J’ai beau avoir 87 ans, je viens de réussir mon examen pour pouvoir me déplacer en autoplaneur et franchement, je n’y croyais guère mais comme j’ai une très bonne vue depuis qu’on m’a greffé des yeux-laser que je cache sous des lunettes caméra avec grand-angle et zoom 700, ça m’a permis de déjouer tous les pièges de l’épreuve pratique. Concernant le grand oral, quand ça a été mon tour, j’ai senti mon poignet vibrer et, justement, à l’aide de mon casque en réalité triplement augmentée, j’ai répondu aux questions qu’un jury me posait. Ce jury était composé de deux humains non-genrés (comme c’est devenu la norme depuis la loi de 2034, votée grâce aux voix des robots de la droite reconstituée pour le deuxième mandat d’Édouard Philippe), de deux humanoïdes dotés d’une intelligence artificielle à pensée relative et d’un tamagotchi nouvelle génération.

J’ai répondu correctement à 864 questions sur 999 et comme j’ai bien réussi mon passage d’autoplaneur avec un très bon bilan carbone, je suis désormais autorisé d’en avoir un et le piloter mais attention, je n’ai pas le droit de transporter d’autres personnes avec moi. Juste mon robot domestique miniature car sans lui, je ne peux plus marcher tout seul, j’ai perdu mon autorisation à cause d’un accident que j’ai eu en n’ayant pas vu un jeune martien en trottinette à réaction qui arrivait derrière moi et quand je suis sorti de chez le chargeur d’énergie, j’ai voulu partir à pied mais je suis tombé et le martien s’est vautré contre un mur d’eau en voulant m’éviter. Moi, je vous le dis, c’était mieux avant. Mais bon, je vais quand même pouvoir me déplacer avec mon autoplaneur mais je ne pourrai pas aller n’importe où. Juste dans les trous noirs commerciaux, c’est tout

Je pourrai peut-être aller voir la bulle du président dans la galaxie des disparus. Depuis que tous les  68 pays européens (La Nouvelle Calédonie vient de voir son adhésion validée par le triumvirat américano-sino-européen), ont voté en 2029 l’anéantissement à 99% de chaque humain qui vient de mourir : on le miniaturise de façon à ce que son corps ne pèse plus qu’un pallꭀque⑩ (à peu près un gramme de l’ancien monde) et il est moulé dans une structure en mousse transparente qui peut flotter dans un endroit de l’espace à moins de 3 ans de la Terre avec un autoplaneur. On peut s’y rendre en vaisseau spatial mais ça coûte extrêmement cher et moi, je suis comme avant, je n’aime toujours pas la promiscuité avec mes congénères. Tant qu’à faire, je préfère encore les humanoïdes et les Tamagotchi. Au moins eux, ils ne font pas de bruit tant qu’on les laisse tranquilles.