14 août 2018

l'escalade de la violence

Évidemment, comme il fallait s’y attendre, pas de pigeon sur les toits autour de la terrasse, depuis que j’ai mon fusil à eau. Un peu comme s’ils étaient comme moi, ces désagréables volatiles, la peur du gendarme. Une espèce de sixième sens. Mais tout viendra à point nommé à qui saura attendre et moi, je suis capable d’une patience que personne ne peut imaginer. Et en plus, comme ça m’amuse, cette idée d’arroser les oiseaux jusqu’à dix mètres de distance, je n’attends plus qu’une chose, c’est de pouvoir m’en servir. J’imagine leur... [Lire la suite]

13 août 2018

Trump, sort de ce corps !

Dans le cadre du deuxième amendement, celui qui autorise le port des armes, aux États-Unis, je viens de me commander un pistolet par Internet. Et je n’en reviens pas comment ça ne m’a posé aucune difficulté de faire cet achat. On ne m’a rien demandé, ni copie de ma carte d’identité, ni celle de mon passeport, ni d’autorisation parentale mais en même temps, je suis majeur, alors, l’autorisation de papa, maman, autant vous dire que je m’en tamponne le coquillard. Je dis ça mais en même temps, c’est juste parce que je suis devant mon... [Lire la suite]
12 août 2018

comment je dois le prendre ?

Vendredi, en rentrant du boulot, à l’heure du déjeuner, j’ai ouvert la boîte aux lettres et j’y ai vu une enveloppe à mon nom, un peu épaisse et comme je n’avais rien commandé nulle part, sur Internet, je me vraiment demandé de quoi il pouvait s’agir. Dans l’ascenseur, j’ai tourné et retourné l’objet en question pour avoir un indice mais arrivé au cinquième, là où j’habite (ça tombe bien, hein ?), j’ai ouvert la porte de chez moi et me suis précipité dans la cuisine pour l’ouvrir, le paquet. J’en ai sorti un livre. « Le... [Lire la suite]
11 août 2018

questions sans réponse ou sans fondement ?

Il y a des questions auxquelles on ne trouve, je ne trouve aucune réponse. Mais je ne sais pas si c’est parce qu’elles n’en ont pas ou si c’est parce qu’elles sont sans fondement. Fondamentalement sans fondement. Et sans fondement, il n’y a pas grand-chose qui puisse être construit. Pas même la plus basique de toutes les interrogations. Et il n’y a pas que Spinoza, Kant ou Jean-Jacques Rousseau qui sont capables de se demander ceci ou cela et faire en sorte que ça devienne des sujets pour le bac philo. Sophie, pas Dendron, bien sûr.... [Lire la suite]
10 août 2018

deux sortes d'attentes

Je suis capable d’attendre des lustres voire des éternités si j’ai moi-même choisi d’attendre. Mais si on m’impose ça, je déteste et ça me mine. Et je voudrais juste parler de deux cas contradictoires que j’ai vécus ou que je vis encore pour illustrer mon propos liminaire. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était fin décembre 1981, je n’avais pas encore de travail, ça n’allait pas tarde (tout est relatif : six mois après) et comme je venais de faire connaissance d’Arnold, en août, il m’avait invité à venir passer la St... [Lire la suite]
09 août 2018

je ris, j’éternue, j’ai des fuites urinaires

Je ne sais pas pour vous mais moi, je suis facilement et régulièrement agacé par certaines pubs. Soit parce que je les trouve mal faites voir insupportables, soit parce que je n’en peux plus de les entendre et/ ou de les voir sans arrêt, jour après jour voire limite heure après heure et je crois que le pompon, en la matière, c’est pour la marque Comme j’aime, vous savez, ces gens qui proposent de vous envoyer tous vos repas afin de vous faire maigrir avec force témoignages d’anciens gros pour qui ça a marché. Dès qu’on écoute une... [Lire la suite]

08 août 2018

deux fois l’infini debout

C’est drôle, cette date palindrome du 8 août. Car en plus, le 8, quand il est couché, représente l’infini et aujourd’hui, particulièrement, un double infini mais debout. Voilà ce à quoi j’ai pensé, ce matin, en me préparant pour venir à l’abattoir… Non, en me préparant pour venir pousser le wagonnet au fond de la mine… Non, en me préparant pour venir travailler ici. Pardon, je me suis légèrement emporté. Oui d’accord mais bon, le 8 août, ça doit bien correspondre à autre chose qu’à un double infini debout, non ? Oui, ça... [Lire la suite]
07 août 2018

se tromper d’un jour en vingt ans, ce n’est vraiment pas grand-chose, si ?

Je le reconnais, je me suis trompé d’un jour en vingt ans. Dans l’absolu, ce n’est pas grand-chose mais je le vis mal. Parce que tout d’un coup, je me rends compte que ma mémoire est poreuse. En plus d’être faillible. Et que ça doit venir du fait que j’ai justement pris ces vingt ans dans la figure. Et même si je sais que quand on aime, on a toujours vingt ans, là, je ne suis pas sûr d’être dans le tout amour. Par rapport à cette erreur de date. D’un jour. Je pensais vraiment bien faire, Chouchou et là, tu vois, je me dis que... [Lire la suite]
06 août 2018

brumisation érotique ?

Hé, Chouchou ! Tu peux venir me brumiser, s’il te plaît ? Avec une bombe d’eau, évidemment. Je n’ose pas imaginer à quoi tu pensais !... Comment ? Tu as chaud, toi aussi ? Eh bien, tu te brumiseras après moi mais s’il te plaît, je suis plus vieux que toi, donc, plus fragile et, par conséquent, appartenant à la catégorie des personnes à risque, alors toi, vu ton âge, ta vigueur et tes formes en général, tu passes après, merci. Attends, je retire mes lunettes, avant, sinon, je ne vais plus rien y voir, après.... [Lire la suite]
05 août 2018

un téléphone particulièrement mal élevé ?

Le président râle toujours après son téléphone. Le premier smartphone avec lequel il a pourtant eu l’air de se sentir bien après quelques essais plutôt infructueux. Et après un retour au bon vieux téléphone portable des familles : avec un clapet et aucun moyen de faire autre chose que téléphoner, envoyer quelques SMS et faire de vagues photos. C’est un peu moi qui l’ai convaincu de venir en prendre un plus adapté, plus contemporain et force est de constater qu’il s’y est plutôt bien mis, surtout au début. Il a encore quelques... [Lire la suite]