22 janvier 2017

nettement moins bien qu’il y a cinq ans

À chaque nouvel électeur qui présentait sa carte, j’ai eu l’impression que c’était le premier de la journée qui arrivait pour voter. Alors qu’il était déjà 9h45. La dame au visage très crémé et le monsieur avec les lunettes rondes, malgré le fait qu’ils arboraient un badge montrant qu’ils faisaient partie de la désorganisation de ces primaires socialistes, on aurait dit qu’ils débarquaient toutes les cinq minutes. Probablement des poissons rouges qu’on a sortis de leur bocal, qu’on a déguisé en gens d’apparence bien sur eux, entre... [Lire la suite]

30 juillet 2016

le plus dur est-il fait ?

Je ne voulais pas courir comme un dératé et justement, à l’inverse, prendre un peu mon temps, comme disait Signoret. Mais non, le président, comme je le craignais a fait une promesse qu’il n’a pas tenue à l’instar de tous les présidents, ou presque. Alors que je stressais à l’idée de devoir emménager une fois mes congés terminés et mes nouveaux horaires, il m’a pourtant bien dit que mais non, on aura tout le temps, on ne va pas se crever à la tâche. Et moi, en bon électeur citoyen, je l’ai cru. Naïvement mais avec un léger doute... [Lire la suite]
23 mars 2016

trois cartes de fidélité

Ne pensez-vous pas que je pourrais avoir une carte de fidélité, à force de venir vous voir ? La première carte de fidélité que je serais en mesure de demander afin qu’on y appose les coups de tampon nécessaires pour que mon carnet se remplisse et que je puisse gagner quelque chose, c’est dans l’entreprise qui m’embauche. Celle dans laquelle je viens travailler cinq jours sur sept (cinq à sept ?), chaque semaine de chaque année sauf pendant les cinq de congés payés et, exceptionnellement, en cas d’arrêt maladie pour quelque... [Lire la suite]
11 juillet 2014

douce nuit, feinte nuit

« Vous allez voir, vous allez dormir comme un bébé. » Ah ça oui, j’ai dormi comme un bébé. Sauf que dès la fin de mon repas, personne ne m’a fait faire mon rototo et que je suis certainement allé au dodo le ventre un peu ballonné à cause de cette énorme brandade parmentière hier soir. Et comme elle était un peu salée, à peine un peu trop mais ça suffisait pour donner soif, eh bien, ça n’a pas raté, j’ai eu soif tout le reste de la soirée. Et j’ai bu, j’ai bu, j’ai bu et pas seulement ma double infusion comme tous les autres... [Lire la suite]