leonetti se serait opposé à lui à propos du suicide assisté en ne proposant qu’une sédation profonde à tous ceux qui n’en pouvaient plus de leurs souffrances. Parce que sans doute aurait-il alors eu raison mais là, en 2015, son arrière-petit-fils devrait comprendre qu’au vingt-et-unième siècle, on pourrait prétendre au droit de mourir... [Lire la suite]