15 novembre 2018

incarnations

J’ai une question à te poser, Stéphane, c’est un peu délicat, je ne sais pas comment la formuler élégamment, heu… Comment dire ? Attends, je vais fermer la porte, je voudrais que ça reste entre nous, je ne veux pas qu’on nous entende. Heu… Allez, on ne va pas tourner autour du pot : tu es bien un être humain ? Dis-moi, réponds-moi franchement. Ben oui, je crois, patron. Ou alors, on ne m’a rien dit depuis que je suis né. Va savoir, si ça se trouve, je suis peut-être un poisson, gloub-gloub, et ça craint pour moi, de... [Lire la suite]

14 novembre 2018

elle est partie quand on m’a coupé l’eau pendant que je prenais l’air (versions progressives)

elle est partie quand on m’a coupé l’eau pendant que je prenais l’air (version épuration totale) C’est en vuant écie mn nm que je me suis endu cmpte qu’n m’avait cupé ’eau. Sans péavis. Sans justificatin. Et mi, ça m’a un peu cué e bec. Qui s’est justement etuvé dans ’eau. Et je me suis demandé cmment j’aais puvi faie pu cntinue de gée es stcks de pissns si n n’a pus d’eau. Déjà qu’i ne me estait pus gand-chse, à peine un peu pus que a peau su es s, j’étais sec cmme un cup de tique as, si n me cupe ’eau, ça ne va pas s’aange. J’ai... [Lire la suite]
12 novembre 2018

se faire inciné...

Aujourd’hui, je me tâte. J’ai envie de me faire un ciné mais je ne sais pas si j’en ai vraiment le courage. Parce que quand il pleut, comme depuis midi, en sortant de la salle de gym, je me dis que je serais aussi bien de rester chez moi, tranquillement et profiter de ces dernières heures d’un week-end bien mérité, comme toujours, à mon goût mais bien trop court, comme d’habitude, encore une fois de mon point vue. Alors, comme ça m’est déjà arrivé, je suis là à me tâter et il va falloir que je tranche (ça dépend ce que je tâte, parce... [Lire la suite]
04 novembre 2018

repentance

Aujourd’hui, jour du Saigneur (j’ai fait exprès de mettre un A au lieu d’un E), j’ai décidé de faire amende honorable. Je vais être dans la repentance. Et dans le tout amour. C’est normal, c’est comme pour les hommes et les femmes à l’Assemblée Nationale, au gouvernement et dans les entreprises, il faut la parité. Hier, j’ai tiré sur tout ce qui bougeait en moi et donc, aujourd’hui, je vais faire acte de contrition et aimer tout le monde. Oui, j’ai bien écrit « tout le monde ». Quels que soient celles et ceux qui... [Lire la suite]
03 novembre 2018

un peu de provocation ?

En tant qu’apostat novice, puis-je désormais tout me permettre en termes d’humour autour de la religion catholique ? Ben, heu, déjà, je le faisais un peu avant alors, je ne vois pas très bien ce que ça pourrait changer. Je peux sans doute juste pousser le curseur un peu plus loin, histoire de voir. D’abord, histoire de voir si j’en suis capable, au sens de « est-ce que j’en ai les couilles ? » et ensuite, histoire de voir si ça fait autant rire les autres que moi-même. Tiens, par exemple, je me suis imaginé un... [Lire la suite]
02 novembre 2018

Oui, Chouchou, je parle le grec ancien couramment

Oui, Chouchou, je parle le grec ancien couramment. Si, si. Je ne l’ai pas appris à l’école puisque je n’ai fait que du latin, en langues mortes mais j’ai dû tomber dans le grec ancien un jour où je n’ai pas fait attention où je mettais les pieds car, soudainement, je me suis rendu compte que je parlais cette vieille langue de façon fluide. Par exemple, je peux te réciter un truc par cœur : Τὸ τετράγωνον τῆς ὑποτείνουσας ἑνὸς ὀρθογώνιου τριγώνου ἰσούται μὲ τὸ ἄθροισμα τῶν τετραγώνων τῶν δύο κάθετων πλευρῶν (ça se prononce Tò... [Lire la suite]

17 octobre 2018

aujourd'hui, j'ai eu le syndrome d'asperger

Eh oui, aujourd’hui, j’ai eu le syndrome d’asperger. Ça fait même deux fois en six jours. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. Parce que pour m’en débarrasser, après, ça ne sera pas une mince affaire. Comme tous les problèmes d’habitudes qui deviennent des addictions. Le cerveau a ses raisons que le cœur ignore. En même temps, mon syndrome d’asperger, l’autre fois et aujourd’hui, c’est pour la bonne cause du ménage d’ici. Sinon, je ne me serais pas embêté à me contorsionner comme je viens de le faire, juste après déjeuner... [Lire la suite]
09 octobre 2018

Eugénie va exaucer trois vœux pour moi

Ce n’est pas un garçon qui est sorti de ma lampe de chevet, cette nuit, quand je me suis réveillé et que je l’ai frottée car je trouvais qu’elle éclairait bien faiblement. Non, c’est une espèce de princesse orientale avec un nom totalement européen : Eugénie. « Bonjour, je m’appelle Eugénie et je suis là pour exaucer trois vœux rien que pour vous, cher Stéphane ! » Ah bon, elle connaissait mon nom ? J’ai voulu vérifier si ce n’était pas pour une caméra cachée mais non, apparemment non. Et véritablement non... [Lire la suite]
30 septembre 2018

je confirme : les homards n’ont pas le sens de l’humour

Je confirme : les homards n’ont pas le sens de l’humour. Je vous démontre la chose : le patron n’ayant pas pu bien en profiter pendant notre folle semaine biscarrossaise, il m’a demandé s’il pouvait en avoir un autre. « Un seul ou un deuxième pour Claude ? » Il n’en voulait qu’un seul. J’ai précisé que comme à chaque fois, Claude lui mangerait les deux pinces et il ne lui resterait que le corps à farfouiller comme un médecin légiste. Alors, je lui ai proposé de lui en prendre un gros pour lui et un plus petit... [Lire la suite]
28 septembre 2018

étroitesses

Il y a ce mousquetaire qui était tellement maigre et tellement grand que ses potes de cape et d’épée le surnommaient tous l’étroit mousquetaire. Il faut bien que je trouve de quoi parler au sujet du chiffre 3 puisque cette semaine, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, j’écris en compte à rebours. Je vais m’arranger pour tomber de six, cinq, quatre, trois, deux, un à zéro pour dimanche prochain, dernier jour de ce troisième trimestre de 2018. L’idéal aurait été que je tombe à zéro pour le premier octobre mais, comme bien souvent,... [Lire la suite]