21 janvier 2019

encore huit semaines

Ce matin, alors que le jour est en train de se lever, un peu feignant (normal, vu le temps qu’il fait) pour se sortir de son lit, je suis en train de me dire qu’il ne me reste plus que 8 semaines avant de quitter mon boulot. Cette semaine de congés, que j’ai posée pour raccourcir mon « préavis » sera plus que bienvenue car ça me semble de plus en plus long, cette dernière ligne droite. Comme interminable. Un des paradoxes du temps qui passe. Quand on se sent bien, il passe trop vite et quand on est à la peine, il s’éternise... [Lire la suite]

28 décembre 2018

cons, jaunes et pathétiques

On nous annonce un acte 7 des gilets jaunes dans plusieurs villes de France, ce samedi, demain et lundi prochain, le 31. En particulier, à Bordeaux puisque c’est l’endroit qui m’intéresse le plus vu que je suis concerné presque directement. Je pensais vraiment qu’on en avait terminé avec ces conneries (désolé, je ne respecterai pas la trêve des confiseurs, moi non plus, juste celle des fiseurs) mais non, j’avais oublié qu’elles n’ont pas de limite et qu’au-delà de la ligne jaune des gilets, tout est permis. Eh bien moi, j’ai envie de... [Lire la suite]
10 janvier 2014

J moins sept

Un des paradoxes du temps, c'est qu'il passe trop lentement quand on a hâte de quelque chose et trop vite, une fois que c'est arrivé (tiens, il n’y a qu’à écouter -  ou lire - Stéphane de G., qui est un peu comme Stéphane G mais avec deux devant) On a toujours envie d'aller plus rapidement vers l'échéance désirée et toujours envie d'arrêter les aiguilles quand on nage dans le bonheur. Envie de vieillir jusqu'à l'événement attendu et envie de rester jeune dans l'instant présent une fois le moment venu. Comment voulez-vous gérer... [Lire la suite]