18 mars 2021

chez le psy (1)

Voyez-vous, docteur, le problème, c’est que je n’en dors plus, moi, avec tout ça. Franchement, vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup pour un seul homme ? Mais je vous l’avais dit, dès le mois de janvier, souvenez-vous-en. Souvenez-en-vous… Non, souvenez-vous-en. Vous voyez, même pour parler, je suis tellement à cran que je ne sais plus comment je dois dire les choses. De là à ce que je me remette à bafouiller comme quand j’étais jeune. Remarquez, je n’ai ja-jamais été vraiment bègue, il n’y a que sur certaines consonnes que je... [Lire la suite]

15 janvier 2020

putain, si je vous dis que je suis calme !

Putain ! Arrêtez de me dire de me calmer puisque je suis déjà calme ! Je ne sais pas ce qui vous prend mais arrêtez de vous imaginer que je suis énervé, bordel ! Je ne sais pas ce qui vous prend par la tête, à chaque fois, de me voir comme quelqu’un qui est toujours à cran alors qu’il n’y a pas plus zen que moi ! Non, vraiment, je suis zen. Et arrêtez de m’emmerder en me disant le contraire. Je suis tellement zen que vous n’arriverez pas à me faire sortir de mes gonds même si vous continuez, même si vous persistez... [Lire la suite]
10 novembre 2017

le petit doigt de l'autre main

C’est vraiment compliqué de se curer le nez ou l’oreille quand on a petit doigt (ce gros rapporteur) douloureusement raide et déformé d’arthrose. À chaque fois que je fais une tentative, j’ai mal alors, j’arrête juste après avoir essayé de commencer. Et je ronge mon frein, ce qui est toujours mieux que se ronger les ongles. Ou plutôt, les petites peaux, autour, ce qui est mon cas, hélas ! Et quand je ronge mon frein, je refoule et quand je refoule, j’accumule du stress négatif et après, on se demande pourquoi je suis à cran,... [Lire la suite]