29 octobre 2014

état d'urgence

Je suis un sans ordinateur fixe depuis dimanche matin. Je squatte les PC des autres car le mien est H. S. Mon disque dur est naze. Peut-être s’est-il ramolli pour être raccord avec le reste de tout ce qui m’entoure dans mon pays. Alors, je l’ai emmené dans une clinique spécialisée. On devrait lui faire une greffe et avec un peu de chances, il devrait me revenir dans les deux jours qui viennent et repartir comme en 40. Avec beaucoup de chances, je récupérerais toutes mes données personnelles : tous mes dossiers, toutes mes... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 août 2014

questionnement de blogueur

Pendant ce mois d’août, très chargé pour moi, autant que le ciel qui nous surplombe, j’ai géré mon blog de façon un peu différente des fois précédentes, j’ai programmé nombre de billets pour qu’ils soient publiés même sans mon autorisation afin de ne pas avoir à m’en préoccuper au jour le jour et donc, de ce fait, j’ai perdu un peu pied, parfois, avec l’ordre de diffusion qui est plutôt devenu un ordre de dispersion, dans mon esprit, cela s’entend. D’ailleurs, peut-être même que si on y prête un peu attention, il est possible qu’on... [Lire la suite]
16 août 2014

les cinq sens

Ils partirent zéro quand moi, je partis seul et par un prompt renfort, nous fûmes bien plus nombreux en arrivant au port. Et même si moi, je continue d’être tout seul, d’être seul contre tous, ici, j’ai malgré tout l’impression, la prétention de partager quelque chose avec eux, avec vous. Et ça me fait très plaisir que nous nous retrouvions tous ensemble pour cette occasion car il n’en est pas de plus belle. Pour souffler quelques bougies ? « Quelques », c’est un doux euphémisme. Mais je vous remercie et je remercie... [Lire la suite]
31 juillet 2014

cinq strophes qui ne riment à rien

Quand on perd l’habitude d’écrire des vers, peut-on s’y remettre comme ça, de but en blanc, à brûle pourpoint et illico subito presto ? Je ne sais pas et je ne m’y risquerai pas aujourd’hui, surtout pas après une matinée de travail bien chargée et une heure environ avant d’aller voir mon coach pour une reprise en mains que j’attends tout en la redoutant. Au bout de trois semaines sans cours particulier… vais-je savoir m’y remettre mieux qu’à la poésie ? Ou bien ne serai-je qu’une simple larve ?... Parfois, pour ne pas... [Lire la suite]
26 juillet 2014

l'homme en noir

Attendez que je vous raconte un truc bizarre, ce truc qui m'est arrivé la semaine dernière. Je roulais dans ma nouvelle, nouvelle, nouvelle voiture (ben oui, puisque la nouvelle, je l'avais déjà rendue pour une encore plus nouvelle, deux semaines après et que j’ai revendu cette dernière l’an passé pour une encore plus nouvelle), je roulais, donc, à vive allure, dans la campagne environnante, histoire de faire un peu de vitesse, ça ne m’arrive pas souvent de pouvoir rouler vite et je peux trouver ça grisant, à l’occasion. Et ça me... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 16:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 juillet 2014

depuis qu'Il m'a parlé

Depuis qu’Il m’a parlé, je suis un peu sceptique. Je suis encore un peu plus sceptique que je ne pouvais l’être avant. Mais ça, je n’y peux rien, le doute, ça fait partie de ma vie. Un doute m’habite en permanence. Et s’il n’y avait que ça, en moi, ça pourrait encore passer. Mais Il n’aime pas que je parle de moi comme ça. Je reconnais que je manque singulièrement de pudeur mais je ne pensais pas que ça pouvait Lui « déplaire » à ce point et surtout, j’étais loin d’imaginer qu’Il avait un œil, son œil, sur moi, en permanence... [Lire la suite]

04 juillet 2014

pour ne rien dire

Je sais pertinemment que bien souvent, j'écris pour ne rien dire. Parce que quand ça me prend, et ça me prend souvent, je pars en vrille et j'écris tout ce qui me passe par la tête et je peux vous assurer que ça se bouscule au portillon. Allez savoir pourquoi, depuis que je suis en âge d'écrire, j'ai toujours aimé ça. J'ai même composé mes premiers poèmes et inventé mes premières petites historiettes vers onze ou  douze ans. J'ai même longtemps cru que j'avais un stylo à la place d'un doigt, à ma main droite. Mais... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
20 mai 2014

tu feras vingt pompes en plus

Et tu seras un homme, Stéphane. Oui, tu as bien entendu, tu feras vingt pompes en plus et je pense que tu seras pardonné. N’est pas Jérôme Kerviel qui veut. Pour moi, ça n’a pas marché. Et trois. Et quatre. On m’a reproché un abus social de billet énigmatique. Et cinq. Pfou pfou. Et six. Comme si j’étais un trafiquant de faux billets. Alors que non, je cherche juste à m’amuser et, éventuellement à distraire les autres. Tu penses à ce que tu fais, Stéphane ? Euh, oui, coach. Tu en es à combien, là ? Euh, neuf ?... [Lire la suite]
03 mai 2014

le choix dans la date

Il y a eu une erreur technique indépendante de ma volonté dans la date, hier et le billet d'hier sera donc publié le lendemain, c'est-à-dire, aujourd'hui. Et comme il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on pouvait faire la veille, vous comprendrez que je ne vais pas me prendre la tête pour ce genre d'histoires et de décalage horaire. Alors, comme je ne veux pas faire de la procrastination, rendez-vous demain, qui sera le surlendemain de l’avant-avant-veille pour un billet de meilleure tenue car je serai alors sans doute mieux... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 04:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
31 mars 2014

en jachère ?

La semaine prochaine, lundi prochain, et même dès dimanche prochain tard le soir, je serai à Barcelone pour cinq jours histoire de fuir la routine traminot, boulot et dodo sans oublier les travaux  pour la réfection de la chambre. Je prends ma première semaine de vacances depuis septembre dernier. Autant vous dire que j’ai l’impression que je n’en ai pas pris depuis des années, des siècles et même des éternités et je peux vous confirmer, ce matin, qu’une éternité, c’est long, alors des éternités, je ne vous dis pas. Je sais, je... [Lire la suite]