07 janvier 2018

qui a débranché la prise ?

Bon, c’est un dimanche sans voiture, à Bordeaux. Ça ne changera pas ma vie parce que je n’ai pas prévu d’aller en ville, cet après-midi. J’ai choisi de me la couler douce (avec les pluies de ces derniers jours, j’aurais pu me la couler douche, aussi) et je pense que j’ai bien mérité cette journée de repos car j’ai vécu une semaine tellement calme qu’elle m’a encore plus crevé que si ça avait été le tourbillon habituel. Alors, je me fais porter pâle et je reste le plus possible en position allongée depuis que je suis revenu du marché... [Lire la suite]

04 novembre 2017

l'énergie positive (du désespoir ?)

Allez savoir pourquoi, alors que c’est la fin d’une semaine un peu difficile, j’ai eu la (bonne) idée et la (bonne) énergie d’aller faire du cardio, ce matin, à la salle près de chez moi. Comme ça, pour voir si je pouvais m’épuiser encore un peu plus. Et mine de rien, j’ai fait 48 minutes à 6 km/h et je n’ai pas vu le temps passer et je me sens plutôt bien, là, maintenant. Tout en sachant que si je me pose trop confortablement, dans le canapé, par exemple, je risque de fermer les yeux et alors là, qui sait ce qui pourrait se passer... [Lire la suite]
01 juillet 2015

peau d'ennui

Il est 13h59. J’m’ennuie. Je m’ennuie parce que je devrais avoir. Je devrais avoir faim parce que je n’ai pas encore déjeuné. Je n’ai pas encore déjeuné parce que je n’ai pas très faim. Il fait trop chaud. Je déjeunerai un peu plus tard quand j’en aurai à la fois réellement besoin et vraiment envie. En attendant, je ne bâille pas parce que j’ai faim, je bâille parce que j’ai un peu sommeil et je bâille parce que je m’ennuie. À 14h02, ça fait plus de trois minutes que je m’ennuie. Qu’est-ce que je pourrais bien faire pour oublier de... [Lire la suite]