15 septembre 2019

à iscarrosse

moi suis à encore iscarrosse, moi vais sans errance me conserver à iscarrosse encore six moins une moins une moins une aurores mais aussi six moins un mois un moins un soirs avec avancé à me casser à iscarrosse moi ai eu un rêve : écrire un énoncé sans aucune essence encore sur ni sous mes raies avec mes rosseries, moi aimerais vous aimer ça ainsi moi mesure nécessaire écrire une rosserie en avance et vous aimerez ânonner ce moi ai romancé, moi aurais aussi aimé écrire avec vers et rimes mais une novice occurrence ? Voici... [Lire la suite]

20 août 2019

encore envie de couper tout ce qui dépasse

En me lançant son défi d’écrire un texte sans aucune lettre qui dépasse, Philippe (l’autre) a créé en moi non seulement un désir de le faire mais surtout, une espèce d’obsession. Même après avoir écrit un premier texte dont je n’étais pas très content, j’ai réécrit l’Ode à Cassandre, de Ronsard, un de mes poèmes préférés et j’avoue que pour ce dernier, j’étais assez content de moi car même si on ne peut pas forcément reconnaître de dont il s’agit à la lecture, si on l’écoute récité par quelqu’un, à voix haute, je pense qu’on y... [Lire la suite]
14 juillet 2019

je vais participer au concours du titre le plus long de tous les blogs de Canalblog et je ne sais pas à combien de caractères j’

Je me demande si je ne vais pas participer au concours du titre le plus long de tous les blogs de Canalblog, histoire de tenter de me faire connaître un peu plus. Pourquoi me faire connaître un peu plus ? Parce que je suis comme l’Oréal, je pense que je le vaux bien. Même si moi, je n’ai encore aucun problème de curatelle, de tutelle ni de tutoriel, à défaut de certains membres de familles riches dont je ne dirai pas le nom contrairement à hier, quand je me suis permis de citer Philippe sans le nommer directement (j’allais écrire... [Lire la suite]
25 juin 2019

une faute impardonnable (merci à Philippe)

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa, au féminin, évidemment. Il y a quelques jours de cela, c’était approximativement le 18 juin dernier, à environ 11h15 et trente-quatre secondes, j’ai publié ce que je pense être un bon billet (ils ne le sont pas tous, inutile de chercher à me flatter ni à flatter mon ego, il aime bien ça mais il risque d’y prendre vite goût) intitulé : « on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ? » J’étais presque totalement fier de moi, je m’étais trouvé un certain esprit, comme je peux... [Lire la suite]
18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]
12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]

15 mai 2019

si la photo est bonne

Si la photo est bonne juste en deuxième colonne, y a le voyou du jour qui a une petite gueule d'amour… J’ai cru qu’en me faisant faire une nouvelle photo d’identité, je pourrais enfin changer celle de la page d’accueil de mon blog, qui datait de 2012 avec Solange, en arrière-plan, un peu floue, elle et c’était tant mieux car la vedette, c’est moi, pas elle. J’aimais bien cette photo, à l’époque car dessus, j’y porte des lunettes noires et blanches que je n’ai jamais vraiment assumées mais contre mauvaise fortune, bon cœur, c’était un... [Lire la suite]
08 avril 2019

en léger différé

J’ai écrit ce billet hier, à Bordeaux, juste après le précédent, qui était celui du jour-même jusqu’à aujourd’hui ou c’est celui du lendemain mais aussi celui de la veille. C’est juste pour vérifier que la fonction « léger différé » de mon blog fonctionne. Parce qu’il y a longtemps que je ne l’avais pas utilisée. J’écris à un moment T, je programme la publication à un jour M et les lecteurs le découvrent dans un temps H et ainsi, tout le monde est (plus ou moins) satisfait et moi, ça m’a libéré d’un stress inutile quand je... [Lire la suite]
10 février 2019

en garde à vue

C’est probablement la première fois que je vais faire une passerelle d’un blog à l’autre. Oui, parce que parmi mes lecteurs, même peu nombreux, 100% d’entre eux ignorent que je tiens un deuxième blog, nettement différent de celui-ci, pour personnes initiées car très orienté. C’est un blog dans lequel je ne parle jamais des gilets jaunes. Dans lequel je ne parle jamais des djihadistes. Dans lequel je ne parle jamais de Laeticia Hallyday. Dans lequel je ne parle jamais des cégétistes. Dans lequel je ne parle jamais de Nicolas... [Lire la suite]
03 octobre 2018

et si je continuais sur ma lancée

Normalement, j’avais d’abord eu dans l’idée de fêter le deux-millième billet avec fastes et grandeurs mais je ne suis pas le château de Versailles, je n’aurais pas mis les grands plats dans les petits et je n’aurais pas cherché à ventiler plus haut que mon fessier. Qu’en termes polis cette chose-là est dite, ce me semble, non ? Et puis, finalement, à part une orgie de homards, c’est passé quasiment inaperçu mais je n’ai pas non plus sorti le grand jeu. Donc, ai-je eu raison ou ai-je eu tort ? Je ne sais pas précisément... [Lire la suite]