25 novembre 2018

un homme a traversé le désert sans rien boire

  Un homme a traversé le désert sans rien boire Et parvient une nuit sur les bords de la mer Il a plus soif encore à voir le flot amer Cet homme est mon désir, la mer est ta victoire.   Tout habillé de bleu quand il a l'âme noire Au pied d'une potence un beau masque prend l'air Comme si de l'amour - ce pendu jaune et vert- Je voulais que brûlât l'horrible main de gloire.   Le pendu, le beau masque et cet homme altéré Descendent dans l'enfer que je creuse moi-même Et l'enfer c'est toujours : Je voudrais... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

22 octobre 2018

la cuisine dominicale

D’aucuns vont à la messe, le dimanche. Pas moi. D’ailleurs, je pense que je suis même loin d’y retourner un jour. Que ce soit un dimanche ou un autre jour de la semaine. Déjà, même pour mes propres funérailles, il n’y aura pas de cérémonie religieuse. Juste un barbecue et je me suis porté volontaire pour jouer le rôle du mouton qui finira en méchoui. Et surtout, surtout pas de curé, pas de fleurs ni de couronnes. Pas de messe. Pas de prière. Pas de salut pour mon âme vu que je n’en ai pas. C’est ce que je viens d’expliquer à deux... [Lire la suite]
22 septembre 2018

à petits pas perdus

Ça va faire une semaine que je ne marche plus. Je l’ai dit tout de suite après l’incident : moi, je vous préviens, je ne marche plus. Et du coup, je ne marche plus. J’économise mes pas. Je n’ai plus mon petit podomètre de poche (paix à son âme) et je me suis donc dit : à quoi bon marcher si je ne peux plus savoir combien de pas je fais par jour. C’est vrai, ça, à quoi bon ? Alors, je me suis mis en grève de pas. Il y en a qui font la grève sur le tas mais moi, je la fais sur les pas. Chacun son truc et les moutons de... [Lire la suite]
23 juillet 2016

je n'ai pas la fibre

Je crois que je n’ai pas la fibre paternelle. Sinon, ça se saurait, depuis le temps. À plus proche d’être un joyeux sexagénaire que d’entrer dans la cinquantaine, si j’avais voulu, il y a longtemps que je m’y serais mis. Comme ça, ça serait fait et on n’en parlerait plus. D’ailleurs, je crois qu’on ne va plus en parler. Comme ça, on pourra passer à autre chose. D’ailleurs, je crois qu’on va passer à autre chose. Comme ça… oui, c’est agaçant, hein ? Je sais que je n’ai pas la fibre optique. Sinon, ça se saurait. Et je n’aurais... [Lire la suite]
07 septembre 2015

zéro virgule soixante-quatorze kilomètre carré

Debout depuis un moment, quand j’ai discrètement ouvert un store électrique du séjour, j’ai vu qu’il faisait encore un peu nuit alors que moi, j’avais encore  un peu sommeil mais que je l’avais perdu et donc, il valait mieux me lever pour ne pas perdre mon temps à le chercher dans le lit, toutes lumières éteintes. Et là, je me suis fait un café dosette, une fois n’est pas coutume et j’ai bouquiné, j’ai terminé le roman que j’avais en cours, une trentaine de pages et découvrir un dénouement auquel je ne m’attendais pas et en... [Lire la suite]
01 juillet 2015

peau d'ennui

Il est 13h59. J’m’ennuie. Je m’ennuie parce que je devrais avoir. Je devrais avoir faim parce que je n’ai pas encore déjeuné. Je n’ai pas encore déjeuné parce que je n’ai pas très faim. Il fait trop chaud. Je déjeunerai un peu plus tard quand j’en aurai à la fois réellement besoin et vraiment envie. En attendant, je ne bâille pas parce que j’ai faim, je bâille parce que j’ai un peu sommeil et je bâille parce que je m’ennuie. À 14h02, ça fait plus de trois minutes que je m’ennuie. Qu’est-ce que je pourrais bien faire pour oublier de... [Lire la suite]
13 février 2014

l'alluvion progressive

L’alluvion progressive et l’effritement de la montagne s’accomplissaient toutefois dans tous les domaines et en chacun. Il est des phrases qui marquent. Celle-ci m’a sauté aux yeux du bas de la page 447 du livre que je suis en train de finir de lire. Et cette phrase a eu un effet étrange sur moi, je l’ai lue et je suis passé à la suivante. Et je suis revenu à celle-ci, pour la relire et la relire encore. Comme pour m’en imprégner. Car, et je ne sais pas pourquoi, les mots qui la composent m’ont parlé au plus profond de mon âme et... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,