03 juillet 2018

un chandwich un peu gras double

Qu’est-ce que tu manges, Stéphane ? Hmmm… Un chandwich… Ah ? Et il est bon ? Hmmm… Oui, ch’est bon… Et il est à quoi ? Au chalami… Avec des chips… Au salami et aux chips ? Non, au chalami avec des chips. Attends, ch’avale… Tu manges un sandwich au salami avec des chips, toi, Stéphane ? Le Stéphane qu’on connaît ? Toi qui… Toi qui quoi ? Qui que quoi dont où ? Ben oui, des fois, je me lâche. Ah ça, oui, tu te lâches, je vois ça. Tu ne le fais pas à moitié !... Je ne sais pas pourquoi... [Lire la suite]

30 juin 2018

intouchables ?

Ça fait deux fois que je suis amené à pousser le fauteuil roulant de Claude, la première fois, je l’ai fait spontanément et hier, pour la seconde, c’est le patron qui m’a demandé si je voulais bien venir car il a un problème de cruralgie et donc, pousser Claude, ce n’est pas ce qu’il y a de plus conseillé dans son état. D’ailleurs, Claude, a même très bien réagi, pour une fois car il a dit, avec une certaine lucidité : « Faut pas pousser, non plus ! » Justement, hein ? Et donc, me voilà en train de monter... [Lire la suite]
26 juin 2018

et la tortue, cette idiote, qui respire par les fesses

On savait déjà que l’oursin n’avait qu’un seul orifice qui lui sert à la fois de bouche et d’anus (c’est pour ça que je n’en ai jamais embrassé un langoureusement car je me suis toujours méfié, si jamais il était en mode anus, je n’aurais pas aimé lui rouler un patin – remarquez, en même temps, comme dit Macron, je n’ai même jamais une simple bise à aucun oursin. Je n’en ai jamais eu dans mon assiette non plus. Je sais juste que ça pique. Et que les amateurs disent que c’est très bon. En dehors de ça, les oursins et moi, ça fait deux.... [Lire la suite]
15 juin 2018

aberrations

Il m’est revenu deux ou trois choses en mémoire qui m’ont amusé, quand je les ai lues ou entendues pour la première fois. Et puis, de l’eau a passé sous les ponts, des villages et des villes ont été inondés et la mer n’a pourtant jamais débordé, depuis. Et là, ce matin, alors que j’étais en train d’écrire des choses pour mon boulot, notamment des chiffres en lettres, sans jouer avec, jusqu’à ce que justement, ça m’est revenu en tête et j’ai alors choisi de me distraire un peu tout en continuant de travailler. D’aucuns vont... [Lire la suite]
01 juin 2018

sans queue ni tête ? Si, avec, justement…

Ce matin, alors que j’allais déposer des factures clients dans le local administratif de la nuit, j’ai traversé la plate-forme réfrigérée et j’ai eu un peu froid mais pas tant que ça car je n’y suis pas resté longtemps vu que je n’ai fait que la traverser, histoire de quelques dizaines de secondes. Il n’empêche qu’en revenant à mon bureau, j’ai mis un certain temps à retrouver des verres sans buée sur mes lunettes. Comme si j’avais besoin de buée de sauvetage pour y voir ! Bien au contraire… Et donc, en revenant du bureau de... [Lire la suite]
31 mai 2018

les jours se suivent mais ne se ressemblent pas (toujours)

D’abord, j’aimerais dire que j’aime bien débattre. Parler de choses et d’autre. Refaire le monde. Discuter tout en ne s’en laissant pas compter. Argumenter, défendre mes idées. Éventuellement, m’ouvrir à d’autres. Celles auxquelles je n’aurais jamais pensé. Ou carrément des nouvelles. Bref, j’aime bien quand on peut échanger mais à la condition que chacun puisse s’exprimer dans le respect de l’autre et que ça ne soit ni du bourrage de crâne, ni du monologue impossible à couper. Voilà, c’est ce que j’aime, c’est ce que je pense.... [Lire la suite]

07 mai 2018

le coup du lapin

Finalement, ça ne doit pas être si facile que ça, d’être un lapin. Si on y regarde de plus près voire de très près, c’est un animal qui n’est pas spécialement protégé contre ses prédateurs. C’est vrai, prenez le fait qu’il ait surtout deux ou trois dents bien acérées mais qui ne lui permettent pas de mordre réellement son adversaire au point de le tuer. Prenez aussi le fait qu’il a des griffes mais pas au point de blesser mortellement ses assaillants. Et puis, il a beau avoir deux grandes oreilles et une petite queue en boule, on ne... [Lire la suite]
01 mai 2018

grève du premier mai

Aujourd’hui, premier mai deux-mille dix-huit, je ne publie aucun billet car je suis en grève. Et comme c’est la journée sans pléonasme, je jure que je n’en ferai aucun. Un peu de respect, merde ! Zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle,... [Lire la suite]
29 avril 2018

auriculaire de vie

J’ai un job d’étudiant à proposer. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, ce n’est qu’un tout petit boulot, c’est pour ça que je ne peux le proposer qu’à un jeune. De préférence à un garçon. Non pas que je fasse dans le sexisme ou la misogynie, mais comme c’est pour quelque chose d’un peu intime, je préfère avoir affaire à quelqu’un du même sexe que le mien. On se comprend mieux, il me semble. Ou alors, je me mets le doigt dans l’œil. Ce qui n’est pas tout à fait impossible. Ça dépend juste de quel doigt on parle. D’un doigt de l’homme, oui,... [Lire la suite]
15 avril 2018

elle pourrait ne mesurer qu’un mètre quarante !

Je viens de me renseigner sur la dimension d’un des plus célèbres tableaux au monde, la Joconde de Léonard de Vinci (rien à voir avec les autoroutes) et je suis donc en mesure (si je puis dire) de porter à votre connaissance qu’il fait 77cm sur 53cm. Compte tenu qu’il y a un peu de marge entre le haut de sa tête et le haut du tableau, je me permets de déduire 7cm ce qui nous fait une nouvelle hauteur de 70cm. Compte tenu qu’elle semble assise mais qu’elle ne devait pas avoir des jambes démesurées, du genre de celles d’Adriana... [Lire la suite]