13 juin 2021

autres assurances dépendances

Oui, j’ai souscrit une assurance dépendance. D’ailleurs, si ça intéresse quelqu’un, je peux vous en communiquer le numéro de contrat, à toutes fins utiles. C’est le 0048657421 et il prendra effet à partir du deux juillet 2021, quand il aura été validé par la société chez qui je suis allé. Je vous donne le numéro car on ne sait jamais, si je devenais subitement dépendant pendant l’écriture d’un billet pour mon blog, il y aura peut-être un lecteur ou une trice qui aura le bon réflexe : celui de prévenir qui de droit pour lancer le... [Lire la suite]

22 mai 2021

bouchon de bienvenue

Ça n’en a pas l’air mais je viens d’accueillir ma sept-centième abonnée. Et à cette occasion, j’ai eu envie de marquer le coup en l’honorant comme elle se doit. Non, non, vous avez bien lu, j’ai volontairement dit « comme elle se doit » et non pas, « comme il se doit », ce sera ma façon de voir si l’écriture inclusive a du sens ou non. L’unique fois où j’y succomberai. Je verrai en fonction de vos réactions mais si chacun de vous me dit ce qu’il-elle en pense, ça va me demander un certain temps pour dépouiller vos... [Lire la suite]
22 septembre 2020

je voulais juste essayer d’être heureux

Tout a commencé quand j’ai décidé de naître. Et là, non seulement j’ai cru que j’allais être heureux mais en réalité, j’ai vraiment été heureux. J’ai été un enfant particulièrement heureux. On s’est occupé de moi, on m’a choyé, nourri, langé et on m’a aimé. Et j’ai aimé. Mais, les années passant, j’ai commencé à grandir un peu plus sérieusement et là, je me suis rendu compte qu’être un enfant, ça ne serait pas suffisant. Et que j’allais avoir besoin de beaucoup plus pour prétendre au bonheur. Alors, je suis devenu adolescent et je me... [Lire la suite]
17 juillet 2020

l’écriture inclusive (plus ou moins)

Autant le dire tout de suite, à propos de l’écriture inclusive, mon opinion est (plus ou moins) identique à celle concernant les statues d’hommes célèbres qui ont eu un rapport (plus ou moins) avec l’esclavagisme : je me dis qu’on ne peut pas refaire l’histoire ni reconstruire une langue comme la nôtre, si riche, si pleine d’œuvres magistrales (plus ou moins) et donc, qu’on se le dise, jamais ici, on ne verra de véritable écriture inclusive sauf si je trouve que ça a du sens ou que ça pigmente (plus ou moins) mon propos comme... [Lire la suite]
31 janvier 2020

mais pourquoi toutes ces déclarations d’amour ?

Dis-nous, Stéphane, on a bien compris que tu n’étais pas tombé amoureux de quelqu’un de la CGT puisque c’était un billet d’humour et non pas un billet d’amour mais alors, pourquoi depuis un certain temps, pourquoi tu écris beaucoup de textes courts pour dire je t’aime ? Et à qui donc dis-tu « je t’aime » comme ça, à tour de bras et à tour de paragraphes ? Est-ce qu’il s’est passé quelque chose dans ta vie dont tu ne nous aurais pas tout dit ? Allez, un peu de franchise, ça ferait du bien. Est-ce qu’il s’est... [Lire la suite]
14 novembre 2019

classé confidentiel

Pour une fois, je crois que je vais vous confier un secret. Un vrai secret. Pas un secret de Polichinelle (ni dans le tiroir, ni ailleurs), non, un secret, un vrai de vrai. Je sais, je me répète mais ça fait partie de mon style d’écriture. Quand je veux insister sur un point précis, je n’ai pas d’autre choix qu’utiliser l’itération et même la réitération (double itération pour tout le monde, c’est moi qui régale !...) Mais attention, qu’on ne s’y méprenne pas, je donne facilement dans la répétition mais pas dans l’homéotéleute,... [Lire la suite]

04 octobre 2019

je suis comme Pénélope, j’attends mon tour

Oui, d’accord, je peux être une réincarnation de Pénélope mais je ne suis pas sûr que cette pauvre femme (un peu) délaissée ne soit vraiment celle à qui je ressemble, les jours de permanence du président. Parce que le président a des permanences, assez régulièrement et moi, normalement, ça ne me dérange pas (je peux même dire que je m’en fous un peu, beaucoup, passionnément…) mais là, cette fois, hier, je n’ai pas fait comme d’habitude, je n’ai pas couru dans les rues de la ville toute l’après-midi, non, je suis sagement resté enfermé... [Lire la suite]
17 septembre 2019

scribam cotidie dies

J’espère qu’elle n’est pas passée inaperçue, ma citation latine, d’hier. Je ne sais pas combien vous serez à savoir l’attribuer, tant à son auteur qu’à l’époque où elle a été dite, officiellement, la première fois. En tout cas, dans ce blog, c’était hier, la première fois. Et son auteur ? Un petit mètre soixante-dix. Oui, je sais, elle est nulle, celle-ci. Son hauteur ? C’est moi. J’ai moi-même inventé une citation latine car je n’en ai trouvé aucune qui me convenait. Ça fait partie de mon charme. Suus 'pars mea leporem. Ou... [Lire la suite]
09 septembre 2019

des pâtes !

Des italiens qui mangent italien, ça semble tout à fait normal, surtout quand on connaît la cuisine de la botte, une des meilleures du monde et c’est moi, français 100% pur jus qui le dis, alors, on peut me croire. Mais des italiens qui font leur liste de courses en italien, ici, à Bordeaux, ça me semble bien plus rare même si je n’ai pas la connaissance infuse et même si c’est le hasard qui m’a mis en face d’un bout de papier abandonné dans un caddie de supermarché, au Lac, pas très loin de chez moi. Et contre aucune attente, la... [Lire la suite]
06 juillet 2019

si je vous dis que ma vie n’a aucun intérêt, c’est que je le sais, quand même

Si je vous dis, après les confidences que je vous ai faites hier, que ma vie n’a aucun intérêt en soi, c’est que le sais, quand même. S’il y en a un qui doit le savoir, c’est bien le mec moi. Et je ne cherche pas à faire mon immodeste, ça ne me ressemble absolument pas, non, je cherche juste à dire ou rétablir une vérité (pour ne pas dire LA vérité) afin que les choses reviennent dans l’ordre. Et que chacun chez soi et les moutons sous le lit, seront bien gardés. Oui, je dois forcément le reconnaître, jusqu’à présent, je n’ai vécu... [Lire la suite]