11 septembre 2019

avant toute chose et même avant le reste

Avant toute chose et même avant le reste, tout le reste, je dois écrire mon billet du jour pour demain. Dans quelques minutes, 18 heures sonneront au campanile de notre immeuble (je dis ça mais il n’y a pas de campanile en haut de notre résidence) et j’ai plusieurs options avant de dîner : finir de préparer ce dernier, écrire à Christian (j’ai reçu une lettre de lui, aujourd’hui, justement), lire le Télérama qui est également arrivé aujourd’hui, faire quelques parties de Free Cell sur mon ordinateur, aller aux putes ou ranger mon... [Lire la suite]

25 mai 2019

transparente et récidiviste

Hier, quand j’ai quitté la cuisine pour faire je ne sais plus quoi, j’avais laissé la petite assiette, enfin, l’assiette à dessert transparente avec de l’eau dedans, au fond de l’évier en inox et je suis passé à autre chose et puis, m’en étant allé de Charybde en Scylla, si je puis dire, quand je suis retourné dans la cuisine, j’avais oublié que je l’avais laissée là. Et en rangeant quelque chose dans le placard réservé  à l’épicerie… Non, en cherchant quelque chose dans celui des compléments alimentaires et des médicaments, oui,... [Lire la suite]
25 février 2015

des amis perdus de vue

Aujourd’hui, tout à l’heure, quand les marchands de journaux vont ouvrir leurs rideaux de fer et que nous pourrons pénétrer dans leur magasin, nous pourrons acheter le nouveau numéro de Charlie Hebdo. Le numéro d’après. Pas le numéro de juste après, non, le numéro d’après. Dont nous avons déjà pu voir la une à la télévision, dans certaines émissions ou sur Internet. Une une sur fond rouge. Avec plein de gens méchants qui vont chercher à s’en prendre au journal irresponsable. Un nouveau numéro que, personnellement, j’attends depuis que... [Lire la suite]
22 janvier 2015

et puis Fanny

Et puis fanny, comme dirait Pagnol, et puis Fanny prit un morceau de galette et commença à le déguster... Il y a 16 jours, c'était le jour des rois. Je me souviens, quand j'étais petit, à Senlis, mes parents décoraient le sapin et installaient une crèche pour Noël. Et les Rois Mages, on les mettait loin, sur une étagère et de temps en temps, on les approchait un peu plus de la crèche. Le voyage était long, on devait attendre l'Épiphanie pour manger la galette, on n'en trouvait d'ailleurs pas avant la date précise. Et le jour de... [Lire la suite]