21 janvier 2020

hier soir, j’ai eu une idée géniale

Hier soir, en allant me coucher, j’ai eu une idée géniale, une idée de billet pour ce blog et franchement et en toute modestie, je suis sûr que ça aurait été un des meilleurs textes des quelques 2480 oubliés dans ces colonnes. Oubliés ? Non, publiés. Un des quelques 2480 textes publiés dans ces colonnes. Je me demande si mes doigts crochus n’ont pas fourché. Ou si mes doigts fourchus n’ont pas croché. Il y a des moments, peut-être qu’il vaudrait mieux ne pas connaître la vérité des choses. Ni celle des gens. Et donc, pour en... [Lire la suite]

13 janvier 2020

courrier en retard

Je reçois tellement de commentaires suite à la parution de mes billets, dans ce blog ; je reçois tellement de mails séparément de la part d’admirateurs et trices qui préfèrent m’écrire discrètement et je reçois tellement de courriers postaux que j ‘ai pris un peu, beaucoup, énormément de retard dans les réponses que je me dois de faire, dans les remerciements que je me dois d’exprimer et dans les autographes que je me dois de signer en n’oubliant pas de joindre une photo décente, évidemment, pas une photo de moi quand je suis... [Lire la suite]
02 décembre 2019

mea culpa, mea maxima culpa

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, que ça vous arrive mais suite à la publication de mon billet d’hier « je te fais la gueule, moi ? », j’ai eu deux réactions, l’une de la fidèle Jany, en commentaire directement sur le blog et un mail de Mymy qui était désolée de ce qui arrivait à la personne atteinte de cancer autour de moi et à mon voyage avorté en Islande. Alors, je voudrais juste vous rappeler que dans ce blog, toute ressemblance avec la vérité ne serait que fortuite et un malheureux concours de... [Lire la suite]
25 novembre 2019

où est donc passé le local « poussettes » ?

Rien n’échappe à l’œil de louve-cervière de Mymy. Hier matin, elle a lu mon billet quotidien (Notre père Stéphane, donne nous aujourd’hui notre billet quotidien et pardonne-toi tes offenses…) et elle relevé la seule anomalie qui n’aurait pas dû exister. Et quand je parle d’anomalie, je ne parle pas de moi, évidemment, je suis exigeant avec moi mais pas au point d’être si méprisant, il y a des limites à ne pas franchir, sinon, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres aux volets clos. Parce que, une fois n’est pas coutume, je... [Lire la suite]
15 septembre 2019

à iscarrosse

moi suis à encore iscarrosse, moi vais sans errance me conserver à iscarrosse encore six moins une moins une moins une aurores mais aussi six moins un mois un moins un soirs avec avancé à me casser à iscarrosse moi ai eu un rêve : écrire un énoncé sans aucune essence encore sur ni sous mes raies avec mes rosseries, moi aimerais vous aimer ça ainsi moi mesure nécessaire écrire une rosserie en avance et vous aimerez ânonner ce moi ai romancé, moi aurais aussi aimé écrire avec vers et rimes mais une novice occurrence ? Voici... [Lire la suite]
20 août 2019

encore envie de couper tout ce qui dépasse

En me lançant son défi d’écrire un texte sans aucune lettre qui dépasse, Philippe (l’autre) a créé en moi non seulement un désir de le faire mais surtout, une espèce d’obsession. Même après avoir écrit un premier texte dont je n’étais pas très content, j’ai réécrit l’Ode à Cassandre, de Ronsard, un de mes poèmes préférés et j’avoue que pour ce dernier, j’étais assez content de moi car même si on ne peut pas forcément reconnaître de dont il s’agit à la lecture, si on l’écoute récité par quelqu’un, à voix haute, je pense qu’on y... [Lire la suite]

14 juillet 2019

je vais participer au concours du titre le plus long de tous les blogs de Canalblog et je ne sais pas à combien de caractères j’

Je me demande si je ne vais pas participer au concours du titre le plus long de tous les blogs de Canalblog, histoire de tenter de me faire connaître un peu plus. Pourquoi me faire connaître un peu plus ? Parce que je suis comme l’Oréal, je pense que je le vaux bien. Même si moi, je n’ai encore aucun problème de curatelle, de tutelle ni de tutoriel, à défaut de certains membres de familles riches dont je ne dirai pas le nom contrairement à hier, quand je me suis permis de citer Philippe sans le nommer directement (j’allais écrire... [Lire la suite]
25 juin 2019

une faute impardonnable (merci à Philippe)

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa, au féminin, évidemment. Il y a quelques jours de cela, c’était approximativement le 18 juin dernier, à environ 11h15 et trente-quatre secondes, j’ai publié ce que je pense être un bon billet (ils ne le sont pas tous, inutile de chercher à me flatter ni à flatter mon ego, il aime bien ça mais il risque d’y prendre vite goût) intitulé : « on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ? » J’étais presque totalement fier de moi, je m’étais trouvé un certain esprit, comme je peux... [Lire la suite]
18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]
12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]