04 novembre 2019

Marie douceur, Marie colère

Une des plus belles femmes du monde. Des yeux à vous faire tomber à la renverse. Une voix qui me charmait dans chaque chanson. Et une certaine folie qui, même si elle m’effrayait un peu, me plaisait malgré tout. Mon amour, mon amie… J’aurais tellement aimé pouvoir lui dire, si j’avais pu la rencontrer, à l’époque où elle était une femme publique mais moi, j’étais bien trop jeune et j’avais d’autres idoles qui occupaient mon quotidien, mais elle, elle, elle avait une place particulière dans mon cœur. Combien de fois suis-je allé sur la... [Lire la suite]

28 septembre 2019

« la poésie est un courant d’air pour l’esprit »

J’avoue que quand j’ai entendu cette phrase à la radio, ce matin, dans une émission en hommage à Jacques Chirac, je me la suis répétée plusieurs dizaines de fois pour ne pas prendre le risque de l’oublier. Comme je partais faire des courses et que j’en avais pour au moins une heure et demi à deux heures avant de rentrer chez moi… Que dire sur la disparition de ce grand homme d’état, peut-être le dernier président de cette catégorie-là. Peu m’importe qu’il ait pu être un magouilleur, je pense que c’était un homme qui aimait les gens... [Lire la suite]
26 janvier 2019

la couleur des jours heureux

Ça m’a pris de court, ça m’a stupéfié quand j’ai appris le décès de Michel Legrand, ce matin, à la radio, en revenant du travail. Il était à peine 8h30, le ciel était bas, gris et humide. Nous étions à des années-lumière des couleurs des jours heureux, ceux des demoiselles de Rochefort, un de mes films cultes. Je n’ai jamais eu la moindre sympathie particulière pour le personnage mais j’ai toujours eu de la passion pour son œuvre. Il est un compositeur contemporain qui me touche, ça ne s’explique pas, c’est ainsi et j’en suis heureux.... [Lire la suite]
25 janvier 2019

Haroun : je rêve que je suis en train d'écrire mon billet du jour

Je rêve que je suis en train d’écrire mon billet du jour. Et ça tombe plutôt bien puisque j’avais une certaine flemme, depuis ce matin. Ça ne me réussit plus de sortir en semaine même si la soirée fut bonne et pleine de rires. Je suis allé voir et surtout écouter Haroun, l’humoriste que peu de gens connaissent et pourtant, la salle du Fémina était archi-comble, à tel point qu’une deuxième date est ouverte pour novembre prochain. Qui l’eût cru ? En tout cas, je ne connaissais que quelques extraits de son spectacle de stand-up et... [Lire la suite]
25 novembre 2018

un homme a traversé le désert sans rien boire

  Un homme a traversé le désert sans rien boire Et parvient une nuit sur les bords de la mer Il a plus soif encore à voir le flot amer Cet homme est mon désir, la mer est ta victoire.   Tout habillé de bleu quand il a l'âme noire Au pied d'une potence un beau masque prend l'air Comme si de l'amour - ce pendu jaune et vert- Je voulais que brûlât l'horrible main de gloire.   Le pendu, le beau masque et cet homme altéré Descendent dans l'enfer que je creuse moi-même Et l'enfer c'est toujours : Je voudrais... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
07 octobre 2018

la Superba

Ah si seulement elle avait été française, peut-être lui aurait-on rendu hommage de façon plus importante, à la hauteur de son talent. Montserrat-Caballé était une cantatrice, une diva, une Castafiore à la dimension et aux dimensions hors normes. Je l’aimais bien, beaucoup. Elle aussi, je la croyais morte car j’avais appris qu’elle était malade, il y a quelques années. Je m’étais trompé. Elle vient juste de disparaître. Et j’ai envie de parler un peu d’elle. Mais pas que. J’ai aussi envie de m’amuser avec elle. Comme d’autres l’ont si... [Lire la suite]

04 octobre 2018

Sheila, ce n’était pas une blague, vraiment

Mais non, je vous jure que je ne blaguais pas quand j’ai évoqué l’idée d’inviter Sheila pour le trois-millième billet en 2021. Et non, je n’étais pas caustique quand j’ai parlé d’elle à propos de culture. Et toujours non, il n’y avait aucune ironie dans mes propos. Je suis sûr que si je lui demande, à Mamie Rock, elle dira oui. Dans trois ans, peut-être qu’elle pourra encore assurer. Et ma foi, s’il n’en reste qu’une, je veux bien que ce soit elle. Au nom de cette idolâtrie qu’elle a suscité chez de nombreux français, principalement... [Lire la suite]
22 août 2018

d’abord Mymy, ensuite Lolo et peut-être Didi

Ouvrir une boîte de Pandore, ça peut ne pas toujours être négatif. Ça peut apporter tout un tas de joies, petites ou grandes. C’est vraiment un bain de jouvence que je prends depuis cet été, tout en vieillissant en parallèle. Le principe des vases communicants, c’est exactement ça. Un jour de plus dans la gueule, avec les canicules et les fatigues qui ont pris l’habitude de s’accumuler et de m’encombrer et en même temps (comme dirait Emmanuel M.), je rajeunis de vingt voire trente ans selon les choses qui me reviennent en tête ou... [Lire la suite]
08 août 2018

deux fois l’infini debout

C’est drôle, cette date palindrome du 8 août. Car en plus, le 8, quand il est couché, représente l’infini et aujourd’hui, particulièrement, un double infini mais debout. Voilà ce à quoi j’ai pensé, ce matin, en me préparant pour venir à l’abattoir… Non, en me préparant pour venir pousser le wagonnet au fond de la mine… Non, en me préparant pour venir travailler ici. Pardon, je me suis légèrement emporté. Oui d’accord mais bon, le 8 août, ça doit bien correspondre à autre chose qu’à un double infini debout, non ? Oui, ça... [Lire la suite]
26 juillet 2018

devine qui j’ai croisé ce matin, Chouchou

Chouchou ! Devine qui j’ai croisé, ce matin, en revenant du boulot ? Je n’en reviens pas. Ça fait des années qu’on ne l’avait pas vue. Pardon, que je ne l’avais pas vue. Parce que c’était largement avant que tu viennes à mon service, mon pas vieux. Oui, toi, tu ne la connais pas autant que moi, qui suis d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître mais tu en as forcément entendu parler. C’est obligé. Elle est tellement connue. Il faut dire qu’elle a été une sacrée star, à sa grande époque. Ça doit être dans... [Lire la suite]