07 novembre 2016

en vers et contre tout

Évidemment, j’ai fini par succomber. Et c’est arrivé un dimanche, hier. Je n’ai rien vu venir. Mais là, quand je me suis assis devant mon ordinateur, après déjeuner, histoire de voir si j’avais quelques inspirations (expiration, inspiration, expiration, inspiration, expiration, inspiration… pardon, je viens juste de reprendre mon souffle…), alors que je pensais éventuellement écrire quelque chose de léger, voire de drôle ou, pourquoi pas, un billet d’humeur sur les primaires républicaines ou l’approche des élections présidentielles... [Lire la suite]